Publications

F. Kirbihler, Des Grecs et des Italiens à Éphèse

Envoyer Imprimer

des_grecs_et_des_italiens_a_ephese.jpg

François Kirbihler, Des Grecs et des Italiens à Éphèse. Histoire d'une intégration croisée (133 a.C.-48 p.C.), Bordeaux, 2016.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Scripta Antiqua
500 pages
ISBN : 978-2-35613-160-7
30

Cet ouvrage étudie le devenir d'une cité grecque, Éphèse, durant la période de transformations qui correspond à l'époque tardo-hellénistique et aux début du Principat. Les années entre 133 a.C. et 48 p.C. voient l'intrusion de Rome en Asie Mineure, l'acceptation par les Grecs de la domination romano-italique, et l'entrée des immigrants italiens dans les subdivisions civiques d'une ville devenue entre-temps capitale provinciale. Il s'agit donc de l'histoire d'une intégration croisée, à l'intersection de la création d'un empire « mondial » et d'une provincialisation réussie. L'ouvrage s'interroge également sur la place de Rome dans une grande cité portuaire grecque ouverte aux influences extérieures et sur l'intégration des immigrants dans la cité locale. Une cité grecque devient ainsi la ville d'Asie Mineure dans laquelle l'influence et la présence de Rome sont les plus visibles : les institutions et l'urbanisme évoluent pour traduire cette nouvelle réalité dans la vie politique locale, les pratiques religieuses ainsi que les constructions. Éphèse en sort durablement transformée.

 

Source : Ausonius Editions

 

C. Hamdoune, Parure monumentale et paysage dans la poésie épigraphique de l’Afrique romaine

Envoyer Imprimer

parure_monumentale_dans_la_poesie_epigraphique_afrique_romaine_christine_hamdoune.jpg

Christine Hamdoune (dir.), Parure monumentale et paysage dans la poésie épigraphique de l'Afrique romaine. Recueil de carmina l, Bordeaux, 2016.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Scripta Antiqua
312 pages
ISBN : 978-2-35613-154-6
25 €

Présentation de l'éditeur :
Beaucoup moins nombreux que les poèmes épigraphiques funéraires, les carmina consacrés à l'évocation de monuments, de statues ou de paysages constituent néanmoins un genre très prisé en Afrique romaine, notamment dans l'Antiquité tardive. Par la diversité des monuments concernés et celle des dédicants parfois confondus avec les auteurs, par la variété des thèmes abordés et de la finalité recherchée, par l'évolution de la poésie métrique vers une poésie rythmique, ils sont riches d'enseignement sur l'histoire culturelle de l'Afrique. On trouvera dans ce volume une édition critique, une traduction et un commentaire de 45 poèmes depuis la deuxième moitié du iie s. au vie s. p.C. Le recueil est accompagné par une série d'articles qui approfondissent certains aspects historiques ou littéraires des poèmes et élargissent l'étude par des points de comparaison.

Lire la suite...
 

B. Colot, Lactance : penser la conversion de Rome au temps de Constantin

Envoyer Imprimer

colot.jpg

Blandine Colot, Lactance : penser la conversion de Rome au temps de Constantin, Florence, 2016.

Éditeur : Leo Olschki
Collection : Biblioteca della Rivista di storia e letteratura religiosa, 31
XLVII-356 pages
ISBN : 978-88-222-6412-1
48 €

L'auteur réévalue la place de Lactance et de ses Institutions divines dans l'histoire du christianisme au temps de Constantin et d'Eusèbe. Partant de la pragmatique du discours apologétique - par définition en situation et « engagé » -, elle appréhende ce théologien latin et laïc dans sa référence constante à Cicéron pour défendre la iustitia et la religio chrétiennes face à ses lecteurs païens. Elle interroge le rhéteur dans sa prétention à être un apologiste « efficace », en particulier contre la difficulté ouvertement soulevée de faire entendre la Bible à des lettrés qui en dédaignaient le texte. Elle explique par quelle stratégie discursive – mêlant histoire et mythes, valeurs communes et concepts inédits – ce maître de rhétorique à la cour impériale a su imaginer, à la croisée de l'histoire et de l'épistémologie, le bouleversement religieux encore impensé qu'il croyait près d'advenir à Rome, et de là, comment amener Romains, chrétiens et juifs à le concevoir.


Source : Leo Olschki

 

Agostino Nifo, Le Livre de la solitude

Envoyer Imprimer

nifo.jpg

Agostino Nifo, Le Livre de la solitude. Texte édité, traduit, présenté, annoté et commenté par Laurence Boulègue, Paris, 2016.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Classiques de l'humanisme, 45
256 pages
ISBN : 978-2-251-80132-2
40 €


Des développements anciens, médiévaux et contemporains sur l'implication de l'orateur dans la cité, sur l'ascèse du contemplatif chrétien, sur le retrait bucolique du poète, Nifo fait de la solitude le lieu de la réflexion philosophique sur elle-même et de l'élaboration d'une nouvelle figure intellectuelle, le solitarius ciuilis.

Lire la suite...
 

J. Master, Provincial Soldiers and Imperial Instability in the Histories of Tacitus

Envoyer Imprimer

9780472119837.jpg

Jonathan Master, Provincial Soldiers and Imperial Instability in the Histories of Tacitus, Ann Arbor, 2016.

Éditeur : University of Michigan Press
248 pages
ISBN : 978-0-472-11983-7
70 $

Tacitus' narrative of 69 CE, the year of the four emperors, is famous for its description of a series of coups that sees one man after another crowned. Many scholars seem to read Tacitus as though he wrote only about the constricted world of imperial Rome and the machinations of emperors, courtiers, and victims of the principate; even recent work on the Histories either passes over or lightly touches upon civil unrest and revolts in the provinces. In Provincial Soldiers and Imperial Instability in the Histories of Tacitus, Jonathan Master looks beyond imperial politics and finds threats to the Empire's stability among unassimilated foreign subjects who were made to fight in the Roman army.
Master draws on scholarship in political theory, Latin historiography, Roman history, and ethnic identity to demonstrate how Tacitus presented to his contemporary audience in Trajanic Rome the dangerous consequences of the city's failure to reward and incorporate its provincial subjects. Master argues that Tacitus' presentation of the Vitellian and Flavian armies, and especially the Batavian auxiliary soldiers, reflects a central lesson of the Histories: the Empire's exploitation of provincial manpower (increasingly the majority of all soldiers under Roman banners) while offering little in return, set the stage for civil wars and ultimately the separatist Batavian revolt.


Source : University of Michigan Press

 

Br. Poulle, L'Etrusca disciplina au Ve siècle apr. J.-C.

Envoyer Imprimer

couv-gde1356.jpg

Bruno Poulle (éd.), L'Etrusca disciplina au Ve siècle apr. J.-C. La divination dans le monde étrusco-italique, X, Besançon, 2016.

Éditeur : Presses Universitaires de Franche-Comté
Collection : Institut des Sciences et Techniques de l'Antiquité
264 pages
ISBN : 978-2-84867-552-7
24 €

Le Ve siècle après J.-C. voit simultanément le triomphe du christianisme et la disparition de l'Empire romain. Le colloque qui s'est tenu à l'Université de Franche-Comté en mai 2013, et dont ce volume constitue les actes, se proposait d'étudier systématiquement les témoignages des auteurs de cette époque sur la science divinatoire étrusque.Alors que la civilisation étrusque a disparu depuis longtemps, le rituel de l'Etrusca disciplina est maintenu par le paganisme finissant ; les auteurs du Bas-Empire (qu'ils soient païens ou chrétiens, techniciens ou poètes) en gardent la mémoire, apportant ainsi des témoignages souvent précieux sur sa survie sociologique ou ses particularités techniques.

 

Source : Presses universitaires de France-Comté

 

R. Dijkstra, The Apostles in Early Christian Art and Poetry

Envoyer Imprimer

dijkstra.jpg

Roald Dijkstra, The Apostles in Early Christian Art and Poetry, Leyde, 2016.

Éditeur : Brill
Collection : Vigiliae Christianae. Supplements, 134
XV-551 pages
ISBN : 978-90-04-29804-0
168 €

The Apostles in Early Christian Art and Poetry presents the first in-depth analysis of the origins of the representation of the apostles (the twelve disciples and Paul) in verse and image in the late antique Greco-Roman world (250-400). Especially in the West, the apostles are omnipresent, in particular on sarcophagi and in Biblical and martyr poetry. They primarily function as witnesses of Christ's stay on earth, but Peter and Paul are also popular saints of their own. Occasionally, the other apostles come to the fore as individual figures. Direct influence from art on poetry or vice versa appears to be difficult to trace, but principal developments of late antique society are reflected in the representation of the apostles in both media.

Lire la suite...
 


Page 3 sur 41

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification