Julien de Tolède, Opera II

Vendredi, 21 Novembre 2014 22:54 Jacques Elfassi
Imprimer

Julien de Tolède, Opera II : Elogium Ildefonsi, Vita Iuliani (auctore Felice Toletano), Antikeimena, Fragmenta, Ordo annorum mundi. Édition de José Carlos Martín-Iglesias et Valeriano Yarza Urquiola, Turnhout, 2014.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum Series Latina (CCSL 115A  : Praefatio, Indices / CCSL 115B : Textus)
CCSL 115 A : IV-370 pages / CCSL 115B : IV-708 pages
ISBN : CCSL 115 A : 978-2-503-55176-0 / CCSL 115B : 978-2-503-55445-7
CCSL 115 A : 225 € / CCSL 115B : 350 €

 

L'Elogium Ildefonsi de Julien de Tolède et la Vita Iuliani de Félix de Tolède sont deux petites notices sur la vie et la production littéraire d'Ildéphonse de Tolède (657-667) et Julien de Tolède, respectivement, rédigées comme suite du De uiris illustribus d'Ildéphonse de Tolède.
Le Liber Anticimen de Julien de Tolède est un commentaire biblique á finalité didactique consacré à l'Ancien ainsi qu'au Nouveau Testament et rédigé sous forme de questions et de réponses. L'auteur expose une apparente contradiction entre deux passages bibliques et ensuite, dans la réponse, il offre une solution en se servant des grands auteurs de l'époque patristique, notamment Augustin, Grégoire le Grand, Jérome, Origène et Isidore de Séville. Cette oeuvre a été transmise dans deux rédactions, dont la seconde est inachevée.
On a voulu attribuer à Julien de Tolède une petite chronologie qui fait le calcul des années du monde depuis la création jusqu'à la naissance du Christ dans sa première rédaction, du Ve siècle environ. Cet opuscule est bientôt arrivé en Espagne wisigothique et a connu de nouvelles rédactions du temps des rois Chintila (636-640) et Wamba (672-680). On peut reconstruire jusqu'à cinq versions différentes de cette œuvre entre le Ve et le VIIIe siècle.
Julien, évêque de Tolède (680-690), est l'auteur d'une importante production littéraire qui aborde la théologie, l'exégèse biblique, la biographie, l'histoire et la grammaire. Malheureusement, un grand nombre des oeuvres de cet auteur ont disparu : des recueils de lettres, sermons, messes, prières, poèmes d'occasion et des traités à caractère doctrinal et d'édification. Félix, évêque de Tolède (693-ca. 704) est un des derniers auteurs de l'Espagne wisigothique, connu par une notice bio-bibliographique sur Julien de Tolède.

José Carlos Martín-Iglesias, maître de conférences à l'Université de Salamanque, est connu notamment par ses travaux sur l'ensemble de la littérature latine de l'Espagne tardo-antique et médiévale et ses éditions critiques des textes wisigothiques.
Valeriano Yarza Urquiola est professeur de Latin à l'Instituto Usandizaga-Peñaflorida de San Sebastián et a été également professeur de Latin à l'Université du Pays Basque; son principal domaine de travail étant la littérature latine du Haut Moyen Âge, il a publié des éditions critiques d'œuvres de Potamius de Lisbonne, d'Ildefonse de Tolède et d'Isidore de Séville.

 


Source : Brepols