Publications

Paul Diacre, Liber de episcopis Mettensibus

Envoyer Imprimer

paul_diacre.jpg

Paul Diacre, Liber de episcopis Mettensibus. A cura di Chiara Santarossa, Florence, 2015.

Éditeur : Sismel - Edizioni del Galluzzo
Collection : Edizione Nazionale dei Testi Mediolatini d'Italia, 38
VII-186 pages
ISBN : 978-88-8450-666-5
46 €


Nuova edizione critica del Liber de episcopis Mettensibus di Paolo Diacono basata sull'intera tradizione manoscritta conosciuta. L'opera, compilata attorno al 784 su richiesta di Angilramno, ripercorre la storia dei vescovi mettensi dalla fondazione fino alla morte di Crodegango (766). Oltre all'edizione del testo originario paolino, corredata di apparato positivo con le varianti di tutti i testimoni manoscritti del Liber, il volume propone in appendice l'edizione critica dell'interpolazione del testo agiografico dedicato a san Clemente che dall'XI secolo circolò autonomamente con il titolo di Vita sancti Clementis.

Source : SISMEL - Edizioni del Galluzzo

 

Dictionnaire d’Histoire et de Géographie Ecclésiastiques - Fascicule 186

Envoyer Imprimer

dhge.jpg

Dictionnaire d'Histoire et de Géographie Ecclésiastiques - Fascicule 186, éd. Luc Courtois, Eddy Louchez et Frederik Keygnaert, Turnhout, 2015.

Éditeur : Brepols
128 pages
ISBN : 978-2-503-55607-9
66 €

 


Le Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastiques a été publié jusqu'ici par la maison Letouzey et Ané (Paris), qui a assuré l'édition des tomes 1-31, dirigés successivement par Mgr Alfred Baudrillart, président de l'Institut catholique de Paris, puis par des professeurs de l'Université catholique de Louvain : Albert De Meyer (de 1919 à 1952), Roger Aubert (de 1952 à 2006), puis Luc Courtois (depuis 2006). La maison Letouzey et Ané ayant décidé de cesser la publication du DHGE, la continuation sera désormais assurée par les Éditions Brepols (Turnhout), qui assument depuis plusieurs années déjà l'accès en ligne à l'ensemble des notices imprimées à ce jour.
Avec ce premier fascicule du tome 32, le DHGE se présente sous un jour nouveau, adapté aux exigences actuelles de l'édition et, pensons-nous, aux attentes de nos lecteurs.
Pour permettre au Dictionnaire de prendre un nouvel élan, l'équipe de rédaction a été renforcée. Alors que le chanoine Aubert a travaillé seul pendant de longues années, le directeur de publication est aujourd'hui secondé par Eddy Louchez et Frederik Keygnaert, par ailleurs collaborateurs scientifiques à la Revue d'histoire ecclésiastique, et par Evangeli Skaka, assistante de recherche aux Éditions Brepols. Dans le même but, la décision a été prise de renoncer à l'ordre alphabétique strict, qui ralentissait considérablement le rythme de publication du Dictionnaire. Les fascicules à paraître pourront donc comporter :
1) des mises à jour ou des refontes complètes de notices antérieurement publiées (lettres A-L) ; 2) des notices absentes des fascicules déjà publiés (lettres A-L) ; 3) des notices relatives aux lettres non encore couvertes (M-Z).
Ces modifications sont déjà perceptibles dans ce premier fascicule : la plus grosse partie est constituée par les notices en Li- (de Licent à Liu Ruiting), dont une notice conséquente sur Liège, cité médiévale, berceau de l'art mosan et des Carolingiens, siège d'un diocèse et d'une principauté ecclésiastique importants, avant d'être un des fers de lance de la Révolution industrielle sur le Vieux continent. Quatorze collaborateurs ont contribué à cette notice sur « l'Athènes du Nord » et son diocèse.

Lire la suite...
 

Lucain, La Guerre civile. Chant II

Envoyer Imprimer

lucain.jpg

Lucain, La Guerre civile. Chant II. Texte établi, traduit et commenté par Florian Barrière, Paris, 2016.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Commentario, 5
LXXIV - 384 pages
ISBN : 978-2-251-24005-3
23,90 €

 


Avec le chant II de son épopée, Lucain nous plonge au coeur de la guerre civile à Rome, au premier siècle avant notre ère. Le poète traite plus particulièrement de la phase italienne du conflit, depuis l'avancée de César après la prise d'Ariminum jusqu'à la fuite de Pompée hors d'Italie, lors du siège de Brindes. Les premiers temps de la guerre civile sont l'occasion pour Lucain de présenter tous les acteurs du conflit : les deux généraux, César et Pompée, mais aussi Caton d'Utique, véritable icône de la sagesse stoïcienne, et le peuple de Rome, en proie à la panique.
Cet ouvrage présente une nouvelle édition du texte accompagnée d'une traduction inédite et d'un commentaire continu, inséré au fil du texte, qui fait apparaître la poétique originale de Lucain et les enjeux politiques et philosophiques de l'histoire.

Lire la suite...
 

S. Coin-Longeray et D. Vallat (éd.), Peurs antiques

Envoyer Imprimer

peurs_antiques.jpg

Sandrine Coin-Longeray et Daniel Vallat (éd.), Peurs antiques, Saint-Etienne, 2015.


Éditeur : Presses universitaires de Saint-Etienne
Collection : Antiquité
395 pages
ISBN : 978-2-86272-673-1
29 €

Introduction
I – Les noms de la peur
Jean-François THOMAS, Metuere – metus et timere – timor aux époques préclassique et classique
Camille SEMENZATO, Θάμβος : une frayeur étonnante. Parcours archaïque du VIIIe au Ve siècle avant J.-C.
Sandrine COIN-LONGERAY, La peur dans la lyrique chorale : δέος, φόβος, τάρβος

Lire la suite...
 

Raymond Lulle, Liber contra Antichristum, Liber de gentili et tribus sapientibus

Envoyer Imprimer

Raymond Lulle, Opera latina XXXVI (op. 10-11) : Liber contra Antichristum, éd. Pamela M. Beattie – Liber de gentili et tribus sapientibus, éd. Óscar de la Cruz Palma, Turnhout, 2015.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis (CCCM 264)
XXIV+482 pages
ISBN : 978-2-503-55740-3
280 €

 


Volume XXXVI of the Raimundi Lulli Opera latina contains critical editions of Ramon Llull's Liber contra Antichristum (edited by Pamela M. Beattie) and Liber de gentili et tribus sapientibus (edited by Óscar de la Cruz Palma).
The Liber contra Antichristum (op. 10) is the Latin version of the original Catalan Llibre contra Anticrist (c. 1274-1276), written nearly twenty years later (sometime between 1290 and 1294). The treatise is decidedly not sensational; it contains no apocalyptic timetables and makes no attempt to equate contemporary figures or movements with specific apocalyptic figures or events. On the contrary, it reflects Llull's intellectual and evangelical desires to articulate rational proofs for the basic doctrines of Christianity.
The Liber de gentili et tribus sapientibus (op. 11) is the Latin version of Ramon Llull's Llibre del gentil e dels tres savis, produced only a few years after the Catalan original (c. 1271). It is a dialogue in which a gentile listens to the expositions of three wise men – a Jew, a Christian, and a Saracen – each of whom is trying to explain the main doctrines of his own religion. The objective is the conversion of the gentile to the best of the three religions, but the result remains undisclosed by the author in order to leave the choice up to the reader.

Lire la suite...
 

Laboratoire ERAMA, Les Mises en scène de l'autorité dans l'Antiquité

Envoyer Imprimer

couverture.jpg

Laboratoire ERAMA (éd.), Les Mises en scène de l'autorité dans l'Antiquité, Nancy, 2015.

Éditeur : De Boccard
Collection : ADRA
370 pages (+ 5 planches)
ISBN : 978-2-913667-44-0
27 €

Le concept d'autorité, que le laboratoire junior ERAMA ( (Expressions et Représentations de l'Autorité dans les Mondes Anciens) s'est efforcé de définir tout au long de son projet de recherche, est l'objet d'un système de représentation et se met en scène selon des modes divers. Souvent codifiées, ces mises en scène représentent un élément indissociable de l'existence même de l'autorité. Celle-ci devient en partie effective par la visibilité de ses représentations et manifestations. La première partie du colloque des 20-22 novembre 2013 du laboratoire junior ERAMA a consisté à montrer la conception qu'une autorité a d'elle-même,et les différentes formes sous lesquelles celle-ci se présente selon l'image qu'elle souhaite renvoyer. À cet effet, ont été étudiés les processus d'investiture et de légitimation de l'autorité, ainsi que, plus précisément, les gestes, pratiques, mais aussi les attributs vraiment matériels de l'autorité, en se penchant sur l'utilité, mais aussi la symbolique des objets employés lors de ces cérémonies. Enfin, par un changement de point de vue, on a considéré la manière dont l'autorité est mise en scène ou représentée par les autres entités. Mais, en sus de l'investiture et de la mise en scène immédiate de l'autorité, on s'est interrogé sur la manière dont cette autorité s'est inscrite dans le temps, au-delà du hic et nunc, mais aussi dans l'espace. Quels modes de diffusion sont utilisés pour établir, affirmer, maintenir et inscrire une autorité dans l'Histoire? Les moyens et les manifestations sont multiples : le nom, les choix architecturaux, etc. Mais aussi de manière plus dynamique, à travers des échanges et notamment la circulation des monnaies, vecteur privilégié de la propagation d'une autorité centralisée. Le choix d'une telle problématique a par ailleurs permis de conjuguer un éventail élargi de sources et par là de spécialités, chose indispensable dans le laboratoire ERAMA, par essence interdisciplinaire : archéologie, numismatique, sources purement littéraires, épigraphie, paléographie. Le champ chronologique choisi a également été vaste, de la IVe dynastie, en Égypte ancienne (2543-2436 avant notre ère) aux débuts du Moyen-âge.

 

Source : hiscant.univ-lorraine.fr

 

M. J. Clark, The Making of the Historia scholastica, 1150–1200

Envoyer Imprimer

clark.jpg

Mark J. Clark, The Making of the Historia scholastica, 1150–1200, Turnhout, 2016.

Éditeur : Brepols
Collection : Studies and Texts, 198
XVI+322 pages
ISBN : 978-0-88844-198-0
75 €

"The Making of the Historia scholastica, 1150–1200 is without a doubt a seminal study of the first importance for the study of the history of medieval theology, and especially for the making in the mid-to-late twelfth century of one of the most influential books produced at that time. The Scholastic History of Peter Comestor is an encyclopaedic outline of the contents of the Bible presented from a historical point of view; it was destined to enjoy a phenomenal success for centuries to come. Mark Clark shows Comestor at work as a historian with a profound knowledge of previous scholarship, a masterful commentator on the literal sense of the stories found in Scripture, and a teacher in Paris whose colleagues included Peter Lombard and Stephen Langton.” (David Luscombe, The University of Sheffield)

Source : Brepols

 


Page 8 sur 37

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification