B. Perona, Prosopopée et persona à la Renaissance

Envoyer Imprimer

perona.png

Blandine Perona, Prosopopée et persona à la Renaissance, Paris, 2013.

Éditeur : Classiques Garnier
Collection : Bibliothèque de la Renaissance 12
418 pages
ISBN : 978-2-8124-1755-9
39.00 €

Érasme, Rabelais, Louise Labé, Montaigne et Verville nous invitent à «consentir à la prosopopée». Le mot «prosopopée» n'a plus alors un sens strictement rhétorique: le déguisement de la fiction incite le lecteur à dépasser la persona pour que la lecture puisse se faire rencontre.

Erasmus, Rabelais, Louise Labé, Montaigne, and Verville invite us to “accept prosopopoeia”. The word “prosopopoeia” no longer has a strictly rhetorical sense: fiction's disguises encourage the reader to look beyond the persona so that the act of reading becomes an encounter.


Table des matières
Introduction
La prosopopée à la Renaissance. Les principaux enjeux 
Prosopopée et sophistique 
Prosopopée, mode d'emploi. analyser une « figure de pensée » 
La prosopopée à la Renaissance. Le choix consenti du déguisement 

Première partie : Erasme et Rabelais
Le consentement à la prosopopée


Erasme 
Les textes théologiques 
Le De duplici copia verborum ac rerum
Dialogus ciceronianus sive de optimo genere dicendi
Rabelais
Le Prologue, lieu du « consentement à la prosopopée » 
Prosopopées et déguisements 
La langue
Prosopopée et déclamation. Plasma et intériorité 
conclusion 

Deuxième partie : Louise Labé
Y a-t-il quelqu'un derrière le masque ?


Sophistications de la prosopopée dans le débat 
Prosopopée, éloge et déclamation 
La prosopopée, incarnation fictive d'une pensée 
Prosopopée et fragmentation. Une réponse à l'écart entre les mots et les choses 
éthopées et poésie. L'art de cacher l'art 
La mythologie dans les éthopées 
« quel chant est plus à l'homme convenable ? ». éthopée, fiction et decorum
échapper à l'éthopée 
La prosopopée de Vénus dans les hommages 
conclusion 

Troisième partie : Montaigne
La prosopopée, truchement rhétorique de l'âme

du vide du nom à la persona 
de la vacuité du nom… 
… à la construction de la persona 
épître et prosopopée, truchements de l'âme ? 
du masque du discours 
Forme maîtresse ou persona 
Decorum et épiphanie de la forme dans « de la praesumption » 
Conclusion 
consentiR à la pRosopopée pouR suivRe natuRe 
éloge paradoxal de la volupté 
discours sur les discours et decorum. Une rectification de la manière et non de la matière  
La prosopopée de nature 
Se « rencontrer conforme en jugement » en Sénèque 
de la prosopopée de la gravelle à la prosopopée de l'esprit. L'art d'être naturellement soi  
Conclusion 

Quatrième partie : Béroalde de Verville
C'est Parole qui Parle


aux origines de la prosopopée 
Les impossibles origines 
de la prosopopée à l'intention 
Le centre de tous les contes. un apologue pour l'anti-prologue 
d'une prosopopée à l'autre
enchaînement et interprétation 
Répétition et digression 
de la digression à l'anamorphose 
conclusion 

conclusion générale
La prosopopée comme liberté de s'inventer

BiBliographie sélective 
index des auteurs 
index des auteurs critiques 
index des notions

 

Source : Classiques Garnier

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification