Myth and Mythology in Ancient and Medieval societies

Myth and Mythology in Ancient and Medieval societies

Roda da Fortuna (2015/1) - Call for Papers

Appel à contributions
Date limite : 30 avril 2015

 


Responsible Editor: Prof. Guilherme Queiroz de Souza
The deadlines for articles, reviews, interviews and translations are:
- Send until April 30th, 2015
- Confirmation of accepted during June 2015
- Publication during July 2015
Other themes also will be accepted for the session "articles".
E-mail: revistarodadafortuna[at]gmail.com

More than three decades ago, the historian Paul Veyne used a question to entitle one of his books about the ancient world: Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes? After studying the available sources, the author came to the conclusion that, although Greek thinkers from the 6th century B.C. no longer interpreted the myths literally, they were not abandoned because carried a singular pedagogical importance and contributed to “explaining the unexplainable”.[1]
In fact, for millennia mythical narratives created by civilizations around the world sought to explain the origin of the universe, transmit values and examples, build identities, etc. During the Middle Ages, as demonstrated by Jean-Claude Schmitt and Hilário Franco Júnior, Christianity itself had all the facets of a mythology, even though it was not seen as such, since it told a “holy history”.[2]
Currently, the term “myth” is understood both in the sense of “fiction” and in the sense recognized especially among sociologists, ethnologists and historians of religions, of “sacred tradition, primordial revelation, exemplary model”, as Mircea Eliade pointed out.[3] With the rise of a science of mythology, value judgments became obsolete and the myths were no longer perceived as meaningless stories, because if they were no one would have believed them. Due to its strong durability, the myth may also be examined in the “long term” (longue durée) historical.
This Thematic Dossier (2015/1) of the Wheel of Fortune Journal aims to bring together the multiple manifestations of mythical thought in ancient and medieval societies. Among the possibilities of research on the myth, we can mention the analysis of its expressions (messianic, eschatological, etiologic, hierophantic...), symbologies, constancy and alterations in the “long term”, etc.

Lire la suite...
 

Raymond Lulle, Ars inventiva veritatis

Raymond Lulle, Ars inventiva veritatis, éd. Jorge Uscatescu Barrón, Turnhout, 2014.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis (CCCM 265)
CXXII-513 pages
ISBN : 978-2-503-55256-9
350 €


Lullus´ Ars inventiva veritatis (1290) is the third version of the Ars generalis and can be counted among the most outstanding works ever written by him. The book presents a more simplified exposition of the Ars Lulliana by reducing the great number of figures to only four and by offering some new doctrines, such as the one on transcendental points (puncta transcendentia) and correlatives. In addition, Lullus is especially engaged in developing some central questions on theology and philosophy, completely rearranged according to the principles of his Ars. Finally, in a few long passages Lullus indulges in explaining his method and its advantages.
With the publication of this extremely rich text and the already critically edited Ars amativa from the same year, the reader now has a profound insight into the turning point in the development of Lullus´ theological and philosophical thinking.

Lire la suite...
 

Haymon d'Auxerre, Annotatio libri Isaiae prophetae

Haymon d'Auxerre, Annotatio libri Isaiae prophetae, éd. Roger Gryson, Turnhout, 2014.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis (CCCM 135C)
942 pages
ISBN : 978-2-503-55219-4
495 €

Edition critique du commentaire d'Haymon d'Auxerre sur Isaïe.
De nombreux manuscrits médiévaux transmettent une série de commentaires scripturaires sur divers livres de l'Ancien et du Nouveau Testament attribués à un certain Haymon. Nous savons peu de choses sur cet auteur, bien que son œuvre ait été beaucoup lue, et qu'elle ait exercé une grande influence au moyen âge. Une méprise tenace, due à Trithème, l'a longtemps identifié à un homonyme qui fut évêque d'Halberstadt, en Saxe, au milieu du IXe s. Il a fallu attendre le début du XXe s. pour qu'elle soit restituée à un moine gaulois contemporain, enseignant à l'école d'Auxerre, dont la figure sort aujourd'hui progressivement de l'ombre dans laquelle elle avait été injustement reléguée.
Le commentaire d'Haymon d'Auxerre sur Isaïe est le premier commentaire original de ce livre qui ait vu le jour après celui de Jérôme. Pendant plus de quatre siècles, l'autorité de celui-ci et l'érudition écrasante dont il fait preuve ont découragé toute concurrence. On s'est contenté d'en compiler des extraits ou d'en faire des abrégés, destinés aux nombreux lecteurs que l'ampleur de l'ouvrage et son caractère souvent très technique ne pouvaient manquer de décourager ou de rebuter. Tout en restant constamment tributaire de Jérôme, qu'il avait manifestement sous les yeux, le maître auxerrois fait preuve d'une réelle originalité. L'édition princeps de 1531, reproduite par Migne, n'a jamais été refaite. Elle représente un état profondément dégradé de l'œuvre originale. La nouvelle édition critique rendra à celle-ci son vrai visage, tout en rendant compte des remaniements dont elle a fait l'objet par la suite.

Lire la suite...
 

A. Basarte et S. Barreiro (éd.), Actas de las XIII Jornadas Internacionales de Estudios Medievales

actasxiiijornadas.jpg

Ana Basarte et Santiago Barreiro (éd.), Actas de las XIII Jornadas Internacionales de Estudios Medievales y XXIII Curso de Actualización de Historia Medieval, Buenos Aires, 2014.

Éditeur : Sociedad Argentina de Estudios Medievales
217 pages
ISBN : 978-987-43-5496-9

L'ensemble du volume est téléchargeable sur le site de la SAEMED.

Lire la suite...
 

C. Marconi, The Oxford Handbook of Greek and Roman Art and Architecture

9780199783304_140.jpg

Clemente Marconi (éd.), The Oxford Handbook of Greek and Roman Art and Architecture, Oxford, 2014.

Éditeur : Oxford University Press
728 pages
ISBN : 978-0-19-978330-4
£97.00

The study of Greek and Roman Art and Architecture has a long history that goes back to the second half of the 18th century and has provided an essential contribution towards the creation and the definition of the wider disciplines of Art History and Architectural History. This venerable tradition and record are in part responsible for the diffused tendency to avoid general discussions addressing the larger theoretical implications, methodologies, and directions of research in the discipline. This attitude is in sharp contrast not only with the wider field of Art History, but also with disciplines that are traditionally associated with the study of Greek and Roman Art and Architecture, like Classics and Classical Archaeology. In recent years, the field has been characterized by an ever-increasing range of approaches, under the influence of various disciplines such as Sociology, Semiotics, Gender Theory, Anthropology, Reception Theory, and Hermeneutics. In light of these recent developments, this Handbook seeks to explore key aspects of Greek and Roman Art and Architecture, and to assess the current state of the discipline.

The Handbook includes thirty essays, in addition to the introduction, by an international team of leading senior scholars, who have played a critical role in shaping the field, and by younger scholars, who will express the perspectives of a newer generation. After a framing introduction written by the editor, which compares ancient and modern notions of art and architecture, the Handbook is divided into five sections: Pictures from the Inside, Greek and Roman Art and Architecture in the Making, Ancient Contexts, Post-Antique Contexts, and Approaches. Together, the essays in the volume make for an innovative and important book, one that is certain to find a wide readership.

Lire la suite...
 

Flux, Accélérations, Résonances

Colloque international et pluridisciplinaire "Flux, Accélérations, Résonances"

11 et 12 juin 2015

Appel à contributions
Date limite : 15 mars 2015

 

Université Paul-Valéry Montpellier
École doctorale 58 « Langues, littératures, cultures, civilisations »


Comme le souligne Patrick Charaudeau : « l'identité culturelle est le résultat complexe de la combinaison : entre ''continuisme'' des cultures dans l'histoire et ''différencialisme'' du fait des rencontres, des conflits et des ruptures ; entre la tendance à l' ''hybridation'' du fait des formes de vie, de pensée et de création, et la tendance à l' ''homogénéisation'' des représentations à des fins de survie identitaire ». Les interactions sociales, les transferts culturels et les constructions identitaires sont alors perçus de plus en plus dans leur complexité et leur dynamisme, ce qui nécessite le développement d'approches et de concepts nouveaux.

Ce renouvellement semble impératif vu le changement continu et rapide du monde dans lequel nous vivons, des consciences, des croyances ainsi que l'évolution des méthodes de perception et traitement de tels ou tels phénomènes qu'ils soient d'ordre linguistique, sociologique, ethnologique, psychologique... C'est pour contribuer à ces explorations et réflexions que l'école doctorale 58 « Langues, littératures, cultures, civilisations » de l'Université Paul-Valéry Montpellier propose aux jeunes chercheurs d'échanger dans le cadre d'un colloque pluridisciplinaire portant sur les notions de « flux », d'« accélérations » et de « résonances ».

Les individus et les sociétés humaines sont à la fois les agents, les objets, les terrains du développement et les récepteurs de flux, de phénomènes dynamiques de natures diverses – matériels, sociaux, économiques, culturels, intellectuels, artistiques, éducatifs, psychologiques, philosophiques ou religieux. Ils impliquent des acteurs, des normes et des règles, des supports ou moyens de transfert et de diffusion, qui influent les rythmes de leurs circulations. Leurs accélérations et leurs interférences dans des contextes spécifiques provoquent des résonances, des transformations ou perturbations au sein des sociétés et des groupes d'individus, en fonction de la manière dont ces dernières réceptionnent, interprètent, réinterprètent, s'approprient ces flux, y participent ou y résistent. Plus encore, ces résonances contribuent à la construction ou à la redéfinition des identités individuelles et collectives.

Lire la suite...
 

Lucida intervalla

Lucida intervalla

 

Lucida intervalla, une revue d'études classiques basée à l'Université de Belgrade, lance un appel à contribution pour son premier volume de l'année 2015. La revue publie des contributions en anglais, français, allemand, grec, italien, latin, russe, espagnol, et serbe ou croate. Les soumissions portant sur la langue, la littérature, la philosophie, la religion, la mythologie, les arts et sciences des domaines grec et latin depuis les origines jusque vers l'an 600 apr. J.-C. sont particulièrement bienvenues. Les soumissions doivent être envoyées à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

Lire la suite...
 
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 3

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification