Publications

S. Morlet, O. Munnich, B. Pouderon, Les dialogues adversus Iudaeos Permanences et mutations d'une tradition polémique...

Envoyer Imprimer

S. Morlet, O. Munnich, B. Pouderon, Les dialogues 'adversus Iudaeos'. Permanences et mutations d'une tradition polémique..., Paris, 2013.

Éditeur : Brepols
Collection : Etudes augustiniennes
428 pages
ISBN : 978-2-85121-263-4
43, 60 €


Les dialogues mettant en scène des chrétiens discutant avec des juifs constituent une branche importante de la littérature chrétienne antique et médiévale. Longtemps délaissés en raison d'a priori négatifs, ces textes ont suscité un regain d'intérêt depuis quelques années. On bénéficie à présent d'éditions critiques récentes et de monographies détaillées, mais il manque encore à ce jour un ouvrage consacré exclusivement à ce groupe de textes, depuis ses origines jusqu'à l'époque moderne. Ce livre, constitué des actes du colloque organisé à Paris en décembre 2011, en offre une première étude d'ensemble. Il est consacré notamment aux aspects littéraires, historiques et doctrinaux des dialogues aduersus Iudaeos.

Lire la suite...
 

C. Teleanu, Magister Raymundus Lull. La propédeutique de l'Ars Raymundi dans les Facultés de Paris

Envoyer Imprimer

product_thumbnail_g.jpg

Constantin Teleanu, Magister Raymundus Lull. La propédeutique de l'Ars Raymundi dans les Facultés de Paris, Paris, 2014.

Éditeur : Schola Lvlliana
Collection : Scholia Raymundistarum I
495 pages
ISBN : 979-10-92840-00-1
39,50 €

Cette investigation s'efforce de comprendre quel ressort philosophique amorce la dernière phase de l'incursion de Magister Raymundus Lull dans les Facultés de Paris pour combattre la dissidence averroïste. L'analyse de l'ensemble des ouvrages anti-averroïstes de Lulle, rédigés entre novembre 1309-septembre 1311, propose un changement radical des aperçus historiographiques sur la généalogie de plusieurs listes d'erreurs attribuées par Lulle tant à Averroès qu'aux Averroïstes de Paris, puisque Lulle ne s'inspire d'une liste anonyme qu'en septembre 1311, mais elle dérive initialement de son florilège de 44 erreurs averroïstes. C'est un travail historiographique laborieux, qui propose un éclaircissement savant des moyens philosophiques utilisés par Lulle afin de réfuter diverses erreurs averroïstes. Malgré son échafaudage savant, il facilite une approche éclairante de l'Art de Lulle qu'aucune des introductions à l'œuvre de Lulle ne saurait rendre aussi profonde qu'ample. Le lecteur y trouve discutés la majorité des aspects qui appartiennent au noyau de l'Art de Lulle dans son développement systématique.

 

Lire la suite...
 

Vita Latina 189-190

Envoyer Imprimer

Association Vita Latina (éd.), Vita Latina 189-190 Anno MMXIV, , 2014.

Éditeur : Les Belles Lettres
254 pages
ISBN : 1781-5231
35 €

VITA LATINA
Anno MMXIV - Numéro 189-190

Giambattista CAIRO « Tullus Hostilius fondateur de Rome »

Sophie AUBERT-BAILLOT « L'influence de la disputatio in utramque partem sur la correspondance de Cicéron »

Jacques-Emmanuel BERNARD « Lettres et discours : la persona de Cicéron après l'exil »

Véronique LEOVANT-CIREFICE « Les lettres de l'exil dans la correspondance de Cicéron : une thérapie de la douleur ? »

Marie LEDENTU « Labor poétique et res gestae Caesaris : poésie et refondation dans les Géorgiques »

François RIPOLL « Une lecture de l'épisode du jardinier de Tarente (Virgile, Géorgiques IV, 116-148) »

Emmanuelle CIMOLINO-BREBION « Scipion l'Africain chez Tite-Live : remarques sur le portrait d'un jeune général exceptionnel »

Jérôme LAGOUANERE « Les usages du stoïcisme dans le De spectaculis et le De pallio de Tertullien »

Paul MATTEI « Christianisme et philosophie dans le De pallio. Notes cursives sur deux thèmes majeurs du traité : la foi comme melior philosophia ; nature, coutume et changement »

Agnès MOLINIER ARBO « Le costume en Afrique à l'époque sévérienne : réalités et symboles dans le De Pallio de Tertullien »

Tatiana TAOUS « Autour de lat. micāre / dīmicāre – La théorie des matrices métaphoriques au service de l'anthropologie et de la reconstruction sémantique »

Bibliographies

Cicéron, Correspondance, volume II (S. Aubert-Baillot)
Virgile, Géorgiques III-IV (S. Clément-Tarantino)
Tite-Live, Livre I - Addendum à la Bibliographie (Vita Latina 186-187) (P.-M. Martin)

Comptes rendus

Jacques-Emmanuel BERNARD, La sociabilité épistolaire chez Cicéron : Paris, Honoré Champion, 2013, 541 pages. (P.-M. Martin)

Michel BRIAND (dir.), La trame et le tableau. Poétiques et rhétoriques du récit et de la description dans l'Antiquité grecque et latine : Rennes, Presses Universitaires de Rennes, Collection « La Licorne », n° 101, 2012, 518 pages. (R. Glinatsis)

Nicole CHAREYRON, Éthique et Esthétique du récit de voyage à la fin du Moyen Âge : Paris, Honoré Champion, 2013, 539 pages. (L. Louison)

Carl DEROUX (dir.), Studies in Latin Literature and Roman History XVI : Bruxelles, Collection « Latomus », 2012, 670 pages. (M. Ledentu)

Fabrice GALTIER, L'image tragique de l'Histoire chez Tacite. Étude des schèmes tragiques dans les Histoires et les Annales : Bruxelles, collection « Latomus », n° 333, 2011, 344 pages. (A. Malissard)

Florence GARAMBOIS-VASQUEZ (dir.), Claudien : Mythe, histoire et science : Publications de l'Université de Saint-Étienne, Collection « Antiquité », Mémoires du centre Jean Palerme, n° 36, 2011, 171 pages. (J. Meyers)

Alessandro GARCEA, Caesar's De analogia. Edition, Translation, and Commentary : Oxford, Oxford University Press, 2012, X + 304 pages. (P.-M. Martin)

Benjamin GOLDLUST, Maximien, Élégies, suivies de l'Appendix Maximiani et de l'Épithalame pour Maximus d'Ennode de Pavie : Paris, Les Belles Lettres, Collection « La roue à livres », 2013, 220 pages. (B. Bureau)

Laurence GOSSEREZ (dir.), Le Phénix et son autre. Poétique d'un mythe des origines au XVIe siècle : Rennes, Presses Universitaires de Rennes, collection « Interférences », 2013, 359 pages. (B. Bakhouche)

Antonino GRILLONE, Gromatica militare : Bruxelles, coll. « Latomus », n° 339, 2012, 268 pages et plans hors page. (Chr. Nicolas)

Philippe GUISARD et Christelle LAIZE (dir.), Expériences et représentations de l'espace : Paris, éditions Ellipses, 2012, 630 pages. (Chr. Gouillart)

Rosario LÓPEZ GREGORIS (dir.), Estudios sobre teatro romano. El mundo de los sentimientos y su expresión : Saragosse, Libros Pórtico, 2012, 575 pages. (S. Luciani)

Jean-Paul MOREL et Agnès ROUVERET (dir.), Le Temps dans l'Antiquité, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, collection « CTHS HISTOIRE », n° 52, 2013, 246 pages. (B. Bakhouche)

Pascale PARE-REY, Flores et acumina. Les sententiae dans les tragédies de Sénèque : Paris, collection « Études et Recherches sur l'Occident Romain – CEROR », 2012, 432 pages. (A. Casamento)

Rémi POIGNAULT (dir.), Présence de la danse dans l'Antiquité. Présence de l'Antiquité dans la danse, Actes du colloque tenu à Clermont-Ferrand (11-13 décembre 2008) : Clermont-Ferrand, « Caesarodunum » XLII-XLIII bis, 2013, 436 pages. (E. Raymond)
Mark THOMSON, Studies in Historia Augusta : Bruxelles, collection « Latomus » n° 337, 2012, 155 pages. (R. Loriol)

Sophie VAN DER MEEREN, Lectures de Boèce. La Consolation de Philosophie : Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, 240 pages. (B. Goldlust)

 

Source : Vita Latina

 

Richard de Mediavilla, Questions disputées. Tome VI: Questions 38-45. L'Homme

Envoyer Imprimer

boureau.jpg

Richard de Mediavilla, Questions disputées. Tome VI: Questions 38-45. L'Homme, Paris, 2014.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Bibliothèque scolastique 8
XXXVI + 576 pages
ISBN : 978-2-251-61008-5
45,00 €

Introduction, édition critique, traduction et notes par Alain Boureau

Ce volume achève l'édition bilingue complète des Questions disputées de Richard de Mediavilla. Le franciscain quitte ici le domaine des anges pour celui de l'homme. L'essentiel du texte traite de la composition de l'esprit humain en plusieurs formes substantielles. Vers 1295, l'auteur reprend dans sa question 39, son traité antérieur sur la pluralité des formes de l'âme, mais avec des modifications passionnantes : ce schéma original, mal compris, reçoit un fondement théorique nouveau et est flanqué de questions préparatoires ou adjacentes. Cette thèse antithomiste reçoit pour la première fois sa justification élaborée, qui permet de placer l'isolement transcendant de l'âme dans une histoire, marquée d'interactions.

C'est sans doute le sommet de l'anthropologie franciscaine. Ensuite en deux questions, l'auteur se livre à une critique radicale de la notion de species, cette externalisation de la connaissance, dont la présence réelle mais invisible, passe de l'objet vers celui qui connait. Enfin, la dernière question pose le problème moral de l'usage judiciaire et politique de la confession individuelle. Tout se passe comme si Mediavilla, sentant sa fin venir, n'entendait pas conclure, mais réaffirmer et soutenir plus solidement et systématiquement l'essentiel de son message.

Lire la suite...
 

Eginhard, Vie de Charlemagne

Envoyer Imprimer

eginhard.jpg

Eginhard, Vie de Charlemagne. Texte introduit, établi et traduit par Michel Sot et Christiane Veyrard-Cosme, Paris, 2014.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Classiques de l'histoire au Moyen Âge, 53
CXIII-112 pages
ISBN : 978-2-251-34304-4
35 €

La Vie de Charlemagne, écrite au IXe siècle par Eginhard (770-840), familier du grand empereur et de son fils Louis le Pieux, est le texte le plus célèbre du Moyen Age latin. Au moment où l'on célèbre le douzième centenaire de la mort du premier souverain européen (814), ce texte fondateur doit être remis à la disposition des lecteurs.
La précédente édition et traduction, donnée par Louis Halphen en 1923, inaugura la collection "Les Classiques de l'histoire de France au Moyen Age" devenue "Les Classiques de l'histoire du Moyen Age" dans laquelle ce volume prend place, un siècle après. Il a été préparé sur la base du texte latin établi par Halphen par une équipe de jeunes chercheurs sous la direction de Michel Sot (historien) et Christiane Veyrard-Cosme (latiniste). Ensemble, ils proposent une traduction française entièrement nouvelle, précédée d'une introduction et accompagnée de notes substantielles reposant sur les derniers acquis de la recherche. Cet ouvrage propose une double approche de formule inédite, associant démarche historique et analyse littéraire.
Riche d'anecdotes piquantes, de descriptions ethnographiques, de notations épiques, ce texte est la source essentielle pour l'histoire de Charlemagne et l'interprétation de son règne. On y voit la dépréciation des Mérovingiens en rois fainéants, et la construction de l'image du grand conquérant, rénovateur de l'Eglise, de l'école et de la culture, couronné empereur par le pape en 800. Mais ce récit est aussi l'œuvre d'un auteur : Eginhard écrit après les faits et son ouvrage est tissé des préoccupations politiques des successeurs de Charlemagne. C'est aussi l'œuvre d'un savant, acteur de la Renaissance carolingienne, pétri de culture classique mise au service de la politique et de l'art littéraire.

 

Lire la suite...
 

F. Biddau, Die geheimen Mächte hinter der Rechtschreibung. L'ortografia e i suoi poteri forti

Envoyer Imprimer

Federico Biddau (éd.), Die geheimen Mächte hinter der Rechtschreibung. L'ortografia e i suoi poteri forti, Frankfurt-am-Main, 2013. Die geheimen Mächte hinter der Rechtschreibung<BR /> L'ortografia e i suoi poteri forti

Erfahrungen im Vergleich / L'ortografia e i suoi poteri,forti. Esperienze a confronto, Akten der internationalen Tagung (Mainz,28.-29.02.2012) / Atti del convegno internazionale (Magonza 28-29 febbraio,2012)

Éditeur : Peter Lang
169 pages
ISBN : 978-3-631-63497-4
€ 42.95

Dieser Tagungsband nimmt sich vor, verschiedene Sprachen bezüglich der Entwicklung ihrer Orthografien zu vergleichen: die Vielfältigkeit, die die jahrtausendelange Geschichte des Lateinischen anbietet, die divergenten Werdegänge von Französisch und Spanisch, das Eingreifen in Minderheitensprachen, die einem ideologischen Ansatz ausgesetzt sind, wie Katalanisch, Sardisch und Venezisch. Das Ziel ist, ein Bild davon zu bieten, was ein orthografisches System sich wandeln bzw. bestehen lässt, und was den Erfolg bzw. Misserfolg der Versuche, seine Entwicklung zu beeinflussen oder planen, verursacht.

Questo volume si propone di confrontare diverse lingue con riguardo agli sviluppi della loro ortografia: la varietà offerta dalla storia plurimillenaria del latino, i percorsi divergenti del francese e dello spagnolo, gli interventi su lingue minoritarie e più esposte a un approccio ideologico come il catalano, il sardo e il veneto. Lo scopo è offrire un quadro di ciò che porta al cambiamento o alla conservazione di un sistema ortografico e di ciò che determina il successo o l'insuccesso dei tentativi di influenzarne o pianificarne lo sviluppo.

Lire la suite...
 

A. Grondeux, À l'école de Cassiodore. Les figures « extravagantes » dans la tradition occidentale

Envoyer Imprimer

Anne Grondeux, À l'école de Cassiodore. Les figures « extravagantes » dans la tradition occidentale, Turnhout, 2013.

Éditeur : Brepols
Collection : Lingua Patrum, 7
388 pages
ISBN : 978-2-503-54901-9
170 €

L'étude des figures employées par Cassiodore dans son Expositio psalmorum et de leur postérité répond à plusieurs questions, celle de la constitution, au VIe siècle, d'une terminologie savante qui puise à des sources grecques, celle de la transmission d'une branche du savoir antique au Moyen Âge, celle enfin du rôle des figures dans l'exégèse. De même que les arts libéraux se voulaient alors au service de l'exégèse, l'histoire de ces disciplines peut en effet aujourd'hui servir à celle de l'exégèse. De Cassiodore à Lanfranc, Manegold, Anselme de Laon, Bruno le Chartreux et Pierre Lombard, l'étude de figures utilisées pour commenter l'Écriture fait apparaître les liens entre certains commentaires mediévaux, car le recours à un vocabulaire spécialisé trahit des filiations, et jette un éclairage nouveau sur certains problèmes d'attribution. Elle met aussi en lumière les sources autres qu'exégétiques auxquelles certains maîtres ont eu recours, en liaison avec les commentaires de poètes antiques enseignés dans les écoles et la grammaire de Priscien. Elle révèle une double dynamique de remploi sélectif de la terminologie antique et de renouvellement original, ainsi qu'un va-et-vient entre arts libéraux vers l'exégèse, puisque cette terminologie se trouve partiellement récupérée par les grammaires à partir du XIIe siècle.

Chargée de Recherches au CNRS, Anne Grondeux consacre ses recherches à l'histoire de la lexicographie (Liber glossarum), des théories grammaticales et de leur enseignement.


Source : Brepols

 


Page 31 sur 114

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification