A. Rolet et S. Rolet, André Alciat (1492-1550). Un humaniste au confluent des savoirs dans l'Europe de la Renaissance

Envoyer Imprimer

er_13.jpg

Anne Rolet et Stéphane Rolet (éd.), André Alciat (1492-1550). Un humaniste au confluent des savoirs dans l'Europe de la Renaissance, Turnhout, 2014.

Éditeur : Brepols
Collection : Etudes Renaissantes
491 pages
ISBN : 978-2-503-55021-3
110 € HT

Le volume entend réexaminer la place qu'occupe l'humaniste André Alciat dans le panorama de la Renaissance et remettre en perspective les différents ouvrages qui composent le corpus alciatique, en insérant dans leur contexte politique, intellectuel, religieux, social et économique les étapes biographiques et les activités scientifiques du juriste milanais, connu avant tout pour son recueil poétique d'Emblemata (editio princeps à Augsbourg chez Steyner en 1531). Les contributions proposées ici mettent en évidence l'étendue des domaines d'investigation embrassés par Alciat, les multiples facettes de ses compétences, la cohérence de son travail historique, juridique et philologique, et les rapports complexes qu'il entretient avec l'Antiquité gréco-romaine. Patiemment, des chercheurs venus de différentes disciplines repèrent les fils conducteurs qui structurent une œuvre touffue, s'interrogent sur les thématiques récurrentes qui participent à l'élaboration d'une méthode ou sur le rôle des modèles intertextuels, éducatifs ou professionnels.

Dans cette perspective, l'observation du cadre intellectuel, politique, sociologique et anthropologique dans lequel évolue l'humaniste permet d'éclairer les forces qui nourrissent et stimulent son œuvre protéiforme: relations avec le prince et avec les institutions académiques ou universitaires; importance de la correspondance et des liens avec des figures humanistes de première importance, comme Érasme ou Budé; rôle des éditeurs dans la genèse de l'œuvre; dynamique et mobilité universitaires entre France et Italie; statut des disciplines et examen des relations qui les unissent alors; sensibilité aux courants religieux, sans oublier deux aspects essentiels: la manière dont la relation alciatique au langage symbolique et à l'eikôn, à travers les modèles antiques, a fécondé la pensée esthétique de la Renaissance; le rôle de la postérité (imitateurs, admirateurs, émules et amici) qui, en réinventant voire en trahissant l'héritage intellectuel d'Alciat, en a fait fructifier les promesses.

 

 

Source : www.brepols.net

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification