Pragmatique du commentaire : Mondes anciens – Mondes lointains

Envoyer Imprimer

Pragmatique du commentaire : Mondes anciens – Mondes lointains

Appel à contributions
Date limite : 30 juin 2012

 

Paris, 30 septembre-2 octobre 2013

L'histoire du commentaire est toujours celle d'une pratique interprétative singulière, dans un contexte culturel donné. La tradition classique du commentaire s'est développée depuis l'Antiquité en créant des productions métatextuelles indépendantes, fondées sur de nouvelles méthodes d'interprétation et sur une réflexion critique toujours renouvelée. Le commentaire permet ainsi d'analyser différents types de pratiques lettrées et de productions écrites : hypomnèmata, constitution de catalogues, de recueils, de récits ; pratiques pédagogiques et scolaires ; pratiques poétiques intertextuelles, usage des bibliothèques et des textes de référence, comme dans une « vie de laboratoire » telle qu'aurait pu l'étudier Bruno Latour. Elle permet aussi d'interroger des pratiques individuelles, au travers des archives conservées par les hasards de l'histoire, et des formulations textuelles individuelles. Elle nous invite enfin à réinterroger les termes fondamentaux des mondes anciens et des mondes lointains, dans la constitution et la transmission de leur savoir.

Dans le cadre d'une anthropologie des pratiques culturelles et des théories des actes de parole, le colloque « Pragmatique du commentaire » permettra de poser les questions suivantes : Pourquoi commenter ? Quels lieux pour le faire ? Comment s'articule l'histoire des commentaires et l'histoire des genres ? Quels sont les enjeux propres à chaque tradition exégétique ? Que lit-on quand on lit un commentaire ? Comment lit-on un commentaire ? Comment compose-t-on un commentaire ? Ces pratiques ont-elles donné naissance à un nouveau statut auctorial ? Quels sont les liens entre commentateur et auteur d'un texte ? Et sur quel type d'auctoritas reposent ses relations avec le lecteur ? Existe-t-il dans le monde antique ou dans les mondes lointains des formes de commentaires qui ne reposent pas sur des textes écrits ? Quelle place pour le commentaire d'une image, d'un spectacle, d'une performance ? Quel est le lien entre cette pratique et la mémoire ? Commente-t-on pour enregistrer, pour garder en mémoire ? Le commentaire prend-il la relève de son objet ?

Si vous désirez participer à ce colloque, nous vous prions de nous faire parvenir avant le 30 juin 2012 votre proposition, accompagnée d'un argumentaire (1500 signes) à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . Le colloque donnera lieu à un ouvrage collectif (avec comité de lecture, et sélection des textes).

Le comité :

Jean-François Cottier (Paris-Diderot, Cérilac), Emmanuelle Valette (Paris-Diderot, ANHIMA), Charles Delattre (Paris-Ouest, TArScAn-THEMAM), Stavroula Kefallonitis (Saint-Étienne, HiSoMA), Mickael Ribreau (Paris 3, Cema-Cesar).

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification