Un nouveau lieu de rencontre et de discussion : l'Atelier du haut Moyen Âge

Envoyer Imprimer

Un nouveau lieu de rencontre et de discussion : l'Atelier du haut Moyen Âge

 

Cette année voit la naissance d'un nouveau lieu de rencontre et de discussion entre haut-médiévistes baptisé "l'Atelier du haut Moyen Âge" : les lecteurs attentifs du programme du séminaire de Geneviève Bührer-Thierry l'ont peut-être déjà remarqué.
Notre intention est de permettre aux hauts-médiévistes parisiens de tous niveaux et de toutes institutions de se retrouver au minimum deux fois par an, à la manière de l"'Atelier médiolatin" qui réunit les philologues parisiens. Nous sommes en effet assez nombreux à Paris, mais dispersés dans diverses institutions.
"L'atelier du haut Moyen Âge" ne sera pas un séminaire supplémentaire, mais d'abord un lieu de rencontre, d'échange et de discussion dans une atmosphère informelle : un format qui pour l'instant n'existe pas. Nous ferons un long tour de table pour nous informer de nos publications et projets respectifs, et pour tenir nos collègues au courant des publications importantes récentes et de toutes les nouvelles pertinentes qui nous sont parvenues d'un peu partout. Nous réfléchissons à organiser une véritable veille bibliographique, en faisant circuler les sommaires des derniers numéros des revues qui nous concernent.

Dans un second temps de la réunion, l'atelier prendra la forme d'un véritable atelier où quelqu'un présentera, sur un mode plus informel qu'en séminaire, un dossier de travail en cours. N'hésitez pas, si vous avez d'ores et déjà un dossier à présenter aux séances à venir l'année universitaire prochaine, à vous proposer.
L'atelier est organisé par Martin Gravel, Klaus Kronert, Warren Pezé et Sumi Shimahara, mais il s'agit simplement de logistique : c'est l'atelier de tous, et du doctorant à l'académicien, tout le monde est le bienvenu ! Nous espérons que l'atelier, installé dans la durée, permettra à la circulation des informations et à la veille bibliographique de gagner en efficacité entre haut-médiévistes parisiens, à la manière de ce que font les universitaires dans des villes et universités plus petites où la rencontre est plus facile.
Geneviève Bührer-Thierry a la générosité de nous héberger à Paris 1 en salle Perroy (Sorbonne, Galerie Dumas, escalier R, 2e étage), sur le créneau de son propre séminaire (les semaines vacantes). Les deux premières séances sont prévues le 28 mars et le 16 mai de ce semestre, à 14h (durée maximale de 3h).
Le 28 mars, pour ouvrir le bal, Martin Gravel et Warren Pezé présenteront leur tout nouveau projet commun de prosopographie de l'aristocratie laïque en Francie occidentale (843-900)
Le 16 mai, Tristan Martine nous parlera de ****. (le titre arrive)
N'hésitez pas à imprimer ce texte pour entrer plus facilement à la Sorbonne si vous n'avez pas la carte.
En espérant vous retrouver nombreux le 28 mars et le 16 mai,
Bien cordialement
Martin Gravel, Klaus Kronert, Warren Pezé et Sumi Shimahara

 

 

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification