M.-A. Vannier (éd.), La christologie et la Trinité chez les Pères

Envoyer Imprimer

christologie_et_trinit_chez_les_pres.jpg

Marie-Anne Vannier (éd.), La christologie et la Trinité chez les Pères, Paris, 2013.

Éditeur : Éditions du Cerf
Collection : Patrimoines - Christianisme
448 pages
ISBN : 978-2-204-10121-9
39 €


Cet ouvrage unique en son genre contribue considérablement à la recherche patristique. Reprenant les écrits d'un certain nombre de spécialistes, il rend véritablement compte de la perspective des Pères de l'Église qui ne dissociaient pas la christologie et la théologie trinitaire, comme en témoigne la formule de Nicée de 325, qui affirme la consubstantialité, l'identité de nature entre le Père et le Fils. En effet, l'apport du concile de Nicée est non seulement christologique, dans la mesure où la divinité du Fils est mise en évidence, mais il est aussi trinitaire, ce que l'on oublie souvent, car le Fils est l'un de la Trinité.
À partir de l'étude précise des Pères tant grecs que latins, d'Irénée à Léon le Grand sans oublier la réception d'Isidore de Séville et la relecture contemporaine par un auteur comme Hans Urs von Balthasar, cet ouvrage donne un large panorama de la manière dont les Pères comprenaient le Christ et la Trinité. Leur réflexion est encore d'actualité : à l'heure du dialogue interreligieux, ils permettent de saisir le sens de ce monothéisme trinitaire qu'est le christianisme et le message de vie, d'espérance et de salut qu'il propose.
Ce livre est publié avec le concours du centre Écritures de l'université de Lorraine.


Table des matières

Marie-Anne Vannier, Présentation

Première partie
LA CHRISTOLOGIE CHEZ LES PÈRES

Marie-Anne Vannier, L'essor de la christologie patristique
Agnès Bastit, « S'asseoir sur le puits et marcher sur la mer ». La lecture antithétique des récits évangéliques dans la première littérature chrétienne
Michel Fédou, La christologie d'Origène
Enrico Cattaneo, L'adoration du Christ chez Athanase d'Alexandrie
Hélène Grelier, La pensée d'Apolinaire à travers le prisme de Grégoire de Nysse : enjeux de l'expression νoȗς ένσαρκoς
Alexandre Siniakov, Le Christ dans la liturgie byzantine
Gérard Rémy, Passivités du Christ, leur interprétation chez Grégoire de Nazianze et Augustin d'Hippone
Gérard Nauroy, Le Christ et la Loi dans le premier livre de la correspondance d'Ambroise de Milan
Yves Meessen, « Christus totus », interprète de sa manifestation
Laurent Pidolle, Le sens de l'histoire et de l'accomplissement dans la christologie de saint Léon le Grand
Laurent Pidolle, La divinisation de la volonté humaine du Christ et sa liberté chez saint Maxime le Confesseur
Jacques Elfassi, Les noms du Christ chez Isidore de Séville (« Etym. » VII, 2)
Jean Ehret, À la lumière et à l'exemple des Pères. Quelques aspects du rapport entre Écriture, christologie et patristique chez Hans Urs von Balthasar

Deuxième partie
LES PÈRES ET LA THÉOLOGIE TRINITAIRE

Marie-Anne Vannier, La Trinité chez les Pères
René Lafontaine, La Trinité chez Athanase
Bernard Pottier, Grégoire de Nysse et la Trinité
Gérard Rémy, La pneumatologie de Grégoire de Nazianze dans le Discours 31
Daniel Dideberg, Le mystère trinitaire et le commentaire augustinien de la première épître de saint Jean
Yves Meessen, La relation dans la théologie trinitaire de saint Augustin
Jacques Elfassi, La Trinité chez Isidore de Séville. Étude de « Diff. », II, 2-3 et « Etym. », VII, 4
Emmanuel Bohler, Élisabeth de la Trinité et les Pères
Jean Ehret, Balthasar et les analogies trinitaires. Note marginale à propos de « Théologique » II

Source : Éditions du Cerf

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification