A. Puéjean, Les Alpes Grées et Poenines à l’époque romaine

Envoyer Imprimer

alpes-grees-et-poenines-andre-puejean.jpg

André Puéjean, Les Alpes Grées et Poenines à l'époque romaine. Tarentaise, Beaufortain, Haut-Faucigny et Valais, Nîmes, 2013.

Éditeur : Editions Nombre 7
240 pages
ISBN : 978-2-36832-032-7
25 €

À l'époque romaine, les Alpes Grées et Poenines comprenaient la Tarentaise, le Beaufortain, le Haut-Faucigny et le Valais peuplés par les Ceutrons et les Valaisans formant deux cités de droit latin, avec Aime et Martigny pour capitales.
Conquises par Auguste, les Alpes, Grées et la Vallée Poenine formèrent, à partir de Claude, deux provinces procuratoriennes réunies en une seule vers la fin du IIe siècle. Ces régions alpines furent reliées à l'Empire par les voies du Petit et du Grand-Saint-Bernard.
Au Haut-Empire, les Alpes Grées et Poenines bénéficièrent de la paix romaine et connurent une économie prospère. Les Ceutrons et les Valaisans adoptèrent progressivement le mode de vie romain ; mais, sur le plan religieux, ils continuèrent le plus souvent d'honorer leurs propres dieux à travers ceux des Romains.
Au Bas-Empire, les premières invasions barbares du milieu du IIIe siècle plongèrent les Alpes Grées et Poénines dans l'insécurité et la crise. Au IVe siècle, celles-ci furent l'objet de mutations, surtout administratives. Quant aux premières communautés chrétiennes, elles ne s'organisèrent que tardivement.
Vers le milieu du Ve siècle, l'occupation du territoire ceutron et valaisan par les Burgondes mit fin à l'existence de la province romaine des Alpes Grées et Poénines.

Source : Nombre 7

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification