Athéna : la lance et le rameau d’olivier

Envoyer Imprimer

Athéna : la lance et le rameau d'olivier

La guerre et la paix dans l'antiquité gréco-romaine

Appel à contributions
Date limite : 16 décembre 2022

 

La drachme athénienne présente sur son avers la tête casquée de la déesse Athéna, et au revers, on observe non seulement sa célèbre chouette, mais également quelque rameau d'olivier, symbole de la prospérité économique de la cité devenu aussi celui de la paix.
Drachme d'argent, Athènes, Bibliothèque nationale de France
La déesse grecque Athéna, vénérée par les Romains sous le nom de Minerve, incarne pour les Anciens une conception particulière de la guerre : contrairement à Arès, le dieu des combats sanglants, la déesse agit en stratège et dans le but d'obtenir la paix. Ainsi, la guerre et la paix se trouvent réunies en une figure unique et féminine, dont les attributs contradictoires – la lance et le rameau d'olivier – symbolisent le caractère indissociable de ces deux états.

Si les combats semblent a priori réservés aux hommes, comme dans l'épopée homérique ou dans l'éloge funèbre que Thucydide prête à Périclès au livre II de son Histoire de la guerre du Péloponnèse, les Anciens ont pourtant connu des guerrières, mythiques comme les Amazones, historiques comme Artémise à Salamine ou Boadicée en Bretagne. Inversement, c'est en garant de la paix qu'Octave devenu Auguste se présente pour affirmer son autorité sur l'empire romain.
La journée d'études, qui se déroulera le mercredi 8 mars 2023 autour du thème de culture antique au programme des ENS pour les années 2023-2024, « la guerre et la paix », a pour objectif d'explorer plus particulièrement la place et les rôles qu'occupent les femmes et le féminin dans l'articulation de ces deux phénomènes durant l'antiquité gréco-romaine.
Les communications pourront non seulement envisager les figures féminines comme actrices de la guerre et/ou de la paix, qu'elles soient mythiques ou historiques, mais aussi plus largement interroger le caractère genré de la représentation de la guerre et de la paix, à travers l'étude de sources aussi bien archéologiques que textuelles, iconographiques que littéraires.
La manifestation est organisée par le lycée Louis-Barthou de Pau et l'équipe 2, « Arts et Savoirs », du laboratoire ALTER (UR7504 – Université de Pau et des Pays de l'Adour). Des conférences effectuées en distanciel sont possibles (le préciser alors dans votre proposition de communication), même si le présentiel est à privilégier.
Les propositions de contribution (d'une demi-page à une page, hors références bibliographiques et éventuelles images) sont à transmettre avant le vendredi 16 décembre 2022 aux adresses suivantes :
johana.augier[at]ac-bordeaux.fr
julie.gallego[at]univ-pau.fr
karim.mansour[at]ac-bordeaux.fr
claire.vieilleville[at]univ-pau.fr

 

Lieu de la manifestation : UPPA (PAU, 64000)
Organisation : J. AUGIER / J. GALLEGO / K.MANSOUR / C. VIEILLEVILLE
Contact : johana.augier[at]ac-bordeaux.fr, julie.gallego[at]univ-pau.fr, karim.mansour[at]ac-bordeaux.fr, claire.vieilleville[at]univ-pau.fr