Présentation succincte

Envoyer Imprimer

Pensée et Modes de Pensée à Rome

Ce séminaire, ouvert aux antiquisants mais également aux historiens, historiens de l’art, philosophes ou juristes, se propose d’étudier l’activité intellectuelle et mentale des Romains. Nous nous intéressons à ce qui constitue « l’outillage mental » de l’homme romain, pour reprendre l’expression de Lucien Febvre. Il s’agit d’observer la pensée à l’œuvre dans des espaces qui ne relèvent pas nécessairement de la seule production théorique. En conjuguant les approches de l’histoire des idées, de l’histoire culturelle et de l'anthropologie, nous tentons d’associer et de confronter trois domaines où la pensée peut être étudiée :
  • Les idées et concepts, domaine de la pensée réflexive et intellectuelle (celle des philosophes, rhéteurs, juristes…).
  • Les imaginaires et les idéologies, domaine de la pensée non savante (celle des artistes, des moralistes ou des polémistes).
  • Les sensibilités et mentalités, domaine de la pensée pratique (la pensée telle qu’elle est révélée par les comportements, usages, rites).
L’enjeu est de parvenir à étudier un même objet en l’inscrivant dans chacun de ces trois contextes d’élaboration pour poser la question de son unité et de son évolution.
 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification