La Couleur

Envoyer Imprimer

La Couleur

Appel à communications
Date limite : 1er décembre 2012

10ème symposium annuel de la Société Internationale des Médiévistes (IMS-Paris)

 

La Société Internationale des Médiévistes de Paris (IMS-Paris) sollicite l'envoi de communications et de thèmes de sessions complètes pour son colloque de 2013 portant sur le thème de la Couleur dans la France médiévale.

Dès le début du Moyen Age, la couleur a joué un rôle important dans les arts visuels et les arts du spectacle, les lettres, la théologie, et les sciences. Elle a pu conditionner le mode d'existence des hommes leur rapport au monde.

Bien avant la distinction établie par Vasari entre colore et disegno, les artistes et les musiciens médiévaux ont reconnu le potentiel esthétique, sémantique et rhétorique de la couleur. D'un point de vue musical et rhétorique, le concept de couleur et la qualité d'ornatus renvoient tous deux à l'ornement. Ce dernier produit des techniques de notation musicale conçues comme visualisation de l'expérience auditive. Les signes auditifs tels que le symbolisme et la classification des modes liturgiques devaient être aisément reconnaissables par leurs auditeurs.

En tant que références culturelles, les couleurs, et les termes utilisés pour les décrire, font l'objet de variations sémantiques. Dans leur dimension matérielle de teintes et de pigments, les couleurs étaient un produit de commerce et servaient de marqueur social. L'exotisme et le prix de ces substances ont pu dénoter le luxe et le prestige, des pages pourpres des manuscrits précieux aux teintes de vêtements réglées par les lois somptuaires. Dans le système de classification médiévale, les couleurs pouvaient aussi être un moyen de stigmatiser et d'exclure, par leur association avec des groupes minoritaires spécifiques et des hiérarchies sociales. L'héraldique cristallise la sémiotisation de la couleur. Pourtant, la variabilité du codage des couleurs dans le roman médiéval et les arts visuels ainsi que d'une région à une autre manifeste les limites d'une compréhension trop systématique du symbolisme des couleurs.

Les réflexions sur la couleur en littérature, en philosophie et en théologie, soulignent sa dimension agentielle. La couleur n'est pas seulement un objet observable, elle recèle aussi une capacité événementielle. La théologie de la lumière, par l'accent subsidiaire qu'elle met sur la couleur, entre en relation avec la réintroduction de l'étude de l'optique dans l'Occident médiéval. Cela passe par les traductions latines d'ouvrages arabes eux-mêmes inspirés de traités antiques, et donne lieu au développement des théories de la perspective, de la lumière et de la couleur.

Cet appel à communications sur le thème de la couleur est interdisciplinaire. Il concerne les approches de la couleur et de la lumière dans les sciences et les arts médiévaux (en incluant les techniques de fabrication des couleurs, l'usage de l'argent, de l'or, du lapis-lazuli ou des pierres précieuses, l'emploi de la grisaille ou encore l'absence de couleur). Il englobe aussi les analyses de l'économie et du lexique de la couleur, l'étude de sa symbolique et de ses significations, ainsi que les approches de la couleur en philosophie, théologie et musique (notation, ornement, utilisation des modes).

Merci d'adresser un résumé de 300 mots maximum (en français ou en anglais) pour une communication de 20 minutes à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. au plus tard le 1er décembre 2012. Veuillez inclure également vos coordonnées complètes, un CV, et une liste indicative du matériel audiovisuel nécessaire à votre communication.

Seront privilégiées les interventions qui concernent la France et le monde francophone au Moyen Age. Le processus de sélection des propositions est très compétitif et s'effectue en préservant l'anonymat des propositions. Le comité de sélection examinera les propositions et fera connaître sa réponse par courriel avant le 20 décembre 2012.

Les titres des communications retenues seront disponibles sur le site internet de l'IMS-Paris. Les auteurs dont les communications auront été sélectionnées prendront en charge leurs dépenses personnelles de voyage et leurs frais d'inscription au colloque (35€ par personne, tarif réduit pour les étudiants, gratuit pour les membres de l'IMS-Paris).

L'IMS-Paris est une association interdisciplinaire et bilingue (français-anglais) créée pour favoriser les échanges entre les médiévistes qui effectuent des recherches, travaillent ou étudient en France. Pour plus d'informations sur l'IMS-Paris et le programme du symposium de l'an dernier, merci de consulter notre site internet: www.ims-paris.org


IMS-Paris Prix pour doctorants

La Société Internationale des Médiévistes propose un prix qui sera décerné pour la meilleure proposition de communication de la part d'un(e) doctorant(e).
Le dossier de candidature comprendra :
1) la proposition de communication,
2) une esquisse du projet de recherche actuel (thèse de doctorat),
3) les noms et coordonnées de deux références universitaires.

Le lauréat sera choisi par le bureau de l'IMS-Paris et un comité de membres honoraires ; il en sera informé dès l'acceptation de sa proposition. Une prime de 150 euros pour défrayer une partie des coûts d'hébergement et de transport à Paris depuis la France (350 euros depuis l'étranger) lui sera versée lors du Symposium.

Lieu de la manifestation : Paris, France
Organisation : IMS-Paris
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification