Publications

A. Pérez, La société romaine, des origines à la fin du Haut-Empire

Envoyer Imprimer

antoine-perez-la-societe-romaine-2016-1.jpg

Antoine Pérez, La société romaine, des origines à la fin du Haut-Empire, Paris, 2016.

Éditeur : Ellipses
Collection : Poche
192 p. pages
ISBN : 9782340014503
9 €

À la fois archaïque et moderne, exotique et familière, la société romaine ne se laisse pas aisément approcher. Trop souvent limité à la vision qu'avaient du monde les quelques familles qui dominaient la hiérarchie sociale, le discours des Anciens est loin d'en refléter toute la complexité. Pour dévoiler les arcanes de ce théâtre d'ombres, il faut convoquer aussi les sources – archéologiques, épigraphiques – qui nous disent l'existence des autres, de cette majorité d'hommes et de femmes que les textes ignorent parce qu'ils ne comptaient pas dans un monde nobiliaire exclusivement attaché à la dignité, au rang et au prestige. Se dessine alors, au-delà des barrières de castes, une société vivante, colorée, tout simplement humaine : elle n'est ni le stéréotype figé qu'en firent les hommes des Lumières, ni la caricature décadente que notre siècle se complut parfois à mettre en scène.
L'ambition de cet ouvrage ne saurait être d'en expliquer tous les aspects : simplement d'en esquisser l'évolution, les lignes de faîte durant le millénaire qui sépare l'agrégation des collines du Tibre, autour du Forum, de l'apogée territorial et culturel d'un empire qui confondit longtemps son destin avec celui du monde, et son peuple avec la race humaine.

 

Source : CRISES EA4424

 

Scripta medii aeui de uita Isidori episcopi Hispalensis

Envoyer Imprimer

Scripta medii aeui de uita Isidori episcopi Hispalensis,  éd. José Carlos Martín-Iglesias, Turnhout, 2016.

Translatio sancti Isidori Legionem anno 1063 (BHL 4488); Sermo in transitu sancti Isidori (BHL 4485); Vita sancti Isidori (CPL 1214, BHL 4486); Adbreuiatio Braulii Caesaraugustani episcopi de uita sancti Isidori Hispaniarum doctoris (CPL 1215); Homilia in natale sancti Isidori; Vita beatorum Leandri, Isidori archiepiscoporum Hispalensium, Fulgentii Carthaginensis archiepiscopi et Braulionis Caesaraugustani episcopi (BHL 4810); In festo sancti Isidori archiepiscopi; In natalli sancti Ysidori archiepiscopi Yspalensis; In natali sancti Leandri archiepiscopi Yspalensis; In natali sancte Florentine uirginis; In natali sancti Fulgencii episcopi et confessoris; In natale sancti Isidori episcopi et confessoris; In natale sancti Isydori; Breuiarium Bracharense: Vita s. Isidori Hispalensis ep.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis (CCCM 281)
CLXXXV+275 pages
ISBN : 978-2-503-56913-0
255 €

Après le transfert des reliques d'Isidore de Séville au monastère de Saint-Jean Baptiste, puis de Saint-Isidore, à Léon en 1063, le culte du grand évêque de l'Espagne wisigothique, auteur des Étymologies, fut un vrai succès au Royaume de Castille et Léon. Pour célébrer cette translation, un auteur anonyme écrivit le récit connu des nos jours comme Translatio s. Isidori Legionem a. 1063. Au dernier tiers du siècle suivant, un chanoine du monastère de Saint-Isidore de Léon, du nom Martin, consacra trois sermons à Isidore, dont le plus important est le Sermo in transitu s. Isidori. Vers la fin du XIIe s. ou le début du XIIIe, un autre chanoine du même monastère rédigea un dossier autour de saint Isidore qui comportait une Vita et un Obitus s. Isidori, suivis d'une notice bio-bibliographique sur ce même saint, transmise de façon apocryphe sous le nom d'un autre wisigoth, Braulion de Saragosse. Face à cette production léonaise, un auteur actif à Saragosse écrivit, vers le denier quart du XIIIe s., une vie d'Isidore et ses frères pour exalter notamment la figure de Braulion de Saragosse. Tous ces textes et d'autres compositions liturgiques plus modestes sont réunis dans ce volume.

Lire la suite...
 

M. Onorato, Il castone e la gemma. Sulla tecnica poetica di Sidonio Apollinare

Envoyer Imprimer

copertina_finale.jpg

Marco Onorato, Il castone e la gemma. Sulla tecnica poetica di Sidonio Apollinare, Naples, 2016.

Éditeur : Paolo Loffredo Iniziative Editoriali
Collection : Collana di Studi Latini, 89
536 pages
ISBN : 978-88-99306-43-4
36,80 €

Nei carmi di Sidonio Apollinare il manierismo tardoantico conosce una declinazione tanto esasperata quanto suggestiva: temi, topoi e rêveries lessicali di una prestigiosa tradizione letteraria vengono infatti incastonati in un organismo poetico frammentato ma non disarticolato, proteso alla spasmodica cura dei più minuti dettagli eppure sorretto da un disegno complessivo straordinariamente lucido e calibrato. Il presente volume si propone di indagare questa sofisticata architettura testuale sidoniana, lumeggiandone la proficua interazione sia con il regime di capillare variatio che sovrintende alle singole sezioni dei componimenti e al loro rapporto reciproco, sia con le molteplici dinamiche di inventio e dispositivo lessicale in cui si sostanzia un preziosismo linguistico alimentato da un attento studio della dizione e della tecnica versificatoria degli auctores.

Lire la suite...
 

R. Gryson (éd.), Cassiodori senatoris Complexiones epistularum et actuum apostolorum

Envoyer Imprimer

cc.jpg

Roger Gryson (éd.), Cassiodori senatoris Complexiones epistularum et actuum apostolorum, Turnhout, 2016.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum. Series Latina, 98B
160 pages
ISBN : 978-2-503-56829-4
105 €

Il s'en est fallu de peu que les Complexiones de Cassiodore, composées dans les dernières années d'une vie exceptionnellement longue pour l'époque, ne tombent dans l'oubli, puisqu'un seul manuscrit, de peu postérieur à la composition de l'ouvrage, nous l'a conservé, et qu'on n'en a aucune trace par ailleurs. Cela peut se comprendre, car l'intérêt purement théologique en est des plus minces et on peine à y trouver quelque réflexion personnelle. Cependant, comme elles se fondent sur un texte latin qui n'est pas celui de la Vulgate, elles apportent une contribution non négligeable à l'histoire de la version latine du Nouveau Testament. Elles sont également un témoin précieux de l'état de la langue latine à la fin de l'antiquité, non seulement au niveau de l'original, car la syntaxe de celle qu'écrivait un lettré comme le maître de Vivarium apparaît fort éloignée de l'usage classique, mais aussi au niveau de la copie, reflétant une prononciation relâchée et imprécise des désinences qui condamnait à terme le latin comme langue véhiculaire, dans la mesure où il en résultait trop d'ambiguïtés. L'édition princeps, la seule qui ait été procurée jusqu'à ce jour, si elle demeure une précieuse aide à la lecture, car son auteur a vu le manuscrit dans un meilleur état que nous, est entachée de graves défauts. C'est la raison pour laquelle, après avoir réédité dans la présente collection, parmi les Commentaria minora in Apocalypsin (CC SL, 107), les Complexiones de l'Apocalypse, nous avons jugé utile de faire de même pour le reste de l'œuvre, pensant ainsi rendre service aux éditeurs de la Vetus Latina comme aux philologues intéressés à l'étude diachronique de la langue latine.

 

Source : http://www.brepols.net

 

The Arts of Editing Medieval Greek and Latin: A Casebook

Envoyer Imprimer

editing.jpg

The Arts of Editing Medieval Greek and Latin: A Casebook. Edited by Elisabet Göransson, Gunilla Iversen, Barbara Crostini, Brian M. Jensen, Erika Kihlman, Eva Odelman, and Denis Searby, Toronto, 2016.

Éditeur : Pontifical Institute of Mediaeval Studies
Collection : Studies and Texts 203
xx-452 pages
ISBN : 978-0-88844-203-1
$ 70


With the triumph of the codex, medieval literature became more deeply hermeneutic in character. A vast range of texts, in various languages and genres, were not only copied with the commentaries and glosses of ancient tradition, but also underwent continuous reworking and transformation. Indeed, the very act of transcribing texts into a manuscript was often an incentive to rewrite them. This practice resulted in a bewildering number of textual versions that lived alongside their originals, and sometimes displaced them, but were nevertheless fundamental to their transmission and interpretation, often resulting in complex textual layers.
All of them, from commentaries on biblical books, hymns, or sequences to texts for liturgical use with many local versions, from model sermon collections to florilegia and encyclopaedic works, came to encompass multiple paratextual and intermedial forms, be it in the guise of other texts or images or music, all with their own histories of transmission.
Despite the importance in the development of medieval thought and culture their widespread dissemination evinces, these works have remained largely unedited, or unavailable in reliable modern editions. One reason for this has surely been that they were seen as merely functional texts and regarded as less important than the canonical texts. Yet the sheer number of different versions also makes them resistant to traditional and well-established editorial protocols.

Lire la suite...
 

R. Stephenson et E. V. Thornbury (éd.), Latinity and Identity in Anglo-Saxon Literature

Envoyer Imprimer

latinity.jpg

Rebecca Stephenson et Emily V. Thornbury (éd.), Latinity and Identity in Anglo-Saxon Literature, Toronto, 2016.

Éditeur : University of Toronto Press
Collection : Toronto Anglo-Saxon Series
264 pages
ISBN : 9781442637580
$ 65.00

For the Anglo-Saxons, Latin was a language of choice that revealed a multitude of beliefs and desires about themselves as subjects, believers, scholars, and artists. In this groundbreaking collection, ten leading scholars explore the intersections between identity and Latin language and literature in Anglo-Saxon England. Ranging from the works of the Venerable Bede and St Boniface in the eighth century to Osbern's account of eleventh-century Canterbury, Latinity and Identity in Anglo-Saxon Literature offers new insights into the Anglo-Saxons' ideas about literary form, monasticism, language, and national identity.
Latin prose, poetry, and musical styles are reconsidered, as is the relationship between Latin and Old English. Monastic identity, intertwined as it was with the learning of Latin and reformation of the self, is also an important theme. By offering fresh perspectives on texts both famous and neglected, Latinity and Identity will transform readers' views of Anglo-Latin literature.

Lire la suite...
 

G. Herbert de la Portbarré-Viard et A. Stoehr-Monjou (éd.), "Studium in libris". Mélanges en l’honneur de Jean-Louis Charlet

Envoyer Imprimer

mlanges_charlet.jpg

Gaëlle Herbert de la Portbarré-Viard et Annick Stoehr-Monjou (éd.), "Studium in libris". Mélanges en l'honneur de Jean-Louis Charlet, Paris, 2016.

Éditeur : Institut d'Études Augustiniennes
Collection : Collection des Études augustiniennes. Série Antiquité (EAA 201)
XXXVII+629 pages
ISBN : 978-2-85121-282-5
76 €

Ce volume d'hommage à Jean-Louis Charlet, professeur de littérature latine tardive, médiévale et humaniste à l'Université d'Aix-Marseille, auteur d'éditions majeures de Claudien et N. Perotti ainsi que de très nombreux travaux sur la poésie tardive, la littérature, l'épistolaire, la lexicographie et la métrique humanistes, réunit trente-cinq études de chercheurs français et étrangers. Il se compose de deux grandes parties : la première est consacrée à l'Antiquité tardive et au Moyen Ȃge, et le lecteur y trouvera une série d'études littéraires sur onze auteurs du IVe au XIe siècle, des articles sur la transmission et la critique des textes et enfin sur l'archéologie chrétienne. La seconde partie de l'ouvrage, dédiée au domaine néolatin, comporte des éditions, traductions et commentaires de textes de genres littéraires variés (poèmes nuptiaux, hymne, épigrammes, controverse), des études de philologie et lexicographie et, pour finir, des articles sur les rapports entre textes, images et art poétique. La grande variété des sujets traités reflète la diversité des centres d'intérêt de Jean-Louis Charlet ainsi que l'extrême fécondité de son enseignement et de ses domaines de recherches.

 

Lire la suite...
 


Page 6 sur 65

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification