J. France et J. Nelis-Clément, La statio. Archéologie d'un lieu de pouvoir dans l'empire romain

Envoyer Imprimer

978-2-35613-112-6.jpg

Jérôme France et Jocelyne Nelis-Clément, La statio. Archéologie d'un lieu de pouvoir dans l'empire romain, Bordeaux, 2014.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Scripta antiqua
358 pages
ISBN : 978-2-35613-112-6
25 €

Cet ouvrage, fruit dune réflexion collective menée par des spécialistes de plusieurs disciplines (archéologie, histoire, papyrologie, philologie, épigraphie), cherche à préciser et à mettre en évidence, autour de la notion de statio et des réalités matérielles qui s'y rattachent, les espaces fonctionnels dans lesquels s'animent les contacts entre les agents du pouvoir et les populations locales, dans les différentes régions qui constituent l'Empire romain. Les questions posées et les domaines étudiés reflètent bien la diversité et l'ampleur du champ dinvestigation : à quels types de structures font allusion le douanier se présentant comme l'agent dune statio, le militaire dédiant un monument votif au Génie de sa statio, ou les Tyriens, établis à Rome et à Pouzzoles, s'adressant à leur cité-mère pour évoquer les difficultés liées à l'entretien de leur statio ? Que sait-on du cadre et de l'implantation des réseaux des stationes dans les provinces romaines, de leur organisation, des contacts entre les agents détachés et les communautés locales ? En quoi les stationes douanières et militaires sont-elles comparables aux mansiones ou mutationes établies le long des voies de communication ? Dans ce volume, qui constitue le premier effort de synthèse consacré à lensemble de ces questions, le lecteur est convié à appréhender, à la lueur des découvertes les plus récentes, de nombreux aspects illustrant la vie de l'État romain.

This volume, the result of a collaboration between specialists from different areas (archaeology, history, papyrology, philology, epigraphy), attempts to define and present, from a focal point fixed on the concept of the statio and its physical composition, the functional spaces within which took place contacts between representatives of authority and local populations throughout the Roman Empire. The questions asked and the topics covered illustrate clearly the diversity and range of the subject: to what type of edifice is a custom's officer referring when he describes himself as operating in a statio, or a soldier dedicating a votive monument to the Genius of his statio, or the Tyrians installed in Rome or in Pozzuoli when they write to their mother city to describe the difficulties involved in assuring the up-keep of their statio? How much do we know about the context and the installation of networks of stationes in the provinces of the Empire, about their organisation and the contacts between the authorities and local inhabitants? To what extent are these military and customs out-posts comparable to the mansiones and mutationes set up throughout the road system? This study, the first attempt to offer a comprehensive study of these matters and taking into account very recent archaeological discoveries, invites readers to investigate numerous aspects of the organisation and administration of the Roman State.

 

Source : Ausonius éditions

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification