"Dieu parle la langue des hommes". Études sur la transmission des textes religieux.

Envoyer Imprimer

Béatrice BAKHOUCHE et Philippe LE MOIGNE, « Dieu parle la langue des hommes ». Études sur la transmission des textes religieux (Ier millénaire).

Prahins (Suisse), Éditions du Zèbre, 2007, 219 p. 

Présentation de l'éditeur: 

Le présent volume rassemble un certain nombre d’études issues de deux années de séminaire sur les textes religieux et qui peuvent aisément se regrouper selon deux axes, voire trois : l’un concerne les textes sacrés et leurs traductions, le second s’attache à l’histoire des textes, mais aussi aux traces laissées par l’histoire - manuscrits ou sites archéologiques.

Les traductions ne concernent pas seulement le texte biblique : Manéthôn, par exemple, traduit les écrits sacerdotaux égyptiens. Il n’est pas toujours question non plus de traductions et des problèmes inhérents à ce type d’exercice : fidélité à la lettre ou au sens, infidélité délibérée dans un contexte polémique. Parfois en effet, comme pour le Coran, la traduction en langue vulgaire n’a pas toujours été possible.
D’un autre côté, la réception des textes sacrés - et spécialement du texte biblique - repose la question des relectures et du rapport à l’exégèse. Il est également question des écrits canoniques - les Évangiles en relation avec la vie de Jésus, mais aussi les canons de Mani ou de Chénouté. Le lecteur aura également un aperçu de la vie des communautés juives en terre d’islam d’après quelques manuscrits yéménites, et du montanisme avec la découverte archéologique des sites de Pepouza et Tymion.
 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification