L'Antiquité tardive dans l'Est de la Gaule

Envoyer Imprimer

L'Antiquité tardive dans l'Est de la Gaule II

Châlons-en-Champagne, 16-17 septembre 2010

Appel à contributions
Date limite : 31 décembre 2009

 

Faisant suite à une première rencontre intitulée "Actualité de la recherche dans l'Est de la Gaule" organisée à Strasbourg en novembre 2008, ce colloque est destiné à rendre compte des travaux récents sur l'Antiquité tardive dans l'Est de la Gaule, tant d'un point de vue archéologique qu'historique, entre les années 260 et 500 après J.-C. Cette rencontre s'articule en deux parties : une première est spécifiquement consacrée à l'étude des pratiques funéraires de l'Antiquité tardive dans l'Est de la Gaule ; une seconde est consacrée à l'actualité de la recherche dans l'Est de la Gaule (hors archéologie funéraire).

Thème 1 : Sépultures, nécropoles et pratiques funéraires en Gaule de l'Est et dans les régions voisines durant l'Antiquité tardive

Depuis une quinzaine d'années, l'étude de la mort dans l'Antiquité tardive est marquée par un renouveau des problématiques archéologiques et historiques, découlant d'une relecture des sources et de l'affinement des méthodes et des questionnements de l'archéologie funéraire. L'essor de l'archéologie préventive contribue par ailleurs à un enrichissement sans précédent des données dont l'exploitation scientifique permet de remettre en cause bien des paradigmes. L'objectif de cette partie des rencontres est de s'interroger sur la transformation des pratiques funéraires dans l'Est de la Gaule au cours de l'Antiquité tardive, entre la seconde moitié du IIIe et la fin du Ve siècle.

Les communications s'attacheront à traiter les problématiques suivantes :
- Questions de topographie funéraire : Les nécropoles de l'Antiquité tardive sont-elles à l'emplacement de nécropoles du Haut-Empire ? En cas de continuité, observe-t-on des modifications dans l'organisation de la nécropole ? Dans quelle mesure sont-elles des créations ? Quelle est la proportion de nécropoles dont l'usage se poursuit au-delà de la période considérée ?
- L'organisation interne des nécropoles tardives (gestion des espaces, organisation selon les critères biologiques de l'âge au décès et du sexe, topographie, présence éventuelle d'un lieu de culte) ;
- L'architecture funéraire (forme, typologie et chronologie des aménagements aériens et souterrains) ;
- Les dépôts et pratiques funéraires (présence ou non de dépôt de mobilier, pratiques funéraires concernant le défunt) ;
- En dernier lieu, il sera possible de s'interroger sur l'incidence des transformations religieuses de la fin de l'Antiquité sur ces différents aspects.

Les synthèses régionales, comparant sites funéraires des capitales de cités, agglomérations secondaires et sites ruraux seront privilégiées, sans toutefois exclure des présentations plus spécifiques ou des études de cas illustrant une des problématiques présentées ci-dessus ou un aspect méthodologique particulier. Les communications historiques sont acceptées. L'espace pris en compte correspond au grand quart nord-est de la France (Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Lorraine, nord de la région Rhône-Alpes), la Suisse occidentale et le sud-ouest de l'Allemagne et éventuellement les régions contigües.

Thème 2 : L'Antiquité tardive dans l'Est de la Gaule, actualité de la recherche

Cette deuxième partie du colloque est destinée à rendre compte des travaux récents sur l'Antiquité tardive dans l'Est de la Gaule (Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Lorraine, nord de la région Rhône-Alpes, Suisse occidentale et sud-ouest de l'Allemagne). Elle est ouverte à tout type de présentation (synthèse ou présentation de données ponctuelles dans tous les domaines possibles : archéologie urbaine et rurale, instrumentum, céramique, numismatique ; travaux historiques ; travaux universitaires récents ; présentation d'enquêtes en cours). Les communications peuvent être orales ou sous forme de posters.

Les actes de cette rencontre feront l'objet d'une publication.

Contacts :
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

INRAP
38, rue des Dats
51520 Saint-Martin-sur-le-Pré



Source : Research News in Late Antiquity

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification