M.-P. Arnaud‑Lindet, Le commentaire historique des sources littéraires de l’histoire romaine

Envoyer Imprimer

arnaud-lindet.jpg

Marie-Pierre Arnaud‑Lindet, Le commentaire historique des sources littéraires de l'histoire romaine, Bruxelles, 2013.

Éditeur : Éditions Safran
Collection : Langues et cultures anciennes, 21
352 pages
ISBN : 978-2-87457-065-0
41 €

Marie-Pierre Arnaud‑Lindet a rédigé ce manuel à l'intention des étudiants d'histoire ancienne de l'enseignement supérieur.
Elle y a présenté les auteurs principaux grecs et latins, qui sont les sources littéraires de notre connaissance du monde romain. Des extraits significatifs de leurs œuvres y sont traduits et accompagnés des informations nécessaires pour faire un bon commentaire : selon le cas, il peut s'agir de notes abondantes et de plusieurs plans détaillés proposés, ou bien de quelques brèves indications pour signaler les thèmes à étudier, les axes à utiliser, la problématique à établir.
Les auteurs sont regroupés par époque, dans le cadre de six chapitres cohérents :
– l'époque des guerres puniques ;
– la crise de la République ;
– les contemporains d'Auguste ;
– l'époque des Julio-Claudiens et des Flaviens ;
– l'époque des Antonins ;
– la fin d'un monde : les IIIe et IVe siècles.

L'auteur

Marie-Pierre Arnaud‑Lindet, agrégée d'Histoire et de Géographie, Docteur ès-Lettres, a enseigné l'histoire romaine à la faculté des Lettres de Paris, puis à l'Université de Paris-I Panthéon-Sorbonne. Elle a également effectué plusieurs missions d'enseignement en licence à l'Université du Pacifique et donné des cours d'agrégation à l'Université d'Artois.
En prolongement de son enseignement, elle a publié plusieurs ouvrages consacrés à l'Empire romain, tels que « Histoire et politique à Rome » (2001), et « Synthèse thématique d'histoire romaine » (2004).
Ses travaux sont fondés sur une fine connaissance de la langue latine et de la transmission des œuvres, dont témoignent ses éditions critiques d'Orose, de Festus, d'Ampelius dans la CUF, de Justin et de l'anonyme des « Vies des hommes illustres », sur le Net.

Sommaire

Introduction
Liste des abréviations

Chapitre premier. L'époque des guerres puniques
Genèse d'une littérature

I. Les poètes épiques
Livius Andronicus
Naevius
Ennius

II. Les poètes comiques
Plaute (T. Maccius Plautus)
Térence (P. Terentius Afer)

III. Historiens et polygraphes
Les sénateurs romains écrivent en grec une première histoire de Rome
Polybe
Caton l'Ancien ou le Censeur (M. Porcius Cato)
Les Annalistes latins

Chapitre 2. La crise de la République
La politique romaine, Cicéron et ses contemporains 56
Cicéron (M. Tullius Cicero)
César (C. Iulius Caesar)
Salluste (C. Sallustius Crispus)
Lucrèce (T. Lucretius Carus)
L' « Alexandrinisme » romain
Catulle (C. Valerius Catullus)
Varron (M. Terentius Varro « Reatinus »)
Cornelius Nepos

Chapitre 3. Les contemporains d'Auguste
I. Les Historiens
Diodore de Sicile (Διόδωρος Σικελός)
Denys d'Halicarnasse (Διονύσιος)
Nicolas de Damas
Tite-Live (T. Liuius)
Trogue Pompée (Pompeius Trogus)

II. Les poètes
Virgile (P. Vergilius Maro)
Horace (Q. Horatius Flaccus)
Properce (Sex. Propertius)
Tibulle (Albius Tibullus)
Ovide (P. Ovidius Naso)

III. Les auteurs techniques
Strabon (Στράβων)
Vitruve (Vitruuius Pollio ?)

Chapitre 4. L'époque des Julio-Claudiens et des Flaviens
I. Les prosateurs
Sénèque le Rhéteur (L. Annaeus Seneca)
Velleius Paterculus
Pline l'Ancien, ou le Naturaliste (C. Plinius Secundus)
Sénèque le Philosophe (L. Annaeus Seneca)
Quintilien (M. Fabius Quintilianus)
Columelle (L. Iunius Moderatus Columella)
Frontin (Sex. Iulius Frontinus)
Deux prosateurs mal connus
Quinte-Curce (Q. Curtius Rufus ?)
Le Satyricon de Pétrone (Petronius Arbiter ?)

II. Les poètes
Lucain (M. Annaeus Lucanus)
Phèdre (C. Iulius Phaedrus)
Perse (A. Persius Flaccus)
Martial (M. Valerius Martialis)
Juvénal (D. Iunius Iuuenalis)

Chapitre 5. L'époque des Antonins
I. Historiens et biographes latins
Tacite (T. Cornelius Tacitus)
Florus (P. Annius ? Florus)
Suétone (C. Suetonius Tranquillus)

II. Historiens et biographes grecs
Plutarque (Πλούταρχος ; Mestrius Plutarchus)
Appien d'Alexandrie (Ἀππιανός ; Appianus)

III. Érudition et prose d'art
Pline le Jeune (C. Plinius Caecilius Secundus)
Aulu-Gelle (A. Gellius)
Apulée de Madaure (Apuleius)
Fronton de Cirta (M. Cornelius Fronto)

Chapitre 6. La fin d'un monde
I. L'ébranlement de l'empire : de Septime Sévère à Dioclétien
La monarchie des Sévères : un nouvel inventaire du monde
Dion Cassius (Cassius Dio Cocceianus)
Hérodien
Les encyclopédistes de cour
Philostrate d'Athènes (L. Flauius Philostratus, Φιλόστρατος)
Solin (C. Iulius Solinus)
Élien (Claudius Aelianus / Κλαύδιος Αἰλιανός)
Athénée de Naucratis (Ἀθήναιος Nαυκρατίτης)
Les grands juristes
La grande crise du iiie siècle
Dexippe (P. Herennius Dexippus)

II. Le IVe siècle : de Constantin à Théodose : bilan, réformes, évolution et révolutions…
L'écriture de l'histoire
Les séries de biographies impériales
Sextus Aurelius Victor
L'« Histoire Auguste » : un mystère historiographique…
Les abrégés et les manuels
Justin, abréviateur de Trogue Pompée
Les œuvres de commande
Eutrope (Eutropius)
Festus ou Ruf(i)us Festus
Une compilation originale, l'Origo gentis Romae
La fin de l'historiographie païenne
Ammien Marcellin (Ammianus Marcellinus)
Les Annalistes perdus de la fin du IVe siècle
Eunape de Sardes
Nicomaque Flavien (Virius Nicomachus Flauianus)
Le dernier auteur païen : Zosime, Histoire nouvelle

Annexes


Source : Éditions Safran

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification