IXe Celtic Conference in Classics

IXe Celtic Conference in Classics

colloque franco-britannique en sciences de l'Antiquité

Appel à contributions
Date limite : 30 septembre 2015

 

Premier appel à communications : LA IXe CELTIC CONFERENCE IN CLASSICS (CCC), ou colloque franco-britannique en sciences de l'Antiquité.

La IXe Celtic Conference in Classics se tiendra à University College Dublin les 22-25 juin 2016. Les propositions de sujets de communication sont désormais les bienvenues, de la part de chercheurs où qu'ils exercent, pour des panels centrés sur n'importe quel thème de recherche universitaire portant sur l'antiquité gréco-romaine.

Traditionnellement la Celtic Conference consiste en un certain nombre de panels (ateliers) en sessions parallèles, portant sur des thèmes bien définis. Un grand nombre de panels ont donné suite par le passé à des publications d'ouvrages collectifs, ce qui montre bien l'engagement du congrès en faveur d'une recherche de qualité et d'une cohérence thématique à l'intérieur de chaque panel. Chaque panel dispose d'environ 15 heures pour des communications et des discussions, réparties sur les trois jours du congrès. La plupart des panels comprennent 12-15 intervenants, même si les petits panels (8-10 intervenants) sont aussi envisageables. Les intervenants ont en général 40 minutes de temps de parole, suivi de 10 minutes de discussion, même si souvent un panel compte quelques communications plus brèves.

 

Lire la suite...
 

Guilherme Queiroz de Souza, RODA DA FORTUNA 4/1

Guilherme Queiroz de Souza (éd.), RODA DA FORTUNA 4/1, Goiânia (Brésil), 2015.

Éditeur : revue électronique
360 pages
ISBN : ISSN: 2014-7430

RODA DA FORTUNA
Revista Eletrônica sobre Antiguidade e Medievo
Electronic Journal about Antiquity and Middle Ages
ISSN 2014-7430

Lire la suite...
 

Antonio Caballos Rufino y Enrique Melchor Gil, De Roma a las Provincias: las élites como instrumento de proyección de Roma

roma_a_las_provincias.jpg

Caballos Rufino, Antonio y Melchor Gil, Enrique (éd.), De Roma a las Provincias: las élites como instrumento de proyección de Roma., Sevilla, 2015.

Éditeur : Editorial Universidad de Sevilla
Collection : Serie Historia y Geografía, 287
674 pages
ISBN : 978-84-472-1597-3
39 €

El libro De Roma a las provincias: las elites como instrumento de proyección de Roma, que recoge un amplio conjunto de trabajos con una estructura interna sólida y coherente organizada en tres grandes apartados —I: Identidades y valores; II: Movilidad, funcionalidad y relaciones de las elites; y III: Las elites en el marco municipal—, pretende contribuir al análisis de la extracción y composición, los esquemas de valores y fundamentos ideológicos, la dinámica histórica y funcionalidad de las elites hispanas, estudiando el ejercicio del poder de éstas y los ámbitos de su influencia pública e impacto social, como un idóneo medio de ampliar y profundizar nuestro conocimiento acerca de la maquinaria y recursos políticos, los instrumentos culturales y sociales, las estructuras administrativas y los soportes ideológicos que posibilitaron la generación y permitieron una eficaz gestión, orgánicamente vertebrada, del Imperio romano.
El Grupo de Investigación ORDO (Oligarquías Romanas De Occidente) ofrece esta obra como merecido homenaje al Profesor Juan Francisco Rodríguez Neila (Universidad de Córdoba).

Source : http://editorial.us.es/

 

Le changement : conceptions et représentations dans l'Antiquité gréco-romaine

Le changement : conceptions et représentations dans l'Antiquité gréco-romaine

Appel à contributions - Colloque Jeunes chercheurs

Appel à contributions
Date limite : 30 janvier 2016

 

Université Paris-Sorbonne
14-15 octobre 2016

Cette manifestation scientifique s'adresse aux jeunes chercheurs (doctorants et jeunes docteurs) des différentes disciplines des sciences de l'Antiquité.

La notion de changement est un des principaux outils conceptuels dont disposent l'historien, le philologue ou encore l'archéologue pour rendre intelligibles les données du passé, notamment en distinguant des périodes historiques pour délimiter chronologiquement un champ d'étude. J. Le Goff, dans son livre Faut-il vraiment découper l'Histoire en tranches ?, remet en cause la séparation traditionnelle entre Moyen Âge et Renaissance, en montrant qu'on ne peut pas parler de mutation en Histoire sans préciser les catégories socioprofessionnelles qu'elle affecte. L'Antiquité, elle, reste corsetée par une périodisation rigide, confirmée par l'enseignement scolaire et universitaire : la Grèce archaïque, la Grèce classique des Ve et IVe siècles, la période hellénistique, la République romaine, le siècle d'Auguste, la Rome des Flaviens jusqu'à l'Antiquité tardive, dont le terme reste flou. Par conséquent, ce colloque interrogera la pertinence de notre vision des grands moments de changement dans l'Antiquité à la lumière des représentations des Anciens sur leur propre histoire.
D'autre part, l'Antiquité gréco-romaine inclut nécessairement des phases de transformations et de mutations, à divers niveaux. L'objectif de ce colloque interdisciplinaire est d'étudier la manière dont les Anciens concevaient la notion de changement (transformation ponctuelle, passage d'un état à un autre, apparition, renouvellement) au niveau personnel, social, culturel ou historique, et d'analyser les représentations qu'ils en proposaient.
On s'attachera essentiellement au monde gréco-romain, de l'époque archaïque grecque (VIIIe siècle avant J.-C.) à l'Antiquité tardive (jusqu'au VIe siècle). La notion de changement, en tant qu'événement positif ou négatif, sera comprise comme modification ponctuelle plutôt que comme évolution à long terme. En effet, contrairement à la notion de progrès, le changement ne sous-entend pas nécessairement la continuité, et peut se présenter comme une rupture, sans cohérence ni but précis. Cette question pourra être étudiée au niveau historique, social ou politique, mais aussi, dans un sens plus technique, en philosophie, en littérature ou en linguistique.
L'objectif de ces deux journées est d'offrir un panorama de ces questions, en couvrant des domaines et des époques variées, afin de permettre une véritable réflexion interdisciplinaire sur la notion de changement et sur ses représentations dans le monde antique.

Lire la suite...
 

W. Keulen, U. Egelhaaf-Gaiser, Apuleius Madaurensis Metamorphoses, Book XI

apuleius.jpg

William Keulen, Ulrike Egelhaaf-Gaiser (éd.), Apuleius Madaurensis Metamorphoses, Book XIText, Introduction and Commentary, Leiden, Boston, 2014.

Éditeur : Brill
Collection : Apuleius Madaurensis
viii, 681 pages
ISBN : 9789004269200
169€

 

Commentary written by W. Keulen, S. Tilg, L. Nicolini, L. Graverini, S. Harrison, S. Panayotakis and D. van Mal-Maeder. Appendices written by F. Drews, W.S. Smith and U. Egelhaaf-Gaiser.
Final editors: W. Keulen and U. Egelhaaf-Gaiser

After more than three decades since the publication of Gwyn Griffiths' 1975 commentary, which concentrated mainly on Egyptological aspects and represents an outdated, positivistic approach to the literary evidence on Isis, this new commentary presents a new and thorough assessment of Apuleius' Isis Book, elucidating and interpreting the narrative in its literary, religious, archaeological and cultural context. Reflecting the recent innovative approach to the interaction of literature and religion (Literarisierung von Religion) and the important developments in the research on the Second Sophistic (e.g. ‘Self-fashioning'; Cultural Identity), the volume offers a new, detailed interpretation of the Isis Book in the easy-to-use form of a fully-fledged commentary, including Latin Text and monographic Introduction.

