Appels à contribution

Medieval Latin Studies Group

Envoyer Imprimer

Medieval Latin Studies Group

APA 146th Annual Meeting January 8-11, 2015, New Orleans, LA

Appel à contributions
Date limite : 20 avril 2014

 

The Medieval Latin Studies Group invites proposals for papers on medieval Latin poetry for a panel to be held at the annual meeting of the American Philological Association in New Orleans in early January 2015.

We welcome papers on all aspects of contemporary research into Latin poetry written during the postclassical and medieval periods. We encourage submissions of close analyses of unfamiliar works, as well as discussions of methodologies broadly relevant for the study of medieval Latin poetry.

Abstracts for papers requiring no more than 20 minutes to deliver must be received by April 20, 2014, preferably via email attachment to Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , or by mail to Bret Mulligan, Haverford College, Haverford, PA 19041 USA. Questions may be directed to Bret Mulligan or Robert Babcock at Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . Abstracts for papers will be read anonymously by three outside readers. Please follow the instructions for the format of individual abstracts that appear on the APA web site. Membership in the Medieval Latin Studies Group is not required to submit an abstract.

Source : Blog de l'APA

 

Church reforms and the cult of saints. 5th Hagiotheca conference

Envoyer Imprimer

Church reforms and the cult of saints. 5th Hagiotheca conference

University of Zadar, Croatia, 17-21 September 2014

Appel à contributions
Date limite : 25 avril 2014

 

The question of church reforms has been repeatedly emerging in recent scholarship, from the early medieval monastic reform movements to the reforms promulgated by the Tridentine Council. While exploring the processes and effects of various ecclesiastical reforms, former studies did not specifically focus on a comparative analysis of the reforming actions and strategies. To this purpose, seeing the vast scholarly field covering the ecclesiastical reform movements, we have considered it necessary to establish certain parameters or comparative points that would serve as a basis for precise analysis. As one of the most important aspects of church history in general, the cult of saints could provide an adequate foothold for exploring the similarities and differences between various reformist strategies.

Following the already established tradition of Hagiotheca's previous conferences exploring the relationship between the cult of the saints and diverse social, cultural, and political phenomena, the upcoming conference aims at juxtaposing the ways in which the church reformers approached the cult of the saints and used them in order to achieve their reformist goals. We propose to address three main problems: the creation of new cults, the suppression of new/old cults, and the transformation of the existing cults.
These problems can be tackled with the following, as well as any other subquestions:
What was the place of the saints' cults in the chronology of a church reform? Were the cults involved in the reformist actions from the beginning, or strategically tackled at a later phase?
What were the actual strategical moves regarding the cults?
Was the creation/suppresion/transformation of the cults spreading from the top of the ecclesiastical hierarchy or was it rather capillary?
What was the role of popular devotion in these actions? What was the attitude of the reformed church towards the popular veneration of the reformist saints?
What was the role of the ˝future saints“ in these reforms, and in what ways did their own engagement eventually contribute to their canonisation?
Finally, how important was the cult of saints as a means of promoting of the reformist ideas?

We invite papers discussing the role of the saints' cults in major church reforms, as well as their minor reflections, including, but not limited to:
Reforms and reform-like phenomena in Late Antiquity
Monastic refoms in the early Middle Ages (8th – 11th c.)
Gregorian and post-Gregorian reform of clerical life
Observant reforms – Mendicant orders, Benedictine Observance (Congregation of St Justine)
Reformation (including all the related late medieval movements)
Counter-Reformation (notably the Tridentine Council)

Lire la suite...
 

La lettre dans son environnement (péninsule ibérique et Occident latin, IVe-XIe s.)

Envoyer Imprimer

La lettre dans son environnement (péninsule ibérique et Occident latin, IVe-XIe s.)

