colloque Graphè 2014 : les Noces de Cana

Envoyer Imprimer

Colloque Graphè 2014 : les Noces de Cana

Appel à contributions
Date limite : 31 août 2013

 

Au sein de l'axe TransLittéraires du centre de recherche « Textes et Cultures » (EA 4028) à l'université d'Artois, Graphè a pour objet d'étude la Bible et son influence sur le patrimoine culturel, littéraire et artistique des nations. L'exploration de cet horizon intertextuel est menée dans trois domaines principaux : la Bible en tant que littérature, la Bible et les productions littéraires et esthétiques, et enfin la Bible comme champ d'études épistémologiques et herméneutiques. Les travaux sont publiés dans la collection éponyme à l'Artois Presses Université.

Fidèle à une alternance entre Ancien et Nouveau Testament, le colloque annuel organisé par Graphè sera consacré les 27 et 28 mars 2014 aux Noces de Cana.

Présent uniquement dans l'évangile de Jean (Jn 2,1-12), l'épisode des noces de Cana relate le premier « signe » accompli par Jésus au début de sa vie publique.
Dans une ville de Galilée, accompagné de ses disciples et de sa mère, Jésus participe à un mariage. S'apercevant que les invités vont manquer de vin, Marie lui demande d'intervenir. En toute discrétion, Jésus fait remplir six jarres d'eau qui, une fois versée aux hôtes, se révèle être un excellent vin, à la grande surprise du maître de maison.

Plus que l'historicité de l'événement, c'est la dimension littéraire, fût-elle à visée théologique, qui intéressera le colloque. Le miracle a une forte valeur symbolique sur laquelle s'est attardée l'exégèse spirituelle à travers notamment l'image des « noces mystiques » ou la mention du « troisième jour ». À l'instar de la multiplication des pains, la péricope a été perçue comme la préfiguration du sacrement de l'eucharistie. L'eau changée en vin représente la joie promise par Dieu à son peuple et possède une forte connotation eschatologique. Elle sert également à faire le lien entre les deux Testaments autour du thème de l'alliance.


Les auteurs médiévaux prolongent les différentes lectures patristiques (Origène, Augustin, Jean Chrysostome…) tandis que le récit johannique est utilisé à l'époque classique dans une perspective pastorale. Les poètes modernes (Claudel, Max Jacob…) s'en inspirent encore pour évoquer l'épiphanie et la spiritualisation de la matière.
Le thème iconographique des noces de Cana apparaît dès l'art funéraire paléochrétien pour ensuite prendre une véritable dimension narrative au Moyen Âge. De Giotto à Arcabas, sans oublier le célèbre tableau de Véronèse, la peinture a abondamment illustré l'épisode. Les noces ont également été mises en image au cinéma, ne serait-ce que sur le mode parodique (Buñuel, La Voix lactée).

Toujours au regard du texte biblique, dans une démarche intertextuelle et une perspective diachronique, l'appel à communications porte sur les relectures littéraires et artistiques que l'épisode des Noces de Cana a pu susciter au fil des siècles.


Les propositions de communications (titre, court résumé et bref CV)
sont à envoyer avant le 31 août 2013 à : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


 

Lieu de la manifestation : université d'Artois - site d'Arras
Organisation : Jean-Marc Vercruysse
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Source :

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification