Publications

M.-A. Vannier (éd.), Judaïsme et christianisme dans les commentaires Patristiques des Psaumes

Envoyer Imprimer

vannier.jpg

Marie-Anne Vannier (éd.), Judaïsme et christianisme dans les commentaires Patristiques des Psaumes , Berne, 2015.

Éditeur : Peter Lang
Collection : Christianismes anciens, 3
207 pages
ISBN : 978-3-0343-1675-0
56 €

 

Cet ouvrage renouvelle les études relatives aux commentaires patristiques des Psaumes, en prenant en compte l'apport du Judaïsme que les Pères connaissaient et qui marque leur interprétation du texte biblique, ne serait-ce que par le texte de la Septante qui sert de référence aux Pères grecs. Alors que l'on parle souvent de l'antijudaïsme des Pères de l'Église, les commentaires de l'Écriture qu'ils ont proposés, et en particulier ceux des Psaumes, montrent, au contraire, à quel point les Pères étaient marqués par le Judaïsme, dans leurs méthodes d'exégèse.
Sans doute les Psaumes sont-ils davantage encore l'héritage commun du Judaïsme et du christianisme, comme l'a compris Augustin, qui entend, dans les Psaumes d'Asaph, la voix de la synagogue. Il n'en demeure pas moins que cet héritage commun permet une synergie entre les deux communautés, comme en témoigne, de manière éloquente, Maxime le Confesseur dans son Commentaire du Psaume 136, en dépit des différences d'interprétation qui existent.

Lire la suite...
 

Jan Hus, Postilla adumbrata

Envoyer Imprimer

Jan Hus, Postilla adumbrata, éd. Bohumil Ryba et Gabriel Silagi, Turnhout, 2015.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis (CCCM 261)
XLIII+787 pages
ISBN : 978-2-503-55275-0
440 €


Das umfangreichste lateinische Werk von Jan Hus, die Predigtsammlung "Postilla Adumbrata", wird hier mit neuen Nachweisen vorgelegt, die außer den schon bekannten historischen Nachrichten ein neues Licht auf Hussens Arbeitsweise werfen. Zugleich wird der Name von Bohumil Ryba (1900-1980) rehabilitiert, der aus politischen Gründen bei der Erstausgabe 1975 unterdrückt wurde.
Magister Jan Hus, eine der bedeutendsten Gestalten der europäischen Kirchengeschichte, hat in seinen Predigten souverän das exegetische Wissen seiner Zeit angewandt und mit seiner Kritik an Entartungen der Kirche großen Einfluß auf die Entwicklung im Übergang von Mittelalter zu Neuzeit ausgeübt.

 

Source : Brepols

 

Il ritorno dei Classici nell’Umanesimo. Studi in memoria di Gianvito Resta

Envoyer Imprimer

ritorno.jpg

Gabriella Albanese, Claudio Ciociola, Mariarosa Cortesi et Claudia Villa (éd.), Il ritorno dei Classici nell'Umanesimo. Studi in memoria di Gianvito Resta, Florence, 2015.

Éditeur : Sismel - Edizioni del Galluzzo
XXXII-700 pages
ISBN : 978-88-8450-477-7
75 €


Premessa. G. Albanese, Lo storico Ludovico Saccano e la sua biblioteca: umanesimo meridionale e ritorno dei classici - D. Amendola, Il ritorno di Senofonte nell'Umanesimo: il Commentarium rerum Graecarum di Leonardo Bruni e le Elleniche - E. Berti, Un codice di Bernardo Bembo e un episodio della trasmissione della versione di Leonardo Bruni del Fedone di Platone - A. Carlini, Gli Aurea verba pitagorici e le Definizioni di Speusippo: note sulla fonte greca e sulle diverse redazioni della versione ficiniana - G. Chittolini, Milano "città imperiale"? Note su due ambascerie di Enea Silvio Piccolomini (1447, 1449) - C. Ciociola, Il volgarizzamento isocrateo di Giovanni Brevio nel manoscritto Mediceo Palatino 67 - C. Cocco, La traduzione esopica attribuita a Guarino Veronese nel codice Ambrosiano R 21 sup. - M. Cortesi, Il Plutarco di Gian Pietro da Lucca tra esercizio scolastico ed erudizione: primi aneddoti - V. Cotza, Le Allegorie ovidiane di Giovanni del Virgilio tra studia lombardi e corti rinascimentali - A. D'agostino, Lingua, stile e composizione dell'Istorietta troiana - F. Delle Donne, Gaspare Pellegrino (Gaspar Pelegrí) e la prima storiografia alfonsina - M. G. Fadiga, L'Historia Bohemica: la genesi di un'idea? - R. Ferri, I frammenti lessicografici bilingui di Colonia e Gottinga e la tradizione dei dizionari greco-latini nell'Antichità - S. Fiaschi, Scritti ippocratici per un principe ipocondriaco: le traduzioni filelfiane del De flatibus e del De passionibus - B. Figliuolo, Antonio Panormita ambasciatore a Venezia, tra politica, cultura e commercio librario (1451) - M. Geymonat, Virgilio fra Scilla e Cariddi - G. M. Gianola, Il prologo del De gestis Henrici VII Caesaris di Albertino Mussato: proposte per una nuova edizione e un nuovo commento - E.Guadagnini, "Secondo la forma del libro": note sulla tradizione manoscritta della Rettorica di Brunetto Latini - L. Gualdo Rosa, Una lettera inedita di Lapo da Castiglionchio il giovane a Biondo Flavio - C. Lorenzi, Il volgarizzamento della prima Catilinaria attribuito a Brunetto Latini: appunti sulle tecniche di traduzione - C. Lorenzi Biondi, Il copista Gherardo di Tura Pugliesi e la tradizione dei volgarizzamenti - S. Martinelli Tempesta, Un nuovo codice con marginalia dello scriba G alias Gian Pietro da Lucca: l'Ambr. M 85 sup. Con una postilla sull'Ambr. A 105 sup. e Costantino Lascaris - R. Modonutti, "In quadam antiquissima historia": l'Historia Augusta nelMare historiarum di fra Giovanni Colonna - S. Pittaluga, Storia, storiografia e personaggi storici nelle Facezie di Poggio Bracciolini - P. Pontari, L'inedito opuscolo De origine urbium Italiae et eius primo incolatu attribuito a Riccobaldo da Ferrara e a Leonardo Bruni - L. C. Rossi, Dante in un commento trecentesco alle Epistole di Seneca - P. B. Rossi, Roberto de' Rossi e Giovanni Tortelli traduttori degli Analytica posteriora - L. Sacchi, Da Mitilene a Parigi: una riscrittura in ottave della Historia Apollonii Regis Tyri - G. Vaccaro, Per una nuova edizione del Vegezio volgarizzato da Bono Giamboni - C. Villa - F. Lo Monaco, Il principe fra le Muse e le Arti - P. Viti, Note sulla traduzione di Angelo Poliziano del Manuale di Epitteto. Indici, a cura di P. Pontari.

 

Source : SISMEL - Edizioni del Galuzzo

 

Bernardo Lapini, In Paradoxa Ciceronis Commentarii

Envoyer Imprimer

lapini.jpg

Bernardo Lapini, In Paradoxa Ciceronis Commentarii. A cura di Silvia Marcucci, Florence, 2015.

Éditeur : Sismel - Edizioni del Galluzzo
Collection : Il Ritorno dei Classici nell'Umanesimo, I.5 ; Commenti ai testi latini, 5
XVIII-212 pages
ISBN : 978-88-8450-598-9
48 €



Il volume propone per la prima volta l'edizione del Commento ai "Paradoxa" di Cicerone di Bernardo Lapini (Montalcino, 1430 ca.-Siena, 26 giugno 1476). Il lavoro si apre con un'ampia Introduzione (con un profilo bio-bibliografico dell'autore, l'analisi della metodologia e delle fonti dell'esegesi, la sua fortuna nel Quattrocento); il testo del commento è corredato da un apparato critico e delle fonti. Il volume si chiude con due Appendici (la Lettera alla sorella, un protrettico all'amore finora inedito, e la dimostrazione dell'esistenza di Laura, contenuta nell'esegesi al Triumphus Cupidinis II=III).


Source : SISMEL - Edizioni del Galluzzo

 

Paulin de Nole, Carmina

Envoyer Imprimer

Paulin de Nole, Carmina, éd. Franz Dolveck, Turnhout, 2015.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum Series Latina (CCSL 21)
748 pages
ISBN : 978-2-503-55807-3
385 €

 


Paulin de Nole († 431) est l'un des poètes les plus prolifiques d'une génération florissante, et s'y distingue parce qu'il fait particulièrement le lien entre la poésie d'inspiration profane, "classiques", que représente son maître et ami Ausone, et l'avènement de la poésie d'inspiration chrétienne dont il est, avec son contemporain Prudence, l'un des premiers représentants. Son œuvre poétique, dont plus de la moitié est constitué par le cycle des poèmes anniversaires à saint Félix, est un corpus particulièrement varié, bien que composé dans l'espace relativement bref par rapport à la vie de l'auteur d'une vingtaine d'années.

Lire la suite...
 

Haymon d'Auxerre, Annotatio libri Isaiae prophetae

Envoyer Imprimer

Haymon d'Auxerre, Annotatio libri Isaiae prophetae, éd. Roger Gryson, Turnhout, 2015.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis (CCCM 135E)
441 pages
ISBN : 978-2-503-55702-1
245 €


Editio princeps du commentaire d'Haymon d'Auxerre sur Ezéchiel.
Au contraire des autres ouvrages scripturaires d'Haymon d'Auxerre, souvent recopiés, son commentaire sur Ezéchiel n'a connu qu'une diffusion restreinte. Il en subsiste un seul manuscrit, le Parisinus latinus 12302, qui se trouvait précédemment dans la bibliothèque de Saint-Germain-des-Prés, et qui a été redécouvert seulement en 1912. Il a été copié à Auxerre sous l'abbatiat de Heldric (989-1009), directement d'après l'exemplaire de référence conservé dans l'abbaye de profession de l'auteur. La désaffection dont l'ouvrage fut l'objet tient peut-être au fait qu'il est demeuré inachevé. L'auteur n'est pas allé plus loin que le chapitre 39, laissant sans explication la description du temple idéal et de la Jérusalem eschatologique sur laquelle se termine le livre. Une explication possible serait qu'il s'agit de son dernier ouvrage, et que la charge abbatiale qu'il a assumé dans ses dernières années, voire la mort, l'aurait empêché de le mener à son terme. Quoi qu'il en soit, le maître auxerrois y apparaît au sommet de son art, entretissant avec aisance exégèse historique et allégorique dans ce style élégant et limpide qui le caractérise. Il méritait d'être tiré de l'oubli dans l'édition princeps qui en est proposée ici.

Lire la suite...
 

Guillaume de Saint-Thierry, Nature et dignité de l’amour

Envoyer Imprimer

guillaume_de_saint-thierry.jpg

Guillaume de Saint-Thierry, Nature et dignité de l’amour. Texte latin (CCM 88) de Paul Verdeyen, traduction, Introduction et notes d'Yves-Anselme Baudelet, sur la base d'une traduction annotée de Robert Thomas (†), Paris, 2015.

Éditeur : Éditions du Cerf
Collection : Sources chrétiennes, 577
260 pages
ISBN : 9782204107891
39 €


Le traité Nature et dignité de l'amour date des environs de 1120, au début de l'abbatiat de Guillaume à Saint-Thierry. Écrivant d'abord à l'intention de sa communauté, le maître expose dans cette oeuvre didactique ses premières théories spirituelles. Après sa mort, ce traité a été rangé parmi les écrits de S. Bernard, ce qui lui a assuré une large diffusion. Pour son étude de la vie spirituelle, Guillaume prend comme canevas les âges de la vie, distinguant ainsi naissance de la volonté, jeunesse de l'amour, maturité de la charité. Chemin faisant, il accompagne son lecteur dans l'expérience de la vie monastique, lui montrant comment passer du faux amour charnel chanté par Ovide aux joies de la charité qui permet, d'une certaine façon, de voir Dieu et de le goûter en ce monde, tout en se préparant à le rencontrer au terme du parcours. OEuvre de jeunesse, peut-on dire, ce traité annonce déjà les thèmes que Guillaume développera par la suite, spécialement dans le chef-d'oeuvre que sera sa Lettre aux frères du Mont-Dieu.

Lire la suite...
 


Page 3 sur 28

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification