G. Nocchi Macedo, L’Alceste de Barcelone

Envoyer Imprimer

couverture_papleod_3.jpg

Gabriel Nocchi Macedo, L'Alceste de Barcelone (P. Monts. Roca inv. 158-161). Edition, traduction et analyse contextuelle d'un poème latin conservé sur papyrus, Liège, 2014.

Éditeur : Presses Universitaires de Liège
Collection : Papyrologica Leodiensia, 3
218 pages + 7 pl. couleurs
ISBN : 978-2-87562-041-5
30,00 €


D'Euripide à T.S. Eliot, en passant par Gluck et Rilke, la figure d'Alceste, épouse aimante qui accepte de mourir à la place de son mari, a inspiré maint artiste. A la fin de l'Antiquité, un poète latin, dont l'identité nous est inconnue, composa des vers sur le mythe de la reine de Thessalie. Son poème aurait été à jamais perdu, si les sables d'Egypte ne nous en avaient pas livré une copie sur un papyrus du IVe siècle. Connu comme l' « Alceste de Barcelone », il représente un des apports majeurs de la papyrologie à notre connaissance de la littérature latine et, depuis sa première édition, en 1982, il n'a cessé d'attirer l'attention des spécialistes et des amateurs de culture classique.
Le présent ouvrage propose une nouvelle édition du poème latin, accompagnée d'une traduction française, ainsi que d'un commentaire critique et linguistique. Exceptionnel à plusieurs égards, le manuscrit qui le contient fait l'objet d'une analyse codicologique et paléographique détaillée. On examine également son contexte de production et d'utilisation et, par extension, celui dans lequel l' « Alceste de Barcelone » a pu, de par sa langue, son style et son sujet, susciter l'intérêt dans l'Antiquité tardive. En filigrane aux discussions autour du texte et de son manuscrit, on aborde les questions de la transmission et la réception de la culture classique à la fin de l'Antiquité, notamment en Egypte, terre de riches entrecroisements culturels.

Gabriel Nocchi Macedo est titulaire d'une Maîtrise en Langues et Littératures Classiques de l'Université de Liège et aspirant du Fonds National de la Recherche Scientifique. Il prépare actuellement une thèse de doctorat sur les plus anciens livres latins de poésie. Poursuivant des recherches dans les domaines de la papyrologie, de la codicologie et de la paléographie, avec un intérêt particulier pour les papyrus et manuscrits latins, il est membre du Centre de Documentation de Papyrologie Littéraire (CEDOPAL) de l'Université de Liège, où il collabore à plusieurs projets.

Source : Presses Universitaires de Liège (PULg)

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification