Richard de Mediavilla, Questions disputées. Tome VI: Questions 38-45. L'Homme

Envoyer Imprimer

boureau.jpg

Richard de Mediavilla, Questions disputées. Tome VI: Questions 38-45. L'Homme, Paris, 2014.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Bibliothèque scolastique 8
XXXVI + 576 pages
ISBN : 978-2-251-61008-5
45,00 €

Introduction, édition critique, traduction et notes par Alain Boureau

Ce volume achève l'édition bilingue complète des Questions disputées de Richard de Mediavilla. Le franciscain quitte ici le domaine des anges pour celui de l'homme. L'essentiel du texte traite de la composition de l'esprit humain en plusieurs formes substantielles. Vers 1295, l'auteur reprend dans sa question 39, son traité antérieur sur la pluralité des formes de l'âme, mais avec des modifications passionnantes : ce schéma original, mal compris, reçoit un fondement théorique nouveau et est flanqué de questions préparatoires ou adjacentes. Cette thèse antithomiste reçoit pour la première fois sa justification élaborée, qui permet de placer l'isolement transcendant de l'âme dans une histoire, marquée d'interactions.

C'est sans doute le sommet de l'anthropologie franciscaine. Ensuite en deux questions, l'auteur se livre à une critique radicale de la notion de species, cette externalisation de la connaissance, dont la présence réelle mais invisible, passe de l'objet vers celui qui connait. Enfin, la dernière question pose le problème moral de l'usage judiciaire et politique de la confession individuelle. Tout se passe comme si Mediavilla, sentant sa fin venir, n'entendait pas conclure, mais réaffirmer et soutenir plus solidement et systématiquement l'essentiel de son message.

38. La forme par laquelle l'homme est situé dans son espèce particulière est-elle extraite de la potentialité de la matière par la nature ?

39. Existe-t-il dans l'homme une autre forme que l'âme intellective ?

40. Les parties de l'homme sont-elles plusieurs choses à se trouver en acte ?

41. Une forme substantielle connaît-elle des degrés en plus et en moins ?

42. L'homme intellige-t-il une substance par la structure formelle propre de cette substance ?

43. L'homme peut-il intelliger les singuliers ?

44. Un acte qui procède de la volonté de l'homme est-il un acte du libre arbitre?

45. La personne, avec qui le pénitent confesse qu'il a péché, bénéficie-t- elle du sceau de la confession ?

Alain Boureau est Directeur d'Études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris).


Source : Les Belles Lettres

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification