Publications

Raymond Lulle, Livre de Contemplation

Envoyer Imprimer

16129.jpg

Raymond Lulle, Livre de Contemplation, Paris, 2016.

Éditeur : Schola Lvlliana
Collection : Encyclopédies du Moyen Age
641 pages
ISBN : 9791092840087
185 Euros

Né à Majorque vers 1232, RAYMOND LULLE mourut en mer, pour amour de Dieu, en 1316. Il y a 700 cent ans depuis son martyre. Pour rendre hommage à l'effigie fantastique du Doctor Illuminatus, le traducteur Constantin TELEANU propose intégralement aux lecteurs enamourés de l'Art de Lulle la première traduction française du Libre de Contemplació du Bienheureux. Le chef-d'oeuvre de Lulle s'ouvre à l'oeil du lecteur par le rayonnement de la contemplation en Dieu qui enrichit abondamment la beauté spirituelle d'une oeuvre énorme. Le travail laborieux du traducteur reste fidèle à l'esprit du parler vernaculaire de Lulle pour redécouvrir son authenticité au moyen des meilleures transpositions françaises. Il répond bien à l'attrait intime de Lulle de faire traduire son meilleur Art à l'usage de tout contemplateur. La traduction française relance une tradition initiée par Lulle qui s'efforçait de traduire -premièrement en catalan et ensuite en latin- cette inestimable encyclopédie contemplative.

 

Source : http://www.bookelis.com/sciences-humaines/23052-LIVRE-DE-CONTEMPLATION.html

 

K. Shuve, The Song of Songs and the Fashioning of Identity in Early Latin Christianity

Envoyer Imprimer

shuve.jpg

Karl Shuve, The Song of Songs and the Fashioning of Identity in Early Latin Christianity, Oxford, 2016.

Éditeur : Oxford University Press
Collection : Oxford Early Christian Studies
XIX-236 pages
ISBN : 978-0-19-876644-5
£ 65.00

In this work, Karl Shuve provides a new account of how the Song of Songs became one of the most popular biblical texts in medieval Western Christianity, through a close and detailed study of its interpretation by late antique Latin theologians. It has often been presumed that early Latin writers exercised little influence on the medieval interpretation of the poem, since there are so few extant commentaries from the period. But this is to overlook the hundreds of citations of and allusions to the Song in the writings of influential figures such as Cyprian, Ambrose, Jerome, and Augustine as well as the lesser-known theologian Gregory of Elvira. Through a comprehensive analysis of these citations and allusions, Shuve argues that contrary to the expectations of many modern scholars, the Song of Songs was not a problematic text for early Christian theologians, but was a resource that they mined as they debated the nature of the church and of the virtuous life. The first part of the volume considers the use of the Song in the churches of Roman Africa and Spain, where bishops and theologians focused on images of enclosure and purity invoked in the poem. In the second part, the focus is late fourth-century Italy, where a new ascetic interpretation, concerned particularly with women's piety, began to emerge. This erotic poem gradually became embedded in the discursive traditions of Latin Late Antiquity, which were bequeathed to the Christian communities of early medieval Europe.

Lire la suite...
 

J.-Ph. Guez et D. Kasprzyk, Penser la prose dans le monde gréco-romain

Envoyer Imprimer

1461058913.jpg

Jean-Philippe Guez et Dimitri Kasprzyk (dir.), Penser la prose dans le monde gréco-romain, Rennes, 2016.

Éditeur : Presses Universitaires de Rennes
Collection : La Licorne
194 pages
ISBN : 978-2-7535-4783-4
18 €

Vers le début de notre ère en particulier, dans le paysage littéraire du monde gréco-romain, les formes de prose ont occupé une position dominante et investi toutes les fonctions jadis réservées à la poésie : divertir, séduire, inventer des mondes imaginaires. Pourtant, les prosateurs n'ont cessé d'affirmer l'identité de la prose et d'exiger d'elle, alors même que la poésie devenait son modèle secret, qu'elle reste fidèle, d'une manière ou d'une autre, à son programme originel.

Avec des études de Michèle Biraud, Pierre Chiron, Jean-Pierre De Giorgio, Fernand Delarue, Jean-Philippe Guez, Jean-Baptiste Guillaumin, Dimitri Kasprzyk, Estelle Oudot et Évelyne Prioux.

 

Source : Presses universitaires de Rennes

 

R. Rosen, Making Mockery The Poetics of Ancient Satire

Envoyer Imprimer

9780195309966.jpg

Ralph Rosen, Making Mockery The Poetics of Ancient Satire, Oxford, 2016.

Éditeur : Oxford University Press
312 pages
ISBN : 9780195385953
25,99 £

 

Making Mockery explores the dynamics of comic mockery and satire in Greek and Roman poetry, and argues that poets working with such material composed in accordance with shared generic principles and literary protocols. It encourages a synoptic, synchronic view of such poetry, from archaic iambus through Roman satire, and argues that if we can appreciate the abstract poetics of mockery that governs individual poets in such genres, we can we better understand how such poetry functioned in its own historical moment.
Rosen examines in particular the various strategies deployed by ancient satirical poets to enlist the sympathies of a putative audience, convince them of the justice of their indignation and the legitimacy of their personal attacks. The mocking satirist at the height of his power remains elusive and paradoxical—a figure of self-constructed abjection, yet arrogant and sarcastic at the same time; a figure whose speech can be self-righteous one moment, but scandalous the next; who will insist on the "reality" of his poetry, but make it clear that this reality is always mediated by an inescapable movement towards fictionality. While scholars have often, in principle, acknowledged the force of irony, persona-construction and other such devices by which satirists destabilize their claims, very often in practice—especially when considering individual satirists in isolation from others—they too succumb to the satirist's invitation to take what he says at face value. Despite the sophisticated critical tools they may bring to bear on satirical texts, therefore, classicists still tend to treat such poets ultimately as monochromatically indignant, vindictive individuals on a genuine self-righteous mission. This study, however, argues that that a far subtler analysis of the aggressive, poeticized subject in Classical antiquity—its target, and its audience—is called for.

Lire la suite...
 

C. Giraud, Spiritualité et histoire des textes entre Moyen Âge et époque moderne

Envoyer Imprimer

giraud.jpg

Cédric Giraud, Spiritualité et histoire des textes entre Moyen Âge et époque moderne. Genèse et fortune d'un corpus pseudépigraphe de méditations, Paris, 2016.

Éditeur : Institut d'Études Augustiniennes
Collection : Collection des Études Augustiniennes : Série Moyen Âge et Temps modernes (EAMA 52)
548 pages
ISBN : 978-2-85121-281-8
65,40 € excl. tax


Pourquoi des méditations composées aux XIIe-XIIIe siècles sous l'attribution à saint Augustin et à saint Bernard furent-elles copiées dans plus de mille manuscrits médiévaux ? Pour quelles raisons ce corpus, reproduit dans une centaine d'éditions imprimées, fut-il lu de manière continue jusqu'au XIXe siècle ? Étudier le succès de ces textes revient à suivre le développement du nouveau genre littéraire des Méditations et, en parallèle, l'essor de la méditation en Occident comme exercice spirituel. L'Église suscita ainsi une pastorale de la lecture qui reconnut une place particulière à la spiritualité, un art de l'intériorité doté d'un corpus de textes.


Source : Brepols

 

B. Spieralska-Kasprzyk, Summae Romanorum barbariei signum

Envoyer Imprimer

spieralska.jpg

Beata Spieralska-Kasprzyk, Summae Romanorum barbariei signum. Étude linguistique sur la „Chronique” de Benoît de saint André, Varsovie, 2016.

Éditeur : Universitas Cardinalis Stephani Wyszyński
382 pages
ISBN : 978-83-8090-060-8
env. 7 EUR

Comme l'indique le titre, il s'agit d'une étude linguistique d'un texte, peu connu, et écrit dans une langue bien particulière, qui est du latin, mais comportant un grand nombre des infractions contre les règles du latin classique et même post-classique. C'est justement à cause de ces fautes que le premier éditeur de la Chronique, au XIX siècle, G. Pertz, l'a considéré d'être un „signe de la barbarie”. Plusieurs interprétations possibles de ces irrégularités ont été prises en considération dans ce livre: des corruptions textuelles, des fautes d'orthographe causées par les changements phonétiques, et les résultats de l'évolution morpho-syntaxique. Les conclusions peuvent d'un coté servir de base pour une édition critique, et de l'autre, apporter des informations sur l'évolution du latin et l'émergence des langues romanes.

 

Source : Presses Universitaires

 

L. Mellerin (éd.), La réception du livre de Qohélet

Envoyer Imprimer

mellerin.jpg

Laurence Mellerin (éd.), La réception du livre de Qohélet, Paris, 2016.

Éditeur : Éditions du Cerf
Collection : Cerf Patrimoines
316 pages
ISBN : 9782204111751
29 €

Bref écrit de sagesse, à l'auteur et aux destinataires problématiques, Qohélet est porteur d'un message universel ; intégré tardivement au canon de la Bible hébraïque, traduit tardivement en grec, il permet également d'aborder les questions textuelles et théologiques posées par la constitution progressive du corpus biblique. Aussi l'étude de sa réception est-elle particulièrement intéressante : après quelques ouvertures sur sa place dans le judaïsme et l'islam, le présent ouvrage offre un parcours à travers les écrits des Pères de l'Église grecs, latins et syriaques, chez qui l'Ecclésiaste, partie intégrante de la trilogie salomonienne avec les Proverbes et le Cantique des Cantiques, fait l'objet d'une riche tradition interprétative, tant sous la forme de chaînes exégétiques que de commentaires dédiés. L'attention portée à ce livre ne se dément pas au Moyen Âge, où il est tour à tour étape vers la contemplation mystique ou source de réflexions politiques. Ces lectures très diverses montrent, s'il en était besoin, que le pessimisme désabusé de Qohélet n'est pas un point d'achèvement, mais un stimulant paradoxal de la pensée humaine.

 

Source : Éditions du Cerf

 


Page 9 sur 45

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification