Séminaires parisiens de Richard Talbert - géographie antique

Envoyer Imprimer

Séminaires parisiens de Richard Talbert - géographie antique

 

Transferts de paysages dans l'espace et le temps : de la géographie gréco-romaine aux Altertumswissenschaften, base de la cartographie moderne

Richard J.A. Talbert, (Université de Chapel Hill / professeur invité Translitterae

22.11.2019 ENS, Séminaire « Géographie historique et géoarchéologie » (A. Dan)
28.11.2019, EPHE, Séminaire « Représentation de l'espace : Moyen Âge - Époque moderne » (G. Tolias)
6.12.2019, ENS, Séminaire « Transfers culturels » (M. Espagne, P. Rabault-Feuerhahn)
13.12.2019, ENS, Séminaire « Géographie historique et géoarchéologie » (A. Dan)


Richard J.A. Talbert, éminent spécialiste de l'histoire romaine, est aujourd'hui la référence mondiale en géographie historique et en histoire de la géographie antique (ayant, entre autres, dirigé le plus important atlas historique de l'Antiquité, le Barrington Atlas of the Greek and Roman World, Princeton, 2000, édité la plus importante carte transmise depuis l'Antiquité, la Table de Peutinger, et apporté une contribution essentielle au développement des Digital Humanities http://awmc.unc.edu/wordpress/). Pendant les dernières années, Talbert a diversifié ses enquêtes sur l'histoire des sciences, en intégrant des objets négligés auparavant – comme les cadrans solaires portatifs qui illustrent les transferts des savoirs astronomiques et géographiques des Grecs aux Romains, dans différents endroits de l'Empire et chez des personnes de différentes classes sociales. Il est également la référence incontournable pour les chercheurs et les maisons d'édition qui s'attaquent à la retraduction des Classiques dans la langue anglaise du XXIe siècle – d'où son projet sur Pline l'Ancien (un point sur lequel il rejoint directement les préoccupations d'Anca Dan, chargée d'une partie de la nouvelle traduction française de Pline l'Ancien, chez les Belles Lettres). Mais, surtout, Richard Talbert a passé les dernières années en travaillant sur la réception de la géographie antique dans l'Allemagne du XIXe siècle. Il a parcouru le monde à la recherche des archives lui permettant de reconstituer le parcours de Heinrich et Richard Kiepert, auteurs des cartes historiques qui font encore autorité pour l'histoire ancienne et moderne de beaucoup de régions de la Turquie. C'est pour poursuivre cette recherche dans les bibliothèques parisiennes, pour échanger avec les spécialistes français des représentations des espaces entre l'Antiquité et l'époque moderne et pour présenter ses résultats encore inédits à l'ENS et EPHE que Richard Talbert pourra être l'invité de l'EUR Translitterae.

Programme :

1) Vendredi 22 novembre 2019, 11h-13h | ENS, 45 rue d'Ulm | salle F (escalier D, 1er étage)
Séminaire « Géographie historique et géoarchéologie » (A. Dan) :

« Mesurer le temps dans la vie quotidienne des Romains »

La recherche effectuée et publiée dernièrement par Richard Talbert sur les cadrans solaires a montré l'importance de la connaissance de l'heure dans la vie quotidienne des Romains. C'est pourquoi un de ses intérêts actuels est de comprendre comment, quand et pourquoi cette préoccupation est devenue la norme dans le monde romain, alors qu'elle ne l'avait pas été dans les sociétés du Proche-Orient, de l'Egypte et de la Grèce ancienne, là même où ce mode de connaître l'heure exacte a été inventé. Il s'agit d'un cas de transfert culturel jamais étudié auparavant.

2) Jeudi 28 novembre 2019, 11h-14h | EPHE, 17 rue de la Sorbonne | salle D052 Histoire
Séminaire « Représentation de l'espace : Moyen Âge – Époque moderne » (G. Tolias) :

« La Karte von Kleinasien de Kiepert (1901–1916) : sa place dans l'histoire de la cartographie du XIXe siècle »

L'exceptionnelle synthèse de savoirs sur les paysages naturels et culturels de l'Asie Mineure faite dans la série de Karten von Kleinasien est encore sous-estimée aujourd'hui, aussi bien pour la connaissance des paysages du XIXe siècle pour que ceux de l'Antiquité. La raison est que dans l'étude de ces cartes l'approche est restée fondamentalement historique. Or, les méthodes par lesquelles l'information a été rassemblée montrent un progrès minimal par rapport à l'Antiquité. C'est donc à la fois pour le contenu et pour les méthodes, exposées clairement par le savant français Guillaume de Jerphanion, que ces cartes méritent encore notre attention.

3) Vendredi 6 décembre 2019, 9h30-12h30 | ENS, 29 rue d'Ulm | salle U209
Séminaire « Transfers culturels » (M. Espagne, P. Rabault-Feuerhahn) :

« La Karte von Kleinasien de Kiepert (1901–1916) : base de la cartographie ottomane, britannique et grecque de la Turquie pendant la Grande Guerre »

Complètement oubliée semble aujourd'hui la réutilisation des Karten von Kleinasien dans les luttes pour le contrôle de la Turquie pendant la Grande Guerre, surtout par les autorités militaires ottomanes, britanniques et grecques. L'examen de ces trois efforts de domination nous pousse à faire deux observations importantes : premièrement, la série de cartes de Kiepert n'a pas été vite oubliée mais a continué à être jugée indispensable, malgré ses limitations, dans les années 1930. Secondement, la cartographie militaire ottomane de cette période attend encore et mérite d'être reconnue par les historiens de la cartographie.

4) Vendredi 13 décembre 2019, 11h-13h | ENS, 45 rue d'Ulm | salle F (escalier D, 1er étage)
Séminaire « Géographie historique et géoarchéologie » (A. Dan) :

« Nouvelles approches du grand plan en marbre de Rome (Forma Vrbis) »

L'étude détaillée de l'immense Forma Vrbis sévérienne a longtemps été empêchée par le manque d'accès aux fragments et à des images satisfaisantes. La collaboration commencée en 2018 entre l'Ancient World Mapping Center, la Sopraintendenza Capitolina de Rome et IUPUI dépasse ces obstacles par la création de la première image en haute résolution du mur sur lequel les 150 blocs de marbre formant carte avaient été montés ainsi que par le scan 3D des ca. 1200 fragments préservés par ailleurs. C'est l'occasion de repenser chaque aspect de la carte : le design, le caractère, le but, la date et plus encore…

 

 

Source : Translitterae

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification