Modalisations du réel : nécessité, possibilité, contingence

Envoyer Imprimer

Modalisations du réel : nécessité, possibilité, contingence

Expression, conceptualisations, usages et enjeux éthiques et dramatiques

Appel à contributions
Date limite : 15 février 2013

 

 

Colloque de doctorants en philosophie ancienne et en sciences de l'Antiquité Jeudi 23 et vendredi 24 mai 2013 Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne Université Paris Ouest – Nanterre-La Défense

Le colloque organisé l'année précédente par l'Association de doctorants et de jeunes chercheurs en philosophie ancienne et en sciences de l'Antiquité (« Zetesis ») prenait pour objet le réel, envisagé dans toute sa complexité. Cette année, nous avons choisi d'axer nos recherches et nos réflexions sur une thématique qui entretient avec le réel un rapport bien particulier, qui ne relève ni de l'identité ni de l'opposition mais de la modalisation du réel. Le colloque prendra en effet pour thème les notions de possibilité, de nécessité et de contingence qui renvoient, comme l'indique leur appartenance au champ de la modalité, à des manières d'être du réel. La modalisation nous a semblé être une manière significative d'approcher et d'interroger le réel qui complète des approches fondées sur l'opposition entre l'être et le non être, le moindre être ou le paraître et qui charrie des enjeux différents et particulièrement importants. En effet, si les notions invoquées peuvent immédiatement faire songer, et à juste titre, à la réflexion logique sur les « théories modales », l'enjeu du colloque consistera, tout en prenant en compte cet aspect, à ne pas l'y restreindre mais à mettre cette approche en parallèle avec des perspectives grammaticales, éthiques et dramatiques. Les principaux axes du colloque pourraient être :



– L'expression de la modalité, à travers l'emploi de verbes modaux, de temps et d'adverbes spécifiques. De quelle(s) manière(s) s'expriment le possible, le nécessaire et le contingent et quel(s) rapport(s) ces notions entretiennent-elles les unes aux autres ? Ces catégories sont-elles simples et univoques, ou bien comportent-elles des nuances et des degrés, dont la langue même serait empreinte ? Nous attendons des communications qui interrogeront les diverses manières d'exprimer tel ou tel aspect du possible, du nécessaire et du contingent, et l'évolution de ces formulations. On songera par exemple au passage, à l'intérieur de l'école stoïcienne, d'une formulation hypothétique à une formulation conjonctive pour exprimer la prédiction.

– Les moments et les aspects significatifs de la conceptualisation de la modalité qui entretient alors des rapports complexes avec les questions de temps et de causalité. C'est la philosophie hellénistique, et en particulier stoïcienne, qui fournit le lieu central de cette question : en témoignent les réponses diverses apportées à l'argument Dominateur au sein même de cette école, et leurs oppositions aux solutions des écoles concurrentes, notamment épicurienne et néo–académicienne. On se gardera, cependant, de restreindre l'étude aux débats hellénistiques. Ils constituent certes le moment où l'opposition systématique des écoles sur cette question est la plus manifeste ; mais ils héritent de spéculations ressortissant aux problèmes débattus tant au sein de l'Académie que du Lycée. À bien des égards, les théories modales platoniciennes et aristotéliciennes fournissent d'ailleurs le cadre théorique plus large de ces débats. L'approfondissement de l'étude historique sera donc aussi un moyen d'approfondir l'étude théorique de ces concepts modaux. Le débat hérité des Mégariques, autour de l'Argument Dominateur, marquant un tournant dans la réflexion sur les modalités, qui suscite aujourd'hui un intérêt tout particulier, pourrait constituer un temps fort de la réflexion.

– Les enjeux éthiques de la modalité sont un aspect qui devra être également envisagé et qui intéresse tout particulièrement la question du destin et « ce qui dépend de nous » mais ne s'y réduit pas. Les traités Sur le destin, de Cicéron ou d'Alexandre, donnent matière à penser dans ce domaine.

– Nous souhaiterions enfin nous interroger sur les représentations de la modalité – sous la forme du mythe, de la sculpture, de la poésie dramatique et de la peinture, cet axe assurant une ouverture significative vers l'archéologie et l'histoire de l'art et répondant au souci d'interdisciplinarité. Le mythe des Moires filant la destinée jouit par exemple d'une fortune remarquable. L'usage des modalités dans une perspective dramatique, dont témoigne la Poétique d'Aristote, serait également un aspect particulièrement important à étudier.

****

Les propositions devront comprendre : a) Votre nom et vos coordonnées complètes. b) Votre sujet et directeur de thèse et l'Université à laquelle vous appartenez. c) dans un document séparé anonymé en pièce jointe (format .doc) un résumé de 5 000 signes maximum (espaces compris) de votre contribution.

CALENDRIER : Les propositions doivent parvenir aux organisateurs par courrier électronique avant le 15 février 2013 ; elles seront soumises à un comité scientifique pour sélection (début mars) ; les documents accompagnant votre intervention doivent parvenir aux organisateurs au 10 mai 2013 pour leur mise en ligne sur le site de « Zetesis ». Comité scientifique : à préciser en fonction des réponses

Comité scientifique prévu : David BOUVIER (Université de Lausanne), Jean-Baptiste Gourinat (CNRS – Université Paris IV), Annick JAULIN (Université Paris I), Sophie AUBERT (Université Grenoble III), Olivier RENAUT (Université Paris-Ouest), Thomas BENATOUIL (Université de Lorraine)

Comité d'organisation : Sandrine ALEXANDRE (Université de Rouen) [ Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ] ; Thomas AUFFRET (Université Paris I) [ Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ] ; Baptiste BONDU (Université Paris Ouest) [ Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ] ; Esther ROGAN (Université Paris I) [ Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ].

 

 

Source : Zetesis

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification