Antonio Ricciardetto, L’Anonyme de Londres (P.Lit.Lond. 165, Brit.Libr. inv. 137). Un papyrus médical grec du Ier siècle

Envoyer Imprimer

couverture_papleod_3.jpg

Antonio Ricciardetto, L'Anonyme de Londres (P.Lit.Lond. 165, Brit.Libr. inv. 137). Un papyrus médical grec du Ier siècle, Liège, 2014.

Éditeur : Presses Universitaires de Liège
Collection : Papyrologica Leodiensia, n° 4
264 p. et 14 pl. couleurs pages
ISBN : 978-2-87562-047-7
55,00 euros

Antonio RICCIARDETTO, L'Anonyme de Londres (P.Lit.Lond. 165, Brit.Libr. inv. 137). Édition et traduction d'un papyrus médical grec du Ier siècle.

Acquis en 1889 par le British Museum, l'Anonyme de Londres est, à ce jour, le plus long papyrus médical grec conservé. Daté du Ier siècle de notre ère et provenant peut-être d'Hermopolis, en Moyenne-Égypte, il contient un texte autographe où sont exposées et discutées de nombreuses théories nosologiques, étiologiques et physiologiques, qui ont pour auteurs au moins vingt-cinq médecins et philosophes, dont peu sont postérieurs au IVe siècle avant notre ère et dont plusieurs sont inconnus par ailleurs.
Après une introduction générale sur l'Anonyme de Londres, où sont notamment étudiés les circonstances relatives à la découverte et à l'étude du papyrus, ainsi que ses caractéristiques matérielles et son contenu, le livre présente l'édition critique, accompagnée de la première traduction française, des textes grecs du recto et du verso de ce témoin exceptionnel pour notre connaissance de la médecine et de la librairie antiques. Il est complété par deux bibliographies, l'une, relative aux textes du papyrus, l'autre, générale, par des index, en français et en grec, et par un fascicule de planches.

Antonio RICCIARDETTO est titulaire d'une Maîtrise en Langues et Littératures Classiques de l'Université de Liège et Aspirant du Fonds National de la Recherche Scientifique. Il prépare actuellement une thèse de doctorat sur les papyrus documentaires grecs de médecine. Poursuivant des recherches dans les domaines de la papyrologie et de l'histoire de la médecine, il est membre du Centre de Documentation de Papyrologie Littéraire (CEDOPAL) de l'Université de Liège, où il collabore à plusieurs projets.

 

Source : Presses Universitaires de Liège (PULg)

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification