M. de Souza (éd.), Les collines dans la représentation et l’organisation du pouvoir à Rome

Envoyer Imprimer

les_collines_rome_2018.jpg

M. de Souza (éd.), Les collines dans la représentation et l'organisation du pouvoir à Rome, Bordeaux, 2017.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Sripta antiqua
180 pages
ISBN : 9782356132017
25 €

Au cœur de la légende, les collines de Rome s'articulent au récit de la fondation, mais aussi des premières dissensions qui caractérisent l'histoire de la cité à venir. Les collines, sept et davantage, marquent indéniablement la topographie et ont un rôle dans la construction de l'espace urbain de la cité. Née sur le Palatin, au détriment de l'Aventin, l'Vrbs ne se constitue cependant véritablement qu'en se dotant d'un centre civique en contrebas des collines, sur le forum dès l'époque royale. Le forum et également le champ de Mars, où se fait le recensement et se réunissent les comices centuriates, deviennent les lieux centraux de la vie politique à l'époque républicaine, et la colline peut inspirer méfiance ou permettre l'affirmation d'un pouvoir alternatif. La symbolique et la fonctionnalité des collines de Rome résultent d'une histoire complexe et en mouvement, où se croisent faits historiques et exégèses, qui créent progressivement des stéréotypes, véhiculés jusqu'aux âges contemporains, sur la ville aux sept collines.
Ce livre sur les collines et le pouvoir à Rome constitue un prologue à la synthèse sur le Palatin, de la mort d'Auguste au règne de Vespasien, que proposera le prochain volume des Neronia. Il permet de mettre en perspective l'ascension palatine du pouvoir impérial, et d'en souligner les enjeux en s'interrogeant sur le rôle structurant des reliefs dans la vie et l'imaginaire politiques romains.


At the heart of the legend, the hills of Rome are articulated to the story of the foundation, but also of the first dissensions that characterize the history of the city to come. The hills, seven and more, undeniably mark the topography and have a role in the construction of the urban space of the city. Born on the Palatine, to the detriment of the Aventine, the Vrbs does however only truly establish through equipping itself with a civic center at the bottom of the hills, on the forum, since the royal era. The forum and the field of Mars, where the census takes place and the centuriate voting assembly meet, become the central places of the political life in the republican era, and the hill can inspire mistrust or allow the affirmation of an alternative power. The symbolism and functionality of the hills of Rome are the result of a complex and moving history, where historical facts and exegeses meet and gradually create stereotypes, carried up to contemporary ages, on the city of the seven hills.
This book on the hills and power in Rome is a prologue to a synthesis on the Palatine, from the death of Augustus to the reign of Vespasian, which will be proposed in the Neronia's next volume. It allows us to put into perspective the palatine ascension of the imperial power as well as to highlight its stakes by questioning the structuring role of landform in Roman political life and imagination.

 

 

Source : Ausonius Editions

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification