Au delà de l’intolérance: l’évolution de la politique religieuse impériale et la rencontre de Milan de 313

Envoyer Imprimer

Au delà de l'intolérance: l'évolution de la politique religieuse impériale et la rencontre de Milan de 313

Prémisses historiques et idéologiques et développements jusqu'à Julien l'Apostat.

Appel à contributions
Date limite : 15 septembre 2013

 

 

La date de 313 ap. J.C. est communément considérée comme l'une des plus importantes du monde occidental. Cette année-là, la célèbre rencontre entre Constantin et Licinius eu lieu, ce qui aurait conduit - selon une partie de l'historiographie moderne - à l'ansi-dit "Édit de Milan”, dont on a beaucoup douté de l'historicité. En effet, les témoignages sur la politique religieuse de Constantin et les documents concernant la mesure même montrent que son importance doit être replacée dans le cadre des relations entre Constantin et Licinius, et reconsidérée à la lumière des décisions prises en matière de religion par Galère et Maximin Daia.

Constantin et Licinius, en reprenant un édit de Galère de 311, arrivèrent à éteindre les persécutions anti-Chrétiennes (malgré quelques recrudescences isolées): on ouvrit ainsi la voie a une christianisation progressive au niveau social, politique et culturel de l'empire, qui connût tout de même des phénomènes intéressants de crypto-paganisme, jusqu'à la brève “restauration” de Julien. Plus qu'une véritable “révolution”, ce qui allait se réaliser fut ce qu'on pourrait appeler un pas fondamental dans "l'évolution” de la politique religieuse impériale.

L'Association Culturelle Rodopis en coopération avec l'Associazione di Studi Tardoantichi (Association pour l'étude de l'Antiquité Tardive) et le Département de Jurisprudence de l'Université de Parme (Italie) organise un colloque de jeunes chercheurs et doctorants pour questionner les aspects juridiques spécifiques des ces changements et les lire dans leur contexte, en mettant en évidence les éléments de continuité et les divergences et innovations par rapport à la politique religieuse précédente, et en considérant les développements successifs.


Nous invitons les jeunes chercheurs et doctorants a proposer des contributions de 20 minutes concernant les aspects économiques, juridiques, sociaux, politiques et culturels de l'époque constantinienne, en accordant une attention particulière a la première décennie du IVe siècle. Nous serons heureux de recevoir des propositions dédiées à l'analyse des documents et à la politique religieuse des différents protagonistes de la période en question, aussi bien qu'à propos de la réception et de l'interprétation de l'édit par ses contemporains, qu'ils soient païens ou chrétiens, et par les autorités romaines. Les propositions pourront aussi se concentrer sur le rapport entre droit et religion jusqu'au règne de Julien l'Apostate.

Nous acceptons les contributions en italien et en anglais, pour aider la compréhension de tous les participants.
Ceux qui souhaitent prendre part au colloque devront envoyer une proposition anonyme de 300 mots maximum, en format pdf (nom du fichier: premiers trois mots du titre) avant le 15 septembre 2013 a l'adresse électronique: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Les extraits seront choisis dans les trois semaines suivantes.

Viola Gheller (Associazione Culturale Rodopis – Università degli Studi di Trento)
Prof. Salvatore Puliatti (Associazione di Studi Tardoantichi – Università degli Studi di Parma)

 

Lieu de la manifestation : Parme (Italie), 28-29 novembre 2013
Organisation : Viola Gheller; Salvatore Puliatti
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification