P. Chiron et B. Sans (éd.), Les progymnasmata en pratique, de l’Antiquité à nos jours

Pierre Chiron et Benoît Sans (éd.), Les progymnasmata en pratique, de l'Antiquité à nos jours, Paris, 2020.

Éditeur : Editions Rue D'Ulm
Collection : Études de littérature ancienne
558 pages
ISBN : ISBN-978-2-7288-0676-8
30 €

Les progymnasmata (exercices préparatoires de rhétorique) sont un ensemble de formes du discours considérées comme fondamentales et complémentaires : dans la liste la plus répandue (celle d'Aphthonios), ils sont au nombre de douze : la fable, le récit, la chrie, la maxime, la contestation (et la confirmation), le lieu commun, l'éloge (et le blâme), le parallèle, l'éthopée, la description, la thèse et la proposition de loi.
Organisés en série progressive, complétés par des exercices d'accompagnement (lecture, audition, paraphrase...) et une large gamme de manipulations, leur apprentissage méthodique, à l'oral et à l'écrit, permettait aux adolescents de perfectionner leurs compétences linguistiques et de développer les aptitudes expressives et argumentatives nécessaires à leur vie culturelle, sociale et politique.

Lire la suite...
 

Mise au concours: assistant-e diplômé-e doctorant-e à 100% en Théologie ou ès Lettres (PhD)

Mise au concours: assistant-e diplômé-e doctorant-e à 100% en Théologie ou ès Lettres (PhD)

 

Le poste s'inscrit dans le cadre du projet de recherche « Édition critique, traduction française et commentaire de la première partie (prologue et homélies 1 à 22) de l'Opus imperfectum in Matthaeum (CPL 707) » (2020–2024), financé par le Fonds National Suisse (FNS). Ce commentaire de l'Évangile selon Matthieu attribué faussement à Jean Chrysostome est le plus élaboré que l'Antiquité latine nous ait laissé.

Lire la suite...
 

Ph. Hoffmann et A. Timotin (éd.), Théories et pratiques de la prière à la fin de l’Antiquité

hoffmann.jpg

Philippe Hoffmann et Andrei Timotin (éd.), Théories et pratiques de la prière à la fin de l'Antiquité, Turnhout, 2020.

Éditeur : Brepols
Collection : Bibliothèque de l'Ecole des Hautes Etudes, Sciences Religieuses (BEHE 185)
398 pages
ISBN : 978-2-503-58903-9
75 €

Ce livre étudie les différents modes de rapport entre les théories et les pratiques de la prière à la fin de l'Antiquité dans un cadre interdisciplinaire qui réunit des spécialistes de l'histoire religieuse des mondes grec et romain, de la philosophie religieuse tardo-antique et de la littérature patristique.

La prière est, à la fin de l'Antiquité, non seulement un élément essentiel de la pratique religieuse, publique et privée, mais aussi un objet éminent de réflexion philosophique et théologique, aussi bien au sein de la religion gréco-romaine que dans le christianisme. Les différents modes de rapport entre les théories et les pratiques de la prière forment ainsi la matière de ce livre, qui réunit quatorze contributions (suivies d'un épilogue) consacrées aux diverses facettes d'une interaction multiforme qui rend nécessaire la collaboration des spécialistes de différentes disciplines : histoire religieuse des mondes grec et romain, philosophie religieuse tardo-antique et littérature patristique. Cette collaboration se reflète dans un ensemble de questions qui traversent les contributions réunies dans ce volume : le lexique de la prière ; la tension entre ses dimensions personnelle et publique ; le contexte rituel des prières ; la géographie de la prière, donnant lieu à une tension entre les prières liées à un espace précis et les prières à caractère universel ; le lien entre prière et affectivité, celle des dieux, mais aussi celle des orants ; la polarité entre la prière vocale et la prière silencieuse, à la fois dans les milieux chrétiens et païens.

Lire la suite...
 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification


Colloques à venir

Séminaires à venir

No current events.