Lire la suite...
 

Les savoirs d'Apulée

Les savoirs d'Apulée

Πολυμαθία et πολυτροπία à l'époque antonine

Appel à contributions
Date limite : 31 octobre 2015

 

Université Lumière Lyon 2
20-21 octobre 2016

Apulée de Madaure, « beau philosophe, très éloquent tant dans la langue grecque que la latine » (Apol. 4, 1) a vécu, selon une approximation vraisemblable, entre 125 et 180. Par là, il apparaît comme un acteur éminent de la culture impériale de l'époque antonine.
La recherche récente a posé des jalons importants (Sandy 1997, Harrison 2000) en replaçant l'auteur dans le contexte de la « seconde sophistique », un courant culturel qui s'est surtout exprimé en grec, aux II° et III° siècles. Mais des nuances, des précisions et des compléments restent à apporter : d'autres pistes fécondes sont apparues ou ont été renouvelées très récemment, comme sa proximité intellectuelle et biographique avec Aulu-Gelle (Holford-Strevens 1988, Keulen 2009), son identité provinciale (Graverini 2007 [2012], Lee, Finkelpearl, Graverini 2014), son rapport au langage et aux langues (Nicolini 2011), son rapport au platonisme (Fletcher 2014), et son attrait pour la chose religieuse (GCA 2014).
Il semble donc opportun de s'appuyer sur les apports de cette recherche en choisissant la problématique des savoirs d'Apulée. Ainsi, deux axes de recherche seront au cœur de cette rencontre :
1) la πολυμαθία : comme la virtuosité et la maîtrise sont revendiquées par l'auteur, on s'intéressera, sur un mode positif, à la diversité de ses savoirs, à leur accumulation, éventuellement même à leur articulation. Dans quelle mesure peut-on les discerner, les désigner, les documenter et en évaluer la profondeur ?
2) la πολυτροπία : on s'intéressera, sur un mode plus épistémologique, aux modalités de présentation de ces savoirs. Peut-on détecter un rapport subjectif au savoir dans l'ironie déployée par l'auteur, dans son art de l'allusion, dans sa dialectique de l'ostentation et de l'occultation ?
Le colloque est ouvert à tout chercheur se proposant d'éclairer les savoirs d'Apulée, quelle que soit sa discipline (histoire, linguistique, philosophie, littérature, anthropologie). Les communications se feront dans les principales langues européennes. La publication des Actes est prévue, après expertise des contributions.

Date-limite d'envoi des propositions (10-15 lignes) : 31 octobre 2015

Contacts :
Emmanuel Plantade : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Daniel Vallat : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Lieu de la manifestation : Lyon 2

 

M.-H. Jullien, Clavis des auteurs latins du Moyen Âge. Territoire français 735-987. Tomus IV.1

cslma_4.jpg

Marie-Hélène Jullien (éd.), Clavis des auteurs latins du Moyen Âge. Territoire français 735-987. Tomus IV.1, Turnhout, 2015.

Éditeur : Brepols
Collection : Clavis Scriptorum Latinorum Medii Aevi
xiii + 129 pages pages
ISBN : 978-2-503-55599-7
90 € HT

La Clavis Scriptorum Latinorum Medii Aevi. Auctores Galliae, 735-987, consacrée à l'étude des auteurs de la Gaule carolingienne, accorde une attention particulière à l'identification des textes qui leur ont été imputés, à leur tradition manuscrite et à la critique d'attribution, tout en livrant les résultats de plusieurs recherches originales, fondées sur les sources. Dans ce nouveau tome, deux grands noms ‒ Hincmar de Laon et Hucbald de Saint-Amand ‒ côtoient trois écrivains presque inconnus.

Lire la suite...
 
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 2

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification