Publications

G. Emmenegger, Wie die Jungfrau zum Kind kam. Zum Einfluss antiker medizinischer und naturphilosophischer Theorien

Envoyer Imprimer

paradosis_56.jpg

Gregor Emmenegger, Wie die Jungfrau zum Kind kam. Zum Einfluss antiker medizinischer und naturphilosophischer Theorien , Fribourg, 2014.

Éditeur : Academic Press Fribourg
Collection : Paradosis, 56
XII-360 pages
ISBN : 978-3-7278-1752-6
64 CHF

Religiöse Vorstellungen sind vom kulturellen Umfeld geprägt, in dem sie entstanden sind. Gut untersucht sind die Einflüsse von jüdischen und paganen Philosophien und Religionsformen auf die christliche Gedankenwelt der Antike. Doch in wieweit hängt die frühchristliche Theologie vom damaligen medizinischen Wissen ab? Gregor Emmenegger untersucht im vorliegenden Buch Spuren antiker Medizin im Denken christlicher Autoren. Es zeigt sich, dass die Lehren von Mediziner und Naturphilosophen zu Zeugung, Entstehung und Geburt des Menschen prägend waren für die Entfaltung verschiedener dogmatischer Aussagen: Die jungfräuliche Empfängnis, die Jungfrauengeburt und Äusserungen zur Stellung der Frauen in christlichen Gemeinschaften lassen sich so in einem neuen Licht verstehen.

 

Source : Academic Press Fribourg

 

Catherine Gaullier-Bougassas, La fascination pour Alexandre le Grand dans les littératures européennes (Xe-XVIe siècle)

Envoyer Imprimer

Catherine Gaullier-Bougassas (dir.), La fascination pour Alexandre le Grand dans les littératures européennes (Xe-XVIe siècle), Turnhout, 2014.

Éditeur : Brepols
Collection : Alexander Redivivus
2572 pages
ISBN : 978-2-503-54930-9
350 €

La destinée d'Alexandre le Grand est à l'origine de l'un des mythes historico-littéraires qui a joui de la plus remarquable diffusion dans le temps et dans l'espace. Dans ce champ d'investigation très vaste, l'objet de notre ouvrage n'est pas d'étudier la naissance de l'écriture sur le Macédonien, mais d'analyser comment la transmission et la réécriture des textes antiques en Europe, à partir du xe siècle et jusque dans la première moitié du xvie siècle, sont à l'origine d'une floraison d'œuvres littéraires qui montrent la création d'une figure médiévale et renaissante d'Alexandre, à la fois une et multiple. Le corpus choisi s'inscrit donc dans une longue durée – six siècles et demi– et il prend en compte les littératures de l'Europe occidentale (médio-latine, française, italienne, hispanique et aljamiada, hébraïque, anglaise, allemande, néerlandaise et scandinave) et celles de l'Europe orientale (slaves, avant tout tchèque, serbe et russe, byzantine avec son développement arménien). La nécessité s'impose en effet de dépasser les frontières entre les langues et les littératures, pour comprendre le sens des réinventions du mythe d'Alexandre à l'échelle du continent européen. Les recherches menées par une équipe internationale et pluridisciplinaire de dix-sept chercheurs littéraires et historiens, dans un programme sélectionné par le Contrat Plan État Région (CPER), puis par l'Agence nationale de la recherche française (ANR), ont permis d'analyser les modalités et les ressorts de cette effervescence créatrice sans précédent autour du souvenir d'Alexandre, de comparer les couleurs spécifiques de chacune des littératures européennes et de mettre au jour leurs interactions, en lien avec la naissance d'un vaste espace littéraire européen.

Lire la suite...
 

L. Lanza, Ei autem qui de politia considerat. Aristotele nel pensiero politico medievale

Envoyer Imprimer

tema_71.jpg

Lidia Lanza, Ei autem qui de politia considerat. Aristotele nel pensiero politico medievale, Barcelona-Madrid, 2015.

Éditeur : Fédération Internationale des Instituts d'Etudes Médiévales (distribution Brepols)
Collection : Textes et Etudes du Moyen Âge
305 pages pages
ISBN : 978-2-503-55127-2
49 €

Il volume raccoglie gli studi che l'Autrice ha dedicato alla ricezione della Politica di Aristotele nel Medioevo. L'indagine ruota innanzitutto intorno alle opere appartenenti al genere del commento filosofico, canali primi attraverso cui l'Occidente si riappropria della Politica — e tra queste il commento iniziato da Tommaso d'Aquino e ancor più la sua continuazione, opera di Pietro d'Alvernia, s'impongono alla riflessione successiva come "il commento", dettando la selezione delle questioni da affrontare e i modi con cui l'interpretazione delle asserzioni del Filosofo si attua —; annovera anche altri testimoni di tale ricezione, concepiti e realizzati a sostegno della politica reale (è il caso del De regimine principum di Egidio Romano). Nei capitoli dedicati alla riflessione sulla tirannide e sul finis hominis, l'indagine si amplia sino a comprendere l'elaborazione teorica precedente alla riscoperta dell'Aristotele etico-politico, permettendo in tal modo di cogliere i mutamenti che tale riscoperta consente. I temi oggetto d'analisi sono quelli fondanti della riflessione sulla politica: la determinazione della miglior forma di governo, la riflessione sulla cittadinanza, sulla guerra e la pace, sulla felicità individuale e collettiva, sulle degenerazioni della vita politica (la tirannide), sulle dinamiche economiche che regolano la vita della comunità politica.

Lire la suite...
 

L. Fezzi, Modelli politici di Roma antica

Envoyer Imprimer

_12.jpg

Luca Fezzi, Modelli politici di Roma antica, Roma, 2015.

Éditeur : Carocci
Collection : Studi Superiori 982
188 pages
ISBN : 9788843076215
16 €

Quali istituzioni politiche hanno accompagnato e determinato la straordinaria vicenda storica di Roma antica? Che cosa conosciamo del loro funzionamento e della loro evoluzione? Quali sono stati i principali interrogativi della lunghissima tradizione esegetica della quale siamo debitori? In base a quali suggestioni, invece, per secoli si è reinterpretato, attualizzato e, non da ultimo, strumentalizzato il vincente – e avvincente – “modello romano” nelle sue varie declinazioni? Per quali ragioni la comprensione di concetti politici d'indubbia attualità non può prescindere dallo studio di Roma antica? Tenendo presenti questi interrogativi di fondo, l'autore propone una guida sintetica al complesso sistema politico-istituzionale romano: un sistema che, lungi dall'essere morto o troppo lontano, offre ancora molti spunti di riflessione.

Source : Carocci editore

 

C. Chillet, C. Courrier, L. Passet, Arcana Imperii. Mélanges d’histoire économique, sociale et politique offerts au Prof. Yves Roman

Envoyer Imprimer

C. Chillet, C. Courrier, L. Passet (éd.), Arcana Imperii. Mélanges d'histoire économique, sociale et politique offerts au Prof. Yves Roman (1), Lyon-Paris, 2015.

Éditeur : Société des amis de Jacob Spon-Diffusion de Boccard
Collection : Mémoires de la Société des amis de Jacob Spon
508 pages
ISBN : 978-2-909142-05- 0
45 €

Les volumes d'hommage offerts au Professeur Yves Roman explorent la République et l'Empire de Rome en retraçant le parcours qui mena leur dédicataire de l'économie gallo-romaine aux vicissitudes de la famille impériale des Antonins, et à l'économie envisagée de manière globale, du monde romain. Le premier volume comprend des études économiques, épigraphiques, ainsi qu'une partie de mélanges, le second comprendra des études politiques.


Lire la suite...
 

Raymond Lulle, Livre de l'Homme

Envoyer Imprimer

r.lulle_livre_de_lhomme_f.jpg

Raymond Lulle, Livre de l'Homme, Paris, 2015.

Éditeur : Schola Lvlliana
Collection : Magister II
312 pages
ISBN : 9791092840063
32,50 €


C'est à Majorque, en novembre 1300, que Raymond Lulle achève la composition du Libre de home en catalan. Il y a aussi la variante du Liber de homine qui étend ultérieurement la diffusion latine de son original catalan. Ainsi Lulle accomplit-il son anthropologie trinitaire. Il rétablit la meilleure généalogie chrétienne du sujet humain de l'Art –homo– par la définition de l'homme comme être ou animal humanifiant –ens […] animal homificans–, qui complète la définition philosophique établie par Aristote au moyen des prédicables essentiels bien avant qu'ils resurgissent des divisions de l'arbre de Porphyre, afin de rejoindre la définition théologique de l'homme comme image de Dieu –imago Dei– chez les Pères de l'Église, mais que Lulle illustre parfaitement par la déclinaison trilitère des corrélatifs innés du sujet humain.

Source : http://www.lulu.com/spotlight/ScholaLvlliana

 

O. Sers, Virgile. L'Énéide

Envoyer Imprimer

22510100177110l.jpg

Olivier Sers, Virgile. L'Énéide, Paris, 2015.

Éditeur : Les Belles Lettres
680 pages
ISBN : 978-2-251-44519-9
23,50 €

En août 29 av. J.-C., un an après le suicide d'Antoine vaincu, Octave, devenu maître du monde, commande à Virgile, promu poète officiel du régime nouveau, une épopée nationale à la gloire d'Énée, héros de l'Iliade, fils de Vénus et d'un cousin de Priam, gendre de celui-ci, père d'Iule, tige originelle de la famille des Iulii qui vient de s'assurer en lui et par lui un pouvoir pérenne. Virgile y travaillera dix ans avant de mourir le 21 septembre -19, la laissant presque achevée. À ce superbe roman d'amour, de cape et d'épée, généalogie et livre saint de la Rome refondée, ancrant dans la légende homérique la naissance et les destins de la Ville vouée, après avoir terrassé Carthage, à sceller sous sa botte la fusion de l'Orient et de l'Occident méditerranéens, revanche de Troie vaincue, cet inachèvement même, en le sauvant du pompiérisme, confèrera le charme fragile d'une adolescence éternelle. Pendant vingt et un siècles on apprendra Rome, le latin et la poésie dans L'Énéide.

Comme il l'a fait pour Catulle, Lucrèce, Ovide (Les Métamorphoses), les tragédies de Sénèque et les poètes de la Renaissance Jean Second et Michel Marulle, Olivier Sers relève ici le défi de la traduction vers pour vers. Une chronologie détaillée des guerres civiles permet de recenser les mille allusions du poème à l'actualité. Un relevé exhaustif des discordances, inachèvements et doublons montre sur le vif l'oeuvre en train de se faire.

 

Source : Les Belles Lettres

 


Page 8 sur 149

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification