Publications

S. Weigert, Hebraica veritas

Envoyer Imprimer

weigert.jpg

Sebastian Weigert, Hebraica veritas. Übersetzungsprinzipien und Quellen der Deuteronomiumübersetzung des Hieronymus, Stuttgart, 2016.

Éditeur : W. Kohlhammer
Collection : Beiträge zur Wissenschaft vom Alten und Neuen Testament, Elfte Folge, 217
280 pages
ISBN : 978-3-17-030381-2
89 €


Gegen Ende des 4. Jahrhunderts unternahm es der Kirchenvater Hieronymus - erstmals in der Geschichte des lateinischsprachigen Christentums - die Schriften des Alten Testaments aus dem Hebräischen, der hebraica veritas, zu übersetzen. Nach eigenem Zeugnis nimmt er dabei Anleihen bei der Septuaginta und den hexaplarischen Übersetzungen (Aquila, Symmachus und Theodotion); weiterhin lässt er sich von jüdischen Gelehrten über philologische und exegetische Traditionen informieren. Weigert vergleicht den lateinischen Text des Buchs Deuteronomium mit den genannten Quellen sowie mit zeitgenössischer jüdischer Literatur (Targumim, Midraschim), um zu erhellen, von welchen Prinzipien sich Hieronymus beim Übersetzen leiten lässt und aus welchen Quellen er schöpft, um sich der hebraica veritas zu nähern.


Source : W. Kohlhammer

 

S. Timapanaro, La Genèse de la méthode de Lachmann

Envoyer Imprimer

22510100435790l.jpg

Sebastiano Timapanaro, La Genèse de la méthode de Lachmann. Traduction A-Ph. Segonds et A. Cohen-Skalli, Paris, 2016.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : L'Âne d'or
288 pages
ISBN : 978-2-251-42060-8
29 €

 

Ce livre démonte un véritable mythe des études philologiques : depuis le XIXe siècle, on faisait de l'allemand Karl Lachmann (1793-1851) l'inventeur d'un ensemble de règles que les éditeurs des textes classiques et médiévaux pourraient appliquer de façon systématique, ce qu'on appelle la « méthode de Lachmann ». Sebastiano Timpanaro reconstruit ici l'histoire des méthodes employées par les philologues depuis la Renaissance, et montre que le savant allemand n'a nullement fait tabula rasa de l'enseignement de ses prédécesseurs, et que la « méthode de Lachmann » est en réalité le fruit d'un travail collectif qui s'est échelonné sur plusieurs siècles. Pour sa démonstration, Timpanaro retrace l'histoire de la philologie de l'humanisme à son époque.
Parue pour la première fois en Italie en 1963, La Genèse a connu depuis plusieurs rééditions. Elle constitue désormais un classique pour l'antiquisant et le médiéviste, et un ouvrage fondamental pour le philologue du XXIe siècle. Elle connaît ici sa première traduction française.

Lire la suite...
 

B. Mineo et Th. Piel (dir.), Les Premiers Temps de Rome

Envoyer Imprimer

mineo.jpg

Bernard Mineo et Thierry Piel (dir.), Les Premiers Temps de Rome VIe-IIIe siècles av. J.-C. La fabrique d'une histoire, Rennes, 2016.

Éditeur : Presses Universitaires de Rennes
Collection : Histoire
264 pages
ISBN : 978-2-7535-4904-3
20 €

Les premiers récits littéraires évoquant l'histoire de la Rome archaïque sont tardifs puisqu'il faut attendre la deuxième moitié du IIIe siècle av. J.-C. pour les voir apparaître. Ils prennent alors des formes diverses, poétiques ou prosaïques. Ces récits ne sortent pas du néant : ils résultent de plusieurs facteurs historiques que l'équipe de chercheurs réunis à l'occasion de ce colloque se sont attachés à définir.

 

Source : PUR

 

R. Frighetto, A Comunidade Vence o Indivíduo: A Regra Monástica de Isidoro de Sevilha

Envoyer Imprimer

frighetto.jpg

Renan Frighetto, A Comunidade Vence o Indivíduo: A Regra Monástica de Isidoro de Sevilha (Século VII), Curitiba, 2016.

Éditeur : Editora Prismas
242 pages
ISBN : 978-85-5507-218-5
R$ 54,00


O interesse por conhecer como se desenvolveu a vida monástica na Antiguidade e na Idade Média atinge a imaginação de todos. Um exemplo recente e mundialmente celebrado é o do romance histórico O Nome da Rosa de Umberto Eco, que ambientou sua trama no interior de uma comunidade de monges, na biblioteca, no scriptorium, no dormitório, no refeitório e em outros espaços e ambientes monásticos. Uma estória que se passa nos primórdios do século XIV e que sugere que aquele quotidiano se repetira ao longo de mil anos, desde o surgimento do movimento monástico no Egito. Mas, será que sempre foi assim? Esta pergunta primordial desencadeia todo o processo de pesquisa que compõe a história que tem como objetivo analisar a inserção do indivíduo no interior de uma entidade maior, a comunidade na qual ele vivia e desenvolvia suas atividades. Nosso estudo está focado exatamente sobre um agente social, o monge, que era portador de uma dimensão religiosa e institucional na comunidade monástica que o albergava que era, por sua vez, espelho da sociedade na qual aquela se encontrava. Porém, a relação entre a comunidade monástica e a sociedade estava marcada por algumas idiossincrasias, como o isolamento e o afastamento da primeira com respeito a segunda que tinha como principais motivações o distanciamento da tentação secular e a busca pela perfeição evangélica. Para alcança-la plenamente era necessária a existência de um código de conduta, uma norma válida para aquela comunidade monástica, uma regra, que ordenaria os espaços internos, as relações hierárquicas e pessoais entre os monges e destes com todos aqueles que vivessem fora do ambiente monástico.

Lire la suite...
 

Ph. Freeman, How to Grow Old: Ancient Wisdom for the Second Half of Life Marcus Tullius Cicero

Envoyer Imprimer

k10676.gif

Philip Freeman, How to Grow Old: Ancient Wisdom for the Second Half of Life Marcus Tullius Cicero, Princeton, 2016.

Éditeur : Princeton University Press
216 pages
ISBN : 9781400880393
16,95 $

Worried that old age will inevitably mean losing your libido, your health, and possibly your marbles too? Well, Cicero has some good news for you. In How to Grow Old, the great Roman orator and statesman eloquently describes how you can make the second half of life the best part of all—and why you might discover that reading and gardening are actually far more pleasurable than sex ever was.

Filled with timeless wisdom and practical guidance, Cicero's brief, charming classic—written in 44 BC and originally titled On Old Age—has delighted and inspired readers, from Saint Augustine to Thomas Jefferson, for more than two thousand years. Presented here in a lively new translation with an informative new introduction and the original Latin on facing pages, the book directly addresses the greatest fears of growing older and persuasively argues why these worries are greatly exaggerated—or altogether mistaken.

Montaigne said Cicero's book "gives one an appetite for growing old." The American founding father John Adams read it repeatedly in his later years. And today its lessons are more relevant than ever in a world obsessed with the futile pursuit of youth.

 

Source : Princeton University Press

 

J.-M. Leniaud et M. Zink (éd.), L’Histoire en mutation. L’École nationale des Chartes aujourd’hui et demain

Envoyer Imprimer

ecole_des_chartes_en_mutation.jpg

Jean-Michel Leniaud et Michel Zink (éd.), L'Histoire en mutation. L'École nationale des Chartes aujourd'hui et demain, Paris, 2016.

Éditeur : Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
120 pages
20 €


Établie depuis peu dans ses nouveaux locaux du quadrilatère Richelieu, l'École nationale des Chartes a cherché ces dernières années à relever le défi de demeurer fidèle à sa vocation tout en renouvelant ses enseignements de façon à s'adapter au contexte actuel de la recherche et de la conservation du patrimoine, et notamment à l'ensemble des transformations induites par la révolution numérique. C'est ainsi qu'elle a créé de nouvelles chaires (histoire du droit de l'époque contemporaine ; histoire de l'art de l'époque moderne ; histoire des industries culturelles et des médias…) et qu'elle propose un master « Technologies numériques appliquées à l'histoire ». Le colloque qui a réuni à l'Académie plusieurs historiens français et étrangers de grand renom a cherché à mettre en lumière cette mue de l'École nationale des Chartes et la mutation, plus générale, de la recherche historique dont elle est à la fois un révélateur et un moteur. Les auteurs mettent en lumière dans ce volume le rôle irremplaçable de l'École nationale des Chartes dans les dernières décennies (par exemple pour l'histoire de la langue ou l'histoire du livre) et dans le présent, tout en s'interrogeant sur les champs nouveaux qu'elle pourrait se préparer à défricher dans l'avenir avec l'exigence et l'excellence qui la caractérisent.

Lire la suite...
 

I. David et N. Lhostis, Codes dramaturgiques et normes morales dans la Comédie Nouvelle de Ménandre et de Plaute

Envoyer Imprimer

Isabelle David et Nathalie Lhostis, Codes dramaturgiques et normes morales dans la Comédie Nouvelle de Ménandre et de Plaute, Paris, 2016.

Éditeur : De Boccard
Collection : Chorégie
136 pages
ISBN : 978-2-7018-0423-1
29 €

Le théâtre antique, qu'il s'agisse de la tragédie ou de la comédie, passe auprès des Anciens pour recéler un enseignement moral. La comédie pendant la période dite nouvelle, caractéristique de la représentation approbative des mœurs privées, de la peinture des conflits d'intérêts et du trouble des sentiments, alimente les anthologies des compilateurs à l'affût de leçons de sagesse. Elle mérite, à ce titre, une enquête spécifique que lui consacre l'ouvrage dirigé par Isabelle David et de Nathalie Lhostis, dont les contributions centrées sur le texte théâtral comme sur sa mise en scène, sur l'histoire des idées, la caractérologie et l'esthétique littéraire croisent les approches afin de faire du genre un cas d'étude cohérent.
Le degré de codification de la Comédie Nouvelle, tant grecque que romaine, ouvre une voie intéressante : entre les codes qui ont gouverné la production des œuvres de la p ériode nouvelle et les normes morales destinées à régler la société contemporaine, quel rapport peut-il exister ? Le poète confère-t-il à ces dernières la valeur de principe absolu ou les tient-il pour une prescription parmi d'autres, fruit de conventions a ccidentelles ? Et quel rôle attribuer au rire : la gravité inhérente à la morale peut-elle être soustraite à son pouvoir de remise en cause ? Telles sont les questions que pose un genre que nous ne lisons plus, aujourd'hui, avec cette confiance qu'ont placée les Anciens dans sa visée d'édification.

 

Source : De Boccard

 


Page 8 sur 45

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification