Traduction caduque, retraduction et contexte culturel

Envoyer Imprimer

Traduction caduque, retraduction et contexte culturel

Revue Atelier de traduction

Appel à contributions
Date limite : 15 janvier 2011

 

Dossier thématique :

Traduction caduque, retraduction et contexte culturel

À l'époque où la traduction semble couvrir presque tous les domaines d'activité humaine, en général, le phénomène complexe du « traduire » est doublé / complété à un moment donné par le phénomène du « retraduire ». Cela s'explique par le fait que la traduction ne vise pas seulement les oeuvres et les textes inédits mais elle envisage également la reprise des textes précédemment traduits. Toute oeuvre littéraire vieillit avec le temps et, par conséquent, une nouvelle traduction (une retraduction) s'impose impérativement. Il est question du cycle traduction – traduction caduque – retraduction : dans un nouveau contexte culturel, une traduction ne peut plus répondre aux attentes, aux goûts et aux besoins d'un nouveau public, autrement dit, cette traduction devient caduque en annonçant ainsi le besoin d'une nouvelle traduction (une retraduction). D'une traduction à l'autre, d'une traduction-information à une retraduction, se lit toute l'histoire de la traduction déterminée par un contexte culturel qui change sans cesse, par la langue qui se transforme et se développe continuellement, par les goûts et les techniques d'écriture qui se modifient eux aussi.


La revue ATELIER DE TRADUCTION (http://www.atelierdetraduction.usv.ro), numéros 15 et 16 vous invite à réfléchir, à travers son dossier thématique, sur la problématique qui en découle :
- le cycle traduction – traduction caduque – retraduction,
- la typologie des retraductions,
- les raisons qui expliquent le déclenchement de la retraduction,
- la retraduction comme conséquence du facteur historique,
- la retraduction en tant qu'expression de la personnalité – « la voix » - du traducteur,
- la traduction en tant qu'instrument de mesure de la dynamique d'une langue,
- la retraduction en tant qu'accomplissement de la / des version(s) antérieure(s),
- la retraduction et sa possible motivation sociologique et / ou même politique,
- la retraduction et la politique éditoriale
- la retraduction et le contexte culturel


Vous êtes priés d`envoyer vos propositions et vos réflexions sur ce sujet jusqu`au plus tard
le 15 janvier 2011 pour le numéro 15
et le 16 avril 2011 pour le numéro 16.


Les articles et les contributions sur ce sujet sont attendus aux adresses suivantes :
Prof. univ. dr. Muguras Constantinescu, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Prof. univ. dr. Elena Brandusa Steiciuc, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Drd. Petronela Munteanu, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Drd. Tarau Alina, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


De même, nous vous rappelons les rubriques permanentes de notre publication, portant sur la thématique générale de la traduction, auxquelles vous êtes invités à collaborer :
I. Entretien qui donne la parole à une personnalité du domaine concerné.
II. Les Credos et confessions offrent un lieu d'expression aux praticiens de la traduction quant à leur activité, marquée de difficultés, pièges, satisfactions.
III. Dossier (spécifique pour chaque numéro.)
IV. Les Pratico-théories expriment implicitement le besoin de théorisation du traducteur, cette dernière ayant son point de départ dans l'expérience la plus concrète.
V. Planète des traducteurs est la rubrique ouverte au dialogue interculturel avec des théoriciens et praticiens de la traduction du monde entier, notamment de l'espace francophone.
VI. La rubrique Terminologies est ouverte aux débats sur les langages de spécialité.
VII. Dans la rubrique Vingt fois sur le métier se trouvent en miroir l'original et une traduction de textes représentatifs de l'espace francophone.
VIII. La rubrique Portraits de traducteurs se penche sur le traducteur comme variable dans le processus traduisant et se propose de mettre en lumière le rôle et le statut de celui qui rend possible le contact interculturel.


CONSEILS AUX AUTEURS POUR LA PRÉSENTATION DES TEXTES :
• Indiquez toujours votre prénom et votre nom en totalité, l'unité de rattachement.

COMPOSITION GÉNÉRALE DU TEXTE :
• Fichier attaché, format RTF pour les textes saisis sous Word (PC ou Mac) ;
• Le fichier porte votre nom.
• Les caractères italiques sont réservés aux titres d'ouvrages, aux titres de revues (par convention éditoriale), et aux mots en langues étrangères (y compris a fortiori, a priori, etc.)
• Les majuscules peuvent être accentuées.
• Les vers pourront soit garder leur disposition originale, soit être juxtaposés en les séparant d'un trait oblique : /.
• Les notes seront faites en numérotation continue, en bas de page. Commencez le texte de la note en intercalant un espace après la référence de note en bas de page, et par une majuscule.
• Le soulignement est à proscrire, de même que les caractères gras réservés aux titres de paragraphes.
• Citations toujours entre guillemets à la française (« ... »), quelle que soit la longueur. En cas de besoin, utiliser des guillemets à l'anglaise ("...") dans un passage déjà entre guillemets. Pour les guillemets à la française ne pas oublier de créer des espaces insécables entre les guillemets et le mot. Rappelons comment réaliser ces espaces : dans le traitement de texte, il faut appuyer en même temps la touche majuscule, la touche ctrl et la barre d'espacement.
• Toute modification d'une citation (suppression, adjonction, remplacement de mots ou de lettres, etc.) par l'auteur du texte est signalée par des crochets droits [...]
• Toutes les citations dans une langue autre que le français doivent être traduites dans le texte ou en notes
• Le texte doit comporter entre 18 000 à 20 000 signes (notes y comprises).
• Vérifier qu'il y a un espace avant et après les signes doubles ( ; : ? ! %), que les virgules et les points suivent le mot précédent et sont eux-mêmes suivis d'un espace.

La bibliographie placée en fin d'article est obligatoire, même si votre article comporte des notes en bas de page.

ATTENTION : Le texte, rédigé en français, sera impérativement accompagné d'un résumé de 7-10 lignes (500-600 signes) rédigé en anglais, ainsi que d'une présentation de 10 lignes de vos titres, vos fonctions et vos domaines d'intérêt. Indiquez, de même, l`adresse électronique que vous utilisez régulièrement.

Pour tout renseignement, écrivez aux personnes de contact :
Prof. univ. dr. Muguras Constantinescu, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Prof. univ. dr. Elena Brandusa Steiciuc, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Source : Fabula

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification