Publications

S. Luciani et P. Zuntow, Entre mots et marbre. Les métamorphoses d'Auguste

Envoyer Imprimer

978-2-35613-151-5.jpg

Sabine Luciani et Patricia Zuntow (dir.), Entre mots et marbre. Les métamorphoses d'Auguste, Bordeaux, 2016.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Scripta antiqua 82
288 pages
ISBN : 978-2-35613-151-5
25 €

Le succès remporté par la somptueuse exposition “Moi, Auguste, empereur de Rome… ”, qui s'est tenue au Grand Palais en 2014 à l'occasion du bimillénaire de la mort du princeps, témoigne de la fascination exercée, aujourd'hui encore, par Octave-Auguste, qui fut le fondateur du principat tout en se présentant comme le défenseur des libertés et le restaurateur de la res publica. Or, parallèlement à l'iconographie officielle, la littérature offre un précieux témoignage sur les ambiguïtés politiques, juridiques, morales, sociales et culturelles qui caractérisent l'action du prince et la mise en place du nouveau régime. Cependant, pour être des témoins lucides de leur temps, Virgile, Horace, Ovide, Tite-Live et les autres n'en furent pas moins des acteurs influents, qui contribuèrent non seulement au renouvellement des formes artistiques, mais à l'élaboration d'un nouvel imaginaire politique. Les contributions rassemblées dans le présent volume, qui est issu du colloque “Auguste en mots”, organisé dans le sillage de l'exposition parisienne examinent la relation – tantôt harmonieuse, tantôt conflictuelle, mais toujours ambigüe – entre sphère politique et sphère littéraire autour de l'image d'Auguste.

Lire la suite...
 

B. Rémy et H. Desaye, Les Voconces et l’Empire

Envoyer Imprimer

978-2-35613-153-9.jpg

Bernard Rémy et Henri Desaye, avec la coll. de Fabrice Delrieux, Les Voconces et l'Empire. Attestations épigraphiques et littéraires de l'activité des Voconces…, Bordeaux, 2016.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Scripta antiqua
198 p. pages
ISBN : 978-2-35613-153-9
25 €

Après la publication des Inscriptions Latines des Voconces de Die, dans la collection des Inscriptions Latines de Narbonnaise (ILN, VII. 1), et dans le cadre de la préparation du corpus des Inscriptions Latines des Voconces de Vaison (ILN, VII, 2), deux des auteurs ont voulu compléter ces deux ouvrages en étudiant les soixante-cinq hommes et femmes de la cité voconce unifiée, puis des cités de Die et de Vaison qui se sont installés provisoirement ou définitivement en dehors de leur patrie pour tenter d'apprécier la place que les Voconces ont pu occuper dans le monde romain. Quarante-six ont laissé la trace de leur existence en dehors de leur cité (textes littéraires, inscriptions). Nous pouvons les identifier d'après l'indication de leur origine. Dix-neuf Voconces sont connus par des inscriptions voconces qui attestent au moins un séjour hors de leur territoire. Sept autres pourraient aussi être des Voconces “émigrés”.
Cet ouvrage comprend le catalogue prosopographique (livre II) de tous ces personnages et recense l'ensemble des sources qui les concernent. Il montre le dynamisme des Voconces (sénateurs, chevaliers, notables municipaux et locaux, militaires, simples particuliers), dont un certain nombre – notamment le célèbre Burrus, cher à Racine – ont joué un certain rôle dans la vie du monde romain, dès la fin de la République et pendant tout le Haut-Empire.

 

Source : Ausonius éditions

 

A. Augoustakis (éd.), Statius, Thebaid 8

Envoyer Imprimer

statius.jpg

Antony Augoustakis (éd.), Statius, Thebaid 8, Oxford, 2016.

Éditeur : Oxford University Press
528 pages
ISBN : 9780199655335
£100.00


The first full-scale edition of Statius' Thebaid 8, complete with a thorough introduction, facing-page translation, and a comprehensive commentary.
Provides detailed and extensive philological notes.
Offers an in-depth literary analysis of the poem and discussion of the poet's Greek and Latin sources/

Source : Oxford University Press

 

A. Welch, Liturgy, Books and Franciscan Identity in Medieval Umbria

Envoyer Imprimer

welch.jpg

Anna Welch, Liturgy, Books and Franciscan Identity in Medieval Umbria, Leyde, 2016.

Éditeur : Brill
Collection : The medieval Franciscans, 12
X-270 pages
ISBN : 978-90-04-27883-7
110 €

In Liturgy, Books and Franciscan Identity in Medieval Umbria, Anna Welch explores how Franciscan friars engaged with manuscript production networks operating in Umbria in the late thirteenth and early fourteenth centuries to produce the missals essential to their liturgical lives. A micro-history of Franciscan liturgical activity, this study reassesses methodologies pertinent to manuscript studies and reflects on both the construction of communal identity through ritual activity and historiographic trends regarding this process.
Welch focuses on manuscripts decorated by the ateliers of the Maestro di Deruta-Salerno (active c. 1280) and Maestro Venturella di Pietro (active c. 1317), in particular the Codex Sancti Paschalis, a missal now owned by the Australian Province of the Order of Friars Minor.


Source : Brill

 

Raymond Lulle, Livre de Contemplation

Envoyer Imprimer

r.lulle_l.d.c_1.jpg

Raymond Lulle, Livre de Contemplation, Paris, 2016.

Éditeur : Schola Lvlliana
Collection : Encyclopedies du Moyen Age
714 pages
ISBN : 9791092840070
185 Euros


Né à Majorque vers 1232, Raymond Lulle mourut en mer, pour amour de Dieu, en 1316. Il y a 700 ans depuis son martyre. Pour rendre hommage à l'effigie fantastique du Doctor Illuminatus, le traducteur Constantin TELEANU propose intégralement aux lecteurs enamourés de l'Art de Lulle la première traduction française du Libre de Contemplació du Bienheureux. Le chef-d'œuvre de Lulle s'ouvre à l'œil du lecteur par le rayonnement de la contemplation en Dieu qui enrichit abondamment la beauté spirituelle d'une œuvre énorme. Le travail laborieux du traducteur reste fidèle à l'esprit du parler vernaculaire de Lulle pour redécouvrir son authenticité au moyen des meilleures transpositions françaises. Il répond bien à l'attrait intime de Lulle de faire traduire son meilleur Art à l'usage de tout contemplateur. La traduction française relance une tradition initiée par Lulle lui-même qui s'efforçait de traduire –premièrement en catalan et ensuite en latin– cette inestimable encyclopédie contemplative. C'est pour s'allégrer en Dieu que le lecteur patient peut lire la variante française de l'Art de Contemplació en Déu par lequel le Saint-Esprit a inspiré miraculeusement la plume amoureuse de son humble scribe.

 

Source : http://www.lulu.com/spotlight/ScholaLvlliana

 

L. Lemcke, Imperial Transportation and Communication from the Third to the Late Fourth Century

Envoyer Imprimer

collection-353.jpg

Lucas Lemcke, Imperial Transportation and Communication from the Third to the Late Fourth Century, Bruxelles, 2016.

Éditeur : Latomus
Collection : Collection Latomus
161 pages
ISBN : 978-90-429-3356-9
30 €

The Roman Empire featured an infrastructure that allowed reliable communication between the emperors and all parts of the Roman administration, known as uehiculatio during the Principate and as cursus publicus from the late third and early fourth century CE onwards. This study aims, firstly, to explore the factors that led to the establishment of the cursus publicus with its two sub-divisions (cursus uelox, curus clauulari(u)s); and, secondly, to show through a comprehensive review of the structure, history, and development of the cursus publicus in the fourth century that this system was firmly integrated into the imperial administration and streamlined to such a degree that it could be used with unprecedented effectiveness by the end of the fourth century.

 

Source : Latomus

 

S. Ghosh, Writing the Barbarian Past

Envoyer Imprimer

ghosh.jpg

Shami Ghosh, Writing the Barbarian Past: Studies in Early Medieval Historical Narrative, Leyde, 2016.

Éditeur : Brill
Collection : Brill's series on the early Middle Ages, 24
XIII-315 pages
ISBN : 978-90-04-30522-9
135 €


Writing the Barbarian Past examines the presentation of the non-Roman, pre-Christian past in Latin and vernacular historical narratives composed between c.550 and c.1000: the Gothic histories of Jordanes and Isidore of Seville, the Fredegar chronicle, the Liber Historiae Francorum, Paul the Deacon's Historia Langobardorum, Waltharius, and Beowulf; it also examines the evidence for an oral vernacular tradition of historical narrative in this period.
In this book, Shami Ghosh analyses the relative significance granted to the Roman and non-Roman inheritances in narratives of the distant past, and what the use of this past reveals about the historical consciousness of early medieval elites, and demonstrates that for them, cultural identity was conceived of in less binary terms than in most modern scholarship.

Source : Brill

 


Page 32 sur 65

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification