A. Garcea, M.-K. Lhommé et D. Vallat (éd.), Fragments d'érudition. Servius et le savoir antique

fragmets_drudition.jpg

Alessandro Garcea, Marie-Karine Lhommé et Daniel Vallat (éd.), Fragments d'érudition. Servius et le savoir antique, Hildesheim, 2016.

Éditeur : Olms
Collection : Spudasmata, 168
535 pages
ISBN : 978-3-487-15433-6
88 €

Les Commentaires de Servius (4e-5e s. de notre ère) sur les œuvres du poète Virgile (70-19 avant J.-C.), ainsi que les ajouts anonymes du Servius Danielis, constituent un maillon essentiel de la transmission du savoir antique jusqu'à nous, sous une forme pourtant fragmentée. Alors que, par définition, un commentaire linéaire n'est pas une monographie ni un ouvrage spécialisé, l'exégèse de Servius a permis la sauvegarde de nombreuses connaissances pointues, disparues par ailleurs, et constitue, en un sens, un bilan des connaissances du monde latin, et, indirectement, du monde grec. Le présent volume propose 26 contributions qui permettent de mesurer l'importance de Servius dans la transmission et la transformation du savoir antique, et qui s'articulent autour de cinq thématiques : Exploitation des sources érudites, Linguistique, Rhétorique et poétique, Histoire, société et religions de Rome et Mythographie.


Source : Olms

 

« Les vieillards sont deux fois des enfants » : du regard ancien sur la vieillesse à la gérontologie contemporaine.

« Les vieillards sont deux fois des enfants » : du regard ancien sur la vieillesse à la gérontologie contemporaine

Université de Montréal, 7-9 juin 2017

Appel à contributions
Date limite : 1er septembre 2016

 



English version below

Organisation : Elsa Bouchard, Sébastien Grenier, Laetitia Monteils-Laeng (Université de Montréal) et Mathilde Cambron-Goulet (UQAM)
Conférenciers confirmés : Louis-André Dorion (U. de Montréal), Annie Larivée (Carleton University), A.-F. Morand (U. Laval), P. Birchler Emery (U. de Genève).

L'Antiquité gréco-romaine a proposé de la vieillesse des portraits aussi variés que polémiques. À l'image pathétique de la tragédie répondent la vision idéalisée de Platon, pour qui la vieillesse est synonyme de supériorité intellectuelle et morale, les moqueries d'Aristophane sur le vieillard et plus encore sur la vieille femme, le portrait dévastateur d'Aristote, ou encore les hypothèses médicales des auteurs du Corpus hippocratique et de Galien. Le proverbe grec « les vieillards sont deux fois des enfants » (CPG I.235), que Platon reprend à son compte (Lois, I, 646a), reflète une idée populaire encore répandue aujourd'hui et peut lui-même être interprété de façon plus ou moins positive, selon qu'on y perçoit davantage de mépris, de condescendance ou de tendresse. Partagée entre l'idéalisation du grand âge et la dépréciation de sa valeur quant à ses capacités intellectuelles, son autorité morale et son importance politique, l'Antiquité est profondément ambivalente à l'endroit de la vieillesse.
À notre sens, les nombreuses perspectives présentes dans les textes anciens rejoignent certains enjeux contemporains du vieillissement. Pour le Platon des Lois par exemple, les symptômes dégénératifs de la vieillesse n'en sont pas les corollaires nécessaires ; aussi faut-il chercher à en diminuer l'impact grâce à des mesures censées revaloriser les conditions de vie d'une population dont la situation, dans les faits, est loin d'être idéale. Autre exemple : le jugement d'Aristote qui considère le vieillissement comme une maladie, un processus dégénératif où l'usure du corps entraîne inévitablement celle de l'esprit, n'est pas sans rappeler l'attitude désignée sous le nom d'âgisme (age-ism) qui consiste à voir dans le fait de vieillir un phénomène pathologique auquel il faudrait s'opposer, évoquant inévitablement le fantasme d'une humanité immortelle aussi dangereux qu'illusoire.

Lire la suite...
 

Annales du patrimoine de Mostaganem N° 16 / 2016

Annales du patrimoine de Mostaganem N° 16 / 2016

Appel à contributions
Date limite : 15/08/2016

 

La revue en ligne Annales du patrimoine de l'université de Mostaganem (Algérie) lance un appel à publication pour le numéro 16 / 2016. La revue est pluridisciplinaire.
Les chercheurs peuvent soumettre leurs articles en Arabe ou en Français dans les disciplines suivantes :
la littérature comparée,
le patrimoine maghrébin et oriental,
le mysticisme,
les langues et la philologie,
la traduction et l'interculturalité.
La Revue accepte aussi des articles de varia mais toujours en rapport avec le patrimoine arabo-oriental.
Les chercheurs intéressés sont invités à envoyer leurs contributions (le résumé de 15 lignes, l'article de 15 pages maximum et 5 mots-clés, uniquement en format Word) avant le 15 Août 2016 à l'adresse email de la revue:
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Veuillez préciser votre établissement de rattachement et votre titre ou statut professionnel si possible.
Les auteurs doivent consulter les normes de publication.
Note : Les études comparatives doivent se consacrer aux domaines des littératures arabo-musulmanes et occidentales.
La revue paraît au mois de septembre.
http://annales.univ-mosta.dz
Responsable : Mohammed Abbassa

Lieu de la manifestation : Mostaganem
Organisation : Université de Mostaganem
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Source : Annales du patrimoine

 

Appel à contribution : Eirene. Studia latina et greca

Eirene. Studia latina et greca

Aesthectics

Appel à contributions
Date limite : June 2017

 

On behalf of the editorial board of the journal of classics and its reception Eirene. Studia Graeca et Latina (founded 1960), which is published by the Centre for Classical Studies at the Institute of Philosophy of the Czech Academy of Sciences in Prague, I am taking the liberty to invite you to contribute to the journal's 53rd volume which is to be published at the end of 2017.
Joining the recent surge of interest in artistic practice and its reflection in ancient Greece and Rome, Eirene. Studia Graeca et Latina announces a special issue which will examine the area of Greek and Roman thinking on art and aesthetics broadly conceived, ranging from the production and reception of the works of art to the aesthetics of existence.
Topics include, but are not restricted to:
– art in the Greek and Roman public space
– art in performance
– art and its agency
– art and the language of the senses
– art and artists in inscriptions
– self-fashioning in Greece and Rome
– ancient art criticism
– ecphrasis
– the sublime
– the ancient biographies and anecdotes regarding artists
– metaphors and terminology from art in philosophy
– the beauty of nature
Please note that the deadline for submitting your paper is the end of June 2017 and the journal accepts submissions in English, German, French and Italian.

Contact : Petr Kitzler

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification


Colloques à venir

Séminaires à venir

No current events.