Appel à contributions
Date limite : 30 avril 2014

 

Après avoir étudié, dans le cadre du programme ANR-DFG EPISTOLA, la lettre dans sa ductilité stylistique (« Écriture et genre épistolaires », Poitiers, 5-8 juin 2013) et dans la variété de ses transmissions (« Tradition et transmission épistolaires », Erlangen, 22-24 mai 2014), il revient à ce colloque international de se pencher sur l'insertion des pratiques épistolaires dans leur environnement social, politique et religieux, et ce dans une quadruple perspective : littéraire, anthropologique, sociologique et iconographique. Dans cet Occident où se développe très tôt un véritable art épistolaire, la lettre constitue en effet un lien essentiel au sein des sociétés latines et chrétiennes. Ce substitut de la personne ne peut plus être vu comme un simple pis-aller à la présence réelle : il est aussi un autre moyen d'entrer en contact, de donner une image de soi-même, d'informer et de convaincre.
Soumise à l'exigence d'une efficacité immédiate, l'epistola se trouve alors au coeur d'un puissant processus d'interaction avec son environnement. Elle est à l'interface de plusieurs personnalités - celles du ou des auteur(s), du copiste et du destinataire -, de cultures parfois différentes et de positions sociales égales ou inégales suivant que la communication est horizontale ou verticale. Cette dimension pratique influe profondément sur l'écriture de la missive, sur le choix de ses mots et de ses procédés littéraires. Témoignant souvent d'un réel souci stylistique, la lettre constitue un objet culturel à mi-chemin entre les grands arts littéraires et l'écrit purement pragmatique. Destinée à des individus et non à une collectivité prise dans sa globalité, n'est-elle pas aussi un mode de production du politique et du religieux situé entre la loi et la coutume, le droit et la norme – entendue au sens anthropologique du terme –, la théorie et la pratique ?
Une fois parvenue à son destinataire, la missive a une efficacité plus ou moins grande, d'autant plus difficile à mesurer qu'elle ne suscite pas toujours de réponse épistolaire. Elle doit permettre d'obtenir une information, une approbation, un soutien, un objet ou simplement une reconnaissance par sa simple lecture. Plus généralement, elle ambitionne d'établir un consensus : la lettre doit créer du lien social. Du même coup, elle peut participer au renforcement des structures de pouvoirs et à l'élaboration d'un réseau institutionnel ou informel. À l'inverse, l'échec épistolaire ne résulte pas seulement d'un rapport de force défavorable dans la mesure où il signe aussi l'impossibilité politique, religieuse, parfois sociale et souvent culturelle d'établir un échange.

Lieu de la manifestation : Madrid
Organisation : ANR-DFG EPISTOLA
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Source : Epistola

 

Fabula agitur ! Pratiques théâtrales et artistiques, oralité et apprentissage des langues et cultures de l’Antiquité

Envoyer Imprimer

Fabula agitur ! Pratiques théâtrales et artistiques, oralité et apprentissage des langues et cultures de l'Antiquité

Histoire, esthétique, didactique

Appel à contributions
Date limite : 1er juillet 2014

 

Colloque international, dans le cadre de l'ARC 5 - Cultures, Sciences, Sociétés et Médiations
Région Rhône-Alpes
Opération Fabula agitur !

Fabula agitur ! Pratiques théâtrales et artistiques, oralité et apprentissage des langues et cultures de l'Antiquité
Histoire, esthétique, didactique

Université de Grenoble, 28-30 janvier 2015

Les spécialistes de didactique des langues se sont beaucoup intéressés, ces dernières années, à l'apport que pouvaient constituer les pratiques théâtrales et, plus généralement, artistiques, dans l'apprentissage des langues vivantes.
Ce colloque se propose de se pencher sur un corpus spécifique délaissé par ces travaux, celui des pratiques artistiques utilisées dans l'apprentissage des langues anciennes, que ce soit en milieu scolaire, universitaire ou associatif, en France ou ailleurs.
Il existe en effet de nombreuses expériences dans ce domaine, et ce depuis longtemps : le théâtre d'apprentissage pratiqué dans les collèges jésuites, dès le XVIème siècle, est l'exemple le plus célèbre, autant pour son extraordinaire diffusion que pour son caractère « holistique » sur le plan pédagogique. Mais aujourd'hui aussi, entre Olympiades et modestes ateliers, performances sauvages et reconstitutions plus sages, les enseignants de langues anciennes ont recours au plateau pour, à travers le jeu et l'oralisation, donner à leurs élèves un accès aux langues et cultures de l'Antiquité différent - plus physique, plus émotionnel peut-être - de celui qu'offre la salle de classe, et ce en termes de « savoirs », « savoir-faire », « savoir-être », selon les trois macro-catégories par le biais desquelles le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) aborde toute forme d'apprentissage. Ces entreprises, aussi nombreuses que diverses, n'ont à ce jour donné lieu à aucune analyse théorique - on dispose au mieux de comptes rendus d'expériences -, ni, à plus forte raison, à aucune synthèse. Ce colloque se propose de remédier à ce manque.

 

Lire la suite...
 

Littérature, politique et religion en Afrique vandale

Envoyer Imprimer

Littérature, politique et religion en Afrique vandale

Appel à contributions
Date limite : 1er mai 2014

 

Colloque international
Littérature, politique et religion en Afrique vandale
Université Paris Ouest, lundi 6 et mardi 7 octobre 2014
Organisé par l'équipe THEMAM, UMR 7041 ArScAn


Cette rencontre vise à approfondir notre connaissance de l'Afrique vandale sous tous ses aspects (rapports des Afro-Romains avec le pouvoir vandale, politique intérieure et extérieure de l'état vandale, persécution religieuse, vie culturelle, constructions, image des Vandales hors d'Afrique, etc.).


Pour les témoignages littéraires, on prendra évidemment les contemporains, mais on pourra utiliser aussi les sources légèrement postérieures, comme Corippe ou Procope. En ce qui concerne les témoignages littéraires contemporains, ce sont principalement Dracontius, l'Anthologie latine, Quodvultdeus, Victor de Vita, Fulgence de Ruspe et Fulgence le Mythographe. Deux volumes récents consacrés à l'épigramme tardive (Le lierre et la statue. La nature et son espace littéraire dans l'épigramme gréco-latine tardive, textes réunis par F. Garambois et D. Vallat, Saint-Étienne, Publications de l'Université de Saint-Étienne, 2013 ; La renaissance de l'épigramme dans la latinité tardive. Actes du colloque de Mulhouse (6-7 octobre 2011), éd. par M.-F. Gineste et C. Urlacher-Becht, Paris, De Boccard, 2013) ont traité abondamment de l'Anthologie latine. Fulgence le Mythographe a été ou est actuellement l'objet de plusieurs études, notamment en France par l'auteur de ces lignes, aux États-Unis par Gregory Hays et en Italie par Massimo Manca. Victor de Vita a fait l'objet d'une belle édition de Serge Lancel qui est pourvue d'un riche commentaire. On privilégiera donc plutôt les autres auteurs, mais ceci ne doit pas s'entendre comme une contrainte.

Si le colloque se veut au départ axé sur les textes littéraires, seront accueillies également avec faveur des études plus historiques ou archéologiques (par exemple sur l'apport des fouilles de Carthage, les documents épigraphiques, etc.).

Les organisateurs attendent évidemment quelque chose de nouveau par rapport à la bibliographie existante. Ils souhaitent aussi bien de claires synthèses sur tel problème que des communications plus pointues. Ils refuseront en revanche tout ce qui s'écarte des limites du sujet.

La durée de chaque communication est fixée à 20-30 minutes. La langue du colloque est le français, mais les langues européennes les plus fréquentes sont acceptées.

Les Actes du colloque seront publiés après expertise de chacun des articles. Une publication rapide étant souhaitée, les articles devront être remis sous leur forme définitive une semaine après le colloque.

Les propositions de communication sont à adresser à Étienne Wolff ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) le plus tôt possible et en tout cas avant le 1er mai.

L'organisation du colloque prendra en charge partiellement les frais de séjour, dans la mesure de son budget et selon des modalités qui seront précisées ultérieurement. Les frais de transport resteront à la charge des participants.

Lieu de la manifestation : Université Paris Ouest
Organisation : Prof. Etienne Wolff
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  6 
  •  7 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 7

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification