Publications

L. Dalmon, Un dossier de l'Épistolaire augustinien

Envoyer Imprimer

dalmon.gif

Laurence Dalmon, Un dossier de l'Épistolaire augustinien: la correspondance entre l'Afrique et Rome à propos de l'affaire pélagienne (416-418). Traduction, commentaire et annotations, Leuven, 2015.

Éditeur : Peeters
Collection : Studia Patristica Supplements, 3
XII-703 pages
ISBN : 978-90-429-3137-4
86 €


Les lettres échangées entre les épiscopats d'Afrique et de Rome durant la première phase de la controverse pélagienne (416-418) forment un corpus d'une dizaine de pièces présentes dans la Correspondance augustinienne. Tantôt produites dans un cadre conciliaire, tantôt exploitant la renommée et les réseaux épistolaires d'Augustin, elles conduisent à explorer des domaines de recherche aussi variés que l'histoire des doctrines (formation et infléchissement des théories sur la grâce et le libre arbitre), l'histoire des institutions tardo-antiques (et notamment cette entité, plus ou moins tangible au Vème siècle, qu'on nomme par commodité «chancellerie ecclésiastique»), enfin la critique des textes afférents, produits d'une épistolographie officielle qui soulève de multiples enjeux: diplomatiques et ecclésiologiques quant à leur fond; philologiques et ecdotiques quant à leur forme et à leur transmission.


Source : Peeters

 

Giovanni Cupaiuolo, Bollettino di studi latini 45, 2015, fasc. II

Envoyer Imprimer

Giovanni Cupaiuolo (dir.), Bollettino di studi latini 45, 2015, fasc. II, Napoli, 2015.

Éditeur : Paolo Loffredo-Iniziative Editoriali
438 pages
ISBN : 0006-6583

BOLLETTINO DI STUDI LATINI
Periodico semestrale d'informazione bibliografica
fondato da Fabio Cupaiuolo

Comitato direttivo: G. ARICÒ, M. ARMISEN-MARCHETTI, G. CUPAIUOLO, P. FEDELI, A. GHISELLI, G. POLARA, K. SMOLAK, R. TABACCO, V. VIPARELLI Redazione: A. BORGO, S. CONDORELLI, F. FICCA
Direttore responsabile: G. CUPAIUOLO; Condirettore: V. VIPARELLI
________________________________________________________________________________________________________________________
Anno XLV - fascicolo II – Luglio - Dicembre 2015

Lire la suite...
 

H. Schwaetzer et M.-A. Vannier (éd.), Der Bildbegriff bei Meister Eckhard und Nikolaus von Kues

Envoyer Imprimer

schwaetzer-vannier.jpg

Harald Schwaetzer et Marie-Anne Vannier (éd.), Der Bildbegriff bei Meister Eckhard und Nikolaus von Kues, Münster, 2015.

Éditeur : Aschendorff
Collection : Texte und Studien zur Europäischen Geistesgeschichte - Reihe B - Band 9
268 pages
ISBN : 978-3-402-15996-5
48 €

Der Bildbegriff stellt im Denken der Rheinischen Mystiker und bei Nikolaus von Kues einen zentralen Verständnisschlüssel da. Systematisch spannt der Begriff ein Feld zwischen Anthropologie, Malerei und theologischer Gotteslehre auf. So lautet die cusanische Bestimmung des Menschen, er sei ein „lebendiges Bild Gottes“. Die Lebendigkeit dieses Bildes kommt speziell in seinem Verhältnis zu Gott zum Ausdruck; es ist von Seiten des Menschen aus als ein Erkenntnisweg zu beschreiben, bei dem Selbst- und Gotteserkenntnis einander bedingen. Beide Seiten dieses Bildverständnisses sind ein wesentliches Thema der Wechselbeziehungen zwischen diesen philosophisch-theologischen Positionen und der Malerei der Zeit. Der vorliegende Band eröffnet exemplarische Perspektiven auf diese Dimensionen des Bildbegriffs zwischen Meister Eckhart und Nikolaus von Kues.

Lire la suite...
 

A. Bourgeois, Cl. Brenot et alii, Ob singularem modestiam. Hommages Xavier Loriot

Envoyer Imprimer

978-2-35613-135-5.jpg

Ariane Bourgeois, Claude Brenot, Michel Christol, Ségolène Demougin (éd.), Ob singularem modestiam. Hommages Xavier Loriot, Bordeaux, 2015.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Scripta antiqua
172 pages
ISBN : 978-2-35613-135-5
25 €

Le volume d'hommages à Xavier Loriot (1941-2013) présenté ici veut perpétuer le souvenir d'un savant, aussi grand que modeste, qui nous a quittés prématurément. Dans tous les domaines qu'il a abordés, il s'est révélé un infatigable chercheur, ne reculant devant aucun obstacle épistémologique. Les communications, qui se succèdent, offrandes de ses amis, reflètent la diversité de ses intérêts intellectuels autant que celle des liens qu'il entretenait avec la communauté scientifique. Dans ses choix, il privilégia le domaine de l'histoire de l'empire romain, en particulier celle des années de 222 à 253 ; découlant de ce choix, il s'attacha à ce texte si controversé mais aussi passionnant qu'est l'Histoire Auguste. Dans un autre domaine, il s'intéressa au rôle et à la fonction de la monnaie, à la lumière des découvertes, dans la partie occidentale de l'Empire, de trésors monétaires, ainsi que de pièces d'or isolées ; en témoignent la part qu'il prit au lancement et à la réalisation du corpus des Trésors Monétaires de la France, et les études sur la dispersion des aurei dans les Gaules et en Bretagne. C'est le souvenir de ce grand esprit que veut perpétuer ce volume.

 

Source : Ausonius éditions

 

M.-L. Haack, La Construction de l'étruscologie au début du XXe siècle

Envoyer Imprimer

978-2-35613-139-3.jpg

Marie-Laurence Haack, La Construction de l'étruscologie au début du XXe siècle. 1, Bordeaux, 2015.

Éditeur :
Collection : Scripta receptoria
222 pages
ISBN : 978-2-35613-139-3
25 €

Le livre retrace le début de la construction de la discipline scientifique et universitaire qui traite de l'histoire et de la civilisation des Étrusques comme un domaine particulier : l'étruscologie. En effet, bien que les Étrusques passent pour le plus ancien peuple d'Italie et pour l'une des civilisations les plus anciennes d'Europe, leur histoire jusqu'au début du xxe siècle n'avait pas fait l'objet d'études scientifiques spécifiques : les Étrusques étaient jugés inférieurs aux Grecs ou aux Romains et ils leur étaient sans cesse comparés. Dans les actes de ce premier colloque consacré à l'histoire de l'étruscologie au xxe siècle, on découvre comment les études sur les Étrusques acquièrent autonomie, reconnaissance et rayonnement grâce à une revue de prestige, des colloques internationaux et des chaires universitaires. Ainsi, l'histoire des Étrusques devient non seulement la composante d'une histoire nationale, mais aussi une science internationale.

This volume investigates the development of the scientific and scholarly discipline that deals with the history and the civilization of the Etruscans as an independent field of research: Etruscology. Although the Etruscans are known as the oldest population/ethnic group in Italy and one of the eldest civilizations of Europe, their history has not been subjected to scientific work until the early 20th century. The Etruscans were often considered inferior to both Greeks and Romans and, therefore, overshadowed by them. The proceedings of this first conference on the history and development of Etruscology in the 20th focuses on how the discipline acquired autonomy, self-recognition and influence through the establishment of a prestigious journal, international conferences, and university research chairs. Consequently, Etruscan history became not only part of a national history, but also an international science.

 

Source : Ausonius éditions

 

P. Erdkamp et K. Verboven, Structure and Performance in the Roman Economy

Envoyer Imprimer

collection-350.jpg

P. Erdkamp et K. Verboven (éd.), Structure and Performance in the Roman Economy. Models, Methods and Case Studies, Bruxelles, 2015.

Éditeur : Latomus
Collection : Collection Latomus
238 pages
ISBN : 978-90-429-3280-7
45 €

History is a reality that can be observed only through the traces it has left. Some are words and images (on parchment, papyrus, stone or any other bearer) conveying us the emotions and reflections of people in the past. Others are the scars and leftovers of human lives and actions, scattered in the landscape, buried or sunk under water. Historians and archaeologists are experts in restoring the damage done to a body of evidence by time or human manipulation. We are trained empiricists, wont to look down and think bottom-up. Economic history, however, requires us to do more: we need to look up. Economics is about explaining patterns in human interaction by detecting its causes and effects. However good our restored data are, the patterns they reveal will always be too fragmented and have too many loose ends to unveil reality. Economic history is always an act of imagination. The challenge is to ensure that it does not become an insubstantial pageant. Theories, models and comparative history help us to do that. They are explanatory frames and tools, showing the consequences of our assumptions and suggesting solutions to fill in the gaps. They do not diminish the need for empirical research methods. The output of any model depends on the reliability of its input data. This book discusses theories and models we believe are useful in economic history, but it also invites the reader to look at methods (both new and traditional) to ensure that input data are reliable, and offers case studies showing what can be done.

 

Source : Latomus

 

H. Normand, Les rapaces dans les mondes grec et romain 

Envoyer Imprimer

978-2-35613-142-3.jpg

Hélène Normand, Les rapaces dans les mondes grec et romain : catégorisation, représentations culturelles et pratique, Bordeaux, 2015.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Scripta antiqua
734 pages
ISBN : 978-2-35613-142-3
30 €

Quel regard les Grecs et les Romains portaient-ils sur les oiseaux de proie ? Qu'est-ce qu'un rapace, et une telle catégorie d'oiseaux existe-t-elle seulement, dans l'Antiquité ? Cet ouvrage, qui aborde la question des classements zoologiques, s'attache également à définir l'image de chacun des rapaces, à mettre en lumière leurs traits caractéristiques sur le plan culturel en montrant comment ils étaient perçus, quels sentiments ils pouvaient inspirer, éventuellement quel symbolisme ils véhiculaient. Il s'agit en somme d'effectuer une étude comparée des mentalités, en soulignant les ressemblances entre les représentations grecques et romaines des oiseaux de proie, mais également en cherchant à cerner leur spécificité, et en dégageant les constantes ou les évolutions dans une perspective chronologique large.


How did the Greeks and the Romans look upon the birds of prey ? What is a raptor, and does such a category even exist in the Ancient world ? This book deals not only with the problem of zoological classes, but also with the cultural image of each raptor – how these birds were considered, what feelings they could instill in people, what symbolism they conveyed. The aim is to compare the Greek and the Roman representations of raptors, underline similarities or, on the contrary, the differences between them, and see what permanent features or what changes there could have been in a long chronological perspective.

 

Source : Ausonius éditions

 


Page 6 sur 29

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification