Le Mystère Chrétien. Le christianisme ancien et les cultes à mystères païens dans l’oeuvre de Franz Cumont (1868-1947) et dans l’histoire de la recherche

Envoyer Imprimer

Le Mystère Chrétien.
Le christianisme ancien et les cultes à mystères païens dans l'œuvre de Franz Cumont (1868-1947) et dans l'histoire de la recherche

Gand, 13-15 septembre 2013

Appel à contributions
Date limite : 31 mars 2013

 

Ce colloque, organisé par l'Alma mater de Franz Cumont, l'Université de Gand, est centré sur la manière dont Cumont et ses contemporains ont conçu la relation entre le christianisme ancien et les cultes à mystères païens. Il s'agira d'une étude large du thème historiographique, incluant aussi ses prédécesseurs et les recherches récentes.
Franz Cumont était un pionnier de l'étude scientifique des « religions orientales ». Au début du XXe siècle, plusieurs de ses publications (comme Les Mystères de Mithra, 1900) ont nourri les débats sur la dépendance du christianisme à l'égard des cultes païens, en se basant sur de prétendues ressemblances entre ces traditions religieuses. Alors que Cumont a toujours exprimé son opinion de manière indirecte et ambiguë, d'autres savants ont été plus explicites dans leur démonstration ou dans leur négation de telles influences.
En premier lieu, ce Colloque vise à reconstruire, à évaluer et à contextualiser les idées de Cumont sur ce point de controverse dans l'histoire des religions du début du XXe siècle, en étudiant la pensée de Cumont et de ses contemporains. Nous nous proposons d'envisager notamment les idées d'Alfred Loisy, ami et correspondant fidèle de Cumont, ainsi que d'autres historiens actifs dans l'histoire comparée des religions et appartenant aux réseaux de Cumont, comme p.ex. le comte Eugène Goblet d'Alviella, Raffaelle Pettazzoni, Nicolà Turchi, Sir James George Frazer, Arthur Darby Nock, Salomon Reinach, Prosper Alfaric, Hermann Usener, Richard Reitzenstein, Carl Clemen… Un autre objectif est de se pencher sur les contextes scientifiques, sociaux et idéologiques de ces différents savants afin de dégager une synthèse nuancée des facteurs qui ont déterminé les positions des uns et des autres dans les débats.
Cet appel s'adresse aux spécialistes d'historiographie des religions antiques des XIXe et XXe siècles. Le Colloque sera l'occasion de discuter amplement des idées avancées par les diverses traditions historiographiques, méthodologiquement et géographiquement déterminées. Ainsi, on tentera de dresser un bilan approfondi d'une des questions les plus épineuses de l'histoire comparée des religions.
Les langues de travail du Colloque seront le français, l'anglais et l'allemand.
Les personnes intéressées sont invitées à soumettre une proposition de communication au plus tard le 31 mars 2013 à l'attention d'Annelies Lannoy : annelies.lannoy[at]ugent.be Les propositions de 300 mots max. seront assorties d'un bref CV.
L'ensemble des propositions sera évalué par le Comité scientifique. Une réponse positive ou négative sera donnée aux candidats le 15 avril 2013.
La publication des Actes est prévue.


Source : Universiteit Gent

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification