Le chant du rossignol

Envoyer Imprimer

Le chant du rossignol

Sciences, pratiques sociales et représentations dans le temps et l'espace

Appel à contributions
Date limite : 1er mars 2013

 

 

Quand ? Du 22 au 24 mai
Lieu : Centre archéologique européen de Bibracte, Glux-en-Glenne, France (58)

Suite aux journées de 2012, plus généralistes, l'objectif est de mettre en pratique le dialogue interdisciplinaire autour d'un oiseau chanteur : le rossignol. Omniprésent dans les cultures et les civilisations depuis l'Antiquité, son chant sera envisagé à partir de plusieurs questions élaborées à partir des sources et des disciplines respectives des chercheurs : le nom du rossignol est-il générique, correspond-t-il à tout oiseau chanteur ou désigne-t-il une espèce ? ; quels rapports existent-ils entre le chant et le plumage, entre l'esthétique visuelle et vocale, à travers le temps et dans les différentes sociétés ? ; avec quelles autres espèces est-il comparé, associé ou opposé ?

Les propositions de communication sont à envoyer avant le 1er mars 2013 à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. et Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Informations complémentaires : voir Calenda ou ci-dessous.


« Les oiseaux chanteurs » est un projet pluridisciplinaire, transversal et international initié et porté par l'UMR ARTeHIS 6298 de l'Université de Bourgogne et l'EA 4343 Calhiste de l'Université de Valenciennes. Ce projet consiste à élargir une thématique déjà étudiée par les ornithologues, les éthologues, les littéraires et les musicologues, à d'autres disciplines a priori éloignées, dont les problématiques centrales touchent essentiellement aux domaines des sciences du vivant, de l'environnement et des sciences humaines et sociales. La thématique retenue en 2013 est centrée spécialement sur Le chant du rossignol : sciences, pratiques sociales et représentations dans le temps et l'espace.

Le projet est initié et porté par Corinne Beck, historienne et archéologue médiéviste (prof. à l'Université de Valenciennes) et Martine Clouzot, historienne médiéviste (prof. à l'Université de Bourgogne).

S'inscrivant à la croisée des sources et des regards scientifiques, ce colloque cherche à mettre en présence des chercheurs issus d'horizons disciplinaires fort divers et éloignés, tant des sciences humaines et sociales que des sciences de la vie, intéressés par les différentes définitions des « chants » des oiseaux, en vue de construire un objet de recherche commun.

L'objectif est de faire dialoguer dans l'interdisciplinarité anthropologues, ornithologues, éthologues, archéologues, environnementalistes, littéraires, linguistes, philologues, historiens, historiens de l'art, psychologues de la musique et de la cognition, musicologues.

Le principe retenu est la mise en commun des termes, des conceptions, des perceptions, et des problématiques à la fois transversales au sujet, et propres à chacune des disciplines, afin de privilégier les échanges et les collaborations scientifiques entre les chercheurs, entre les disciplines, entre les universités et les centres de recherches des différents pays.

Questions discutées
Suite aux journées de 2012, plus généralistes, l'objectif est de mettre en pratique le dialogue interdisciplinaire autour d'un oiseau chanteur : le rossignol. Omniprésent dans les cultures et les civilisations depuis l'Antiquité, son chant sera envisagé à partir de plusieurs questions élaborées à partir des sources et des disciplines respectives des chercheurs :

- le nom du rossignol est-il générique, correspond-t-il à tout oiseau chanteur ou désigne-t-il ne espèce ?
- quels rapports existent-ils entre le chant et le plumage, entre l'esthétique visuelle et vocale, à travers le temps et dans les différentes sociétés ?
- avec quelles autres espèces est-il comparé, associé ou opposé ? (par exemple l'alouette, le coucou).

A partir du rossignol, l'idée est de construire une ou plusieurs grilles de langage ("auteurs", occurrences, étymologies, thématiques, périodes, aires géographiques, descriptions physiques, etc.).

Organisation, date et lieu
Le colloque se tiendra en Bourgogne les 22-23 et 24 mai 2013, au Centre Archéologique Européen de Bibracte à Glux-en-Glenne (Nièvre), un des sites de l'UMR ARTeHIS. Les frais d'hébergement et de repas des intervenants seront pris en charge, sauf les frais de transport. Des conditions particulières sont réservées aux doctorants. Leurs frais seront pris en charge.

Comité scientifique
Corinne Beck, histoire et archéologie médiévales (Valenciennes)
Martine Clouzot, histoire médiévale (Dijon)
Bruno Faivre, sciences de la vie et ornithologie (Dijon)
Jean-Marie Fritz, littérature médiévale (Dijon)
Jean-Pierre Garcia, géosciences et géoarchéologie (Dijon, ARTeHIS)
Michel Kreutzer, éthologie comportementale comparée, directeur du Laboratoire d'éthologie comparée à Paris X-Nanterre et secrétaire général de l'Institut francilien d'éthologie
Baudouin Van den Abeele, philologie médiévale (Louvain-la-Neuve)
Chaque communication durera 30 minutes et sera suivie de discussions.

Modalités de candidature
Les propositions de communication sont à envoyer avant le 1er mars 2013

Les participants seront informés au plus tard le 15 mars.

Elles sont à adresser à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. et Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. et comprennent :
- le titre de la communication, un résumé de 300 mots
- et 5 mots-clés
- identité professionnelle

 

 

Source : ARTEHIS

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification