Ponce Pilate

Envoyer Imprimer

Ponce Pilate

Colloque Graphè 2012

Appel à contributions
Date limite : 30 août 2011

 

Fidèle à une alternance entre Ancien et Nouveau Testaments, le colloque annuel organisé par Graphè sera consacré en 2012 à la figure de Ponce Pilate.

Préfet de la province de Judée, Ponce Pilate serait sans doute resté parmi les tâcherons méconnus de l'Histoire s'il n'avait été directement lié au procès de Jésus de Nazareth. Du récit conservé dans le Nouveau Testament, la tradition a retenu de lui trois moments forts : la question qu'il pose au Galiléen lors de son interrogatoire : « Qu'est-ce que la vérité ? », le mot célèbre « Ecce homo ! » quand il présente son prisonnier revêtu du manteau royal à la foule, et le geste fameux qui le conduit à se laver les mains pour refuser toute responsabilité dans la condamnation à mort de Jésus, après que sa femme l'eut averti de son innocence à la suite d'un songe.

De là, le procurateur romain (selon le titre que lui accordent les évangiles) deviendra pour les uns la figure du lâche, pour les autres un être rongé par le remords. La postérité va osciller entre rejet et réhabilitation. La littérature apocryphe cherche déjà à mieux cerner l'identité du personnage et en fait le protagoniste de certains récits (Actes de Pilate) que popularisera la Légende dorée. Un Rapport de Pilate va même circuler au Moyen Âge alors que les représentations picturales de la confrontation de Pilate et de Jésus se multiplient à la Renaissance. Du témoignage de Flavius Josèphe au récent évangile selon Pilate d'éric-Emmanuel Schmidt, l'obscur fonctionnaire romain a pris peu à peu les dimensions d'un vrai personnage romanesque, complexe et inattendu, jusqu'aux circonstances de sa mort qui le conduisent soit au suicide soit au martyre.


Entre histoire, littérature et théologie, la figure de Pilate a suscité nombre d'interprétations sur sa personnalité, sur son rôle et sur sa responsabilité dans la Passion du Christ, mêlant la fiction à la réalité. Toujours au regard du texte biblique, dans une démarche intertextuelle et une perspective diachronique, l'appel à communications porte sur les relectures littéraires et artistiques que Ponce Pilate a pu susciter au fil des siècles.


Les propositions de communications (titre, court résumé et bref CV) sont à envoyer avant le 31 août 2011 à : « Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. »

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Source : Fabula

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification