Eginhard, Vie de Charlemagne

Envoyer Imprimer

eginhard.jpg

Eginhard, Vie de Charlemagne. Texte introduit, établi et traduit par Michel Sot et Christiane Veyrard-Cosme, Paris, 2014.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Classiques de l'histoire au Moyen Âge, 53
CXIII-112 pages
ISBN : 978-2-251-34304-4
35 €

La Vie de Charlemagne, écrite au IXe siècle par Eginhard (770-840), familier du grand empereur et de son fils Louis le Pieux, est le texte le plus célèbre du Moyen Age latin. Au moment où l'on célèbre le douzième centenaire de la mort du premier souverain européen (814), ce texte fondateur doit être remis à la disposition des lecteurs.
La précédente édition et traduction, donnée par Louis Halphen en 1923, inaugura la collection "Les Classiques de l'histoire de France au Moyen Age" devenue "Les Classiques de l'histoire du Moyen Age" dans laquelle ce volume prend place, un siècle après. Il a été préparé sur la base du texte latin établi par Halphen par une équipe de jeunes chercheurs sous la direction de Michel Sot (historien) et Christiane Veyrard-Cosme (latiniste). Ensemble, ils proposent une traduction française entièrement nouvelle, précédée d'une introduction et accompagnée de notes substantielles reposant sur les derniers acquis de la recherche. Cet ouvrage propose une double approche de formule inédite, associant démarche historique et analyse littéraire.
Riche d'anecdotes piquantes, de descriptions ethnographiques, de notations épiques, ce texte est la source essentielle pour l'histoire de Charlemagne et l'interprétation de son règne. On y voit la dépréciation des Mérovingiens en rois fainéants, et la construction de l'image du grand conquérant, rénovateur de l'Eglise, de l'école et de la culture, couronné empereur par le pape en 800. Mais ce récit est aussi l'œuvre d'un auteur : Eginhard écrit après les faits et son ouvrage est tissé des préoccupations politiques des successeurs de Charlemagne. C'est aussi l'œuvre d'un savant, acteur de la Renaissance carolingienne, pétri de culture classique mise au service de la politique et de l'art littéraire.

 

Sommaire
Avant-propos
Introduction
1. Éginhard en son temps : une révision historiographique
1.1. « Louis the Pious reconsidered »
1.2. Les œuvres d'Éginhard, historien et hagiographe
2. La date de la Vie de Charlemagne par Éginhard
2.1. Pour une datation haute : 817-821
2.2. Pour une datation basse : 828-833
2.3. Des datations médianes : au milieu des années 820
3. Modèles et sources de la Vita Karoli
3.1. L'importance de Suétone
3.2. … et celle de Cicéron
3.3. Les Annales royales et le Livre des évêques de Metz
4. Annales, histoire et hagiographie
4.1. Histoire et annales dans l'Antiquité
4.2. Histoire et hagiographie chez Éginhard
5. Lecture analytique littéraire de la Vita Karoli
5.1. Structure d'ouverture : légitimer un nouveau pouvoir dans la tradition ethnographique antique (chap. 1 à 4)
5.2. Les res gestae du roi : illustrations des vertus royales à dessein épidictique ou éthico-politique ? Les actions/hauts faits à l'extérieur (chap. 5-15) et à l’intérieur (chap. 16-17)
5.3. « Les mœurs de Charles et autres domaines » (chap. 18-29)
6. Vita et memoria (chap. 30-33)
6.1. Écriture et finalité mémorielle
6.2. Les Tusculanes de Cicéron et la tonalité monumentale
6.3. Le rôle des patres
7. Critique, préfaces et dédicace
7.1. Le premier critique littéraire de la Vita Karoli : Loup de Ferrières
7.2. La préface d’Éginhard, un exercice de style cicéronien
7.3. Le prologue de Walafrid Strabon et l’enjeu épidictique
7.4. La dédicace en vers du bibliothécaire Gerward
8. Éditions et manuscrits de la Vita Karoli
8.1. Éditions, classement des manuscrits, variantes textuelles
8.2. Pour une nouvelle édition
9. Principes de la présente édition et traduction
9.1. Le texte de la Vita
9.2. Le paratexte : préfaces et dédicace
9.3. Les divisions en parties et chapitres
9.4. La traduction
Éditions, traductions et bibliographie
Généalogie
Texte latin
• Vita Karoli imperatoris
• Einhardi praefatio
• Versus Gerwardi
• Walahfridi prologus
Traduction française
• Vie de l’empereur Charles
• Préface d’Éginhard
• Vers de Gerward
• Préface de Walahfrid Strabon
Index des noms propres

 

Les éditeurs scientifiques
Michel Sot, Professeur émérite d'histoire du Moyen Age à l'université Paris-Sorbonne, spécialiste de l'historiographie du haut Moyen Age, a notamment dirigé dans la même collection l'édition et traduction des Gestes des évêques d'Auxerre.
Christiane Veyrard-Cosme, Professeur en langue et littérature latines à l'Université Sorbonne-Nouvelle, directrice du Centre d'Etudes sur l'Antiquité Rémanente (EA 173), spécialiste de littérature médiolatine hagiographique et épistolaire. Elle a récemment publié Tacitus Nuntius. Recherches sur l'écriture des Lettres d'Alcuin (730 ? - 804) dans la collection Moyen Age et Temps Modernes des Etudes augustiniennes.

 

Source : Les Belles Lettres

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification