Publications

M.-A. Vannier (éd.), Mystique rhénane et Devotio moderna

Envoyer Imprimer

mystique.jpg

Marie-Anne Vannier (éd.), Mystique rhénane et Devotio moderna, Paris, 2017.

Éditeur : Beauchesne
300 pages
ISBN : 9782701022598
34 €

Immédiatement, on tendrait à penser que la mystique rhénane et la Devotio moderna sont deux domaines séparés. L'histoire n'a pas été sans impliquer ce malentendu, dans la mesure où la Devotio moderna a immédiatement eu une influence importante, au point de marquer fortement l'Occident, en particulier avec l'Imitation de Jésus-Christ, alors que l'Interdit a pesé sur la mystique rhénane, qui n'est redécouverte que depuis les années 1950, ce qui a fait oublier, en même temps, son influence sur la Devotio moderna. Or, celle-ci aurait-elle existé sans la mystique rhénane ? Qu'en a-t-elle retenu ? Comment l'a-t-elle transmis ? Tel est l'objet de cet ouvrage.

Lire la suite...
 

C. Gray, A. Balbo, R. M. A. Marshall et C. E. W. Steel (éd.), Reading Republican Oratory

Envoyer Imprimer

reading_republican_oratory_reconstructions.jpg

Christa Gray, Andrea Balbo, Richard M. A. Marshall et Catherine E. W. Steel (éd.), Reading Republican Oratory. Reconstructions, Contexts, Receptions, Oxford, 2018.

Éditeur : Oxford University Press
384 pages
ISBN : 9780198788201
$ 105.00


Public speech was a key aspect of politics in Republican Rome, both in theory and in practice, and recent decades have seen a surge in scholarly discussion of its significance and performance. Yet the partial nature of the surviving evidence means that our understanding of its workings is dominated by one man, whose texts are the only examples to have survived in complete form since antiquity: Cicero.
This collection of essays aims to broaden our conception of the oratory of the Roman Republic by exploring how it was practiced by individuals other than Cicero, whether major statesmen, jobbing lawyers, or, exceptionally, the wives of politicians. It focuses particularly on the surviving fragments of such oratory, with individual essays tackling the challenges posed both by the partial and often unreliable nature of the evidence about these other Roman orators-often known to us chiefly through the tendentious observations of Cicero himself-and the complex intersections of the written fragments and the oral phenomenon. Collectively, the essays are concerned with the methods by which we are able to reconstruct non-Ciceronian oratory and the exploration of new ways of interpreting this evidence to tell us about the content, context, and delivery of those speeches. They are arranged into two thematic Parts, the first addressing questions of reception, selection, and transmission, and the second those of reconstruction, contextualization, and interpretation: together they represent a comprehensive overview of the non-Ciceronian speeches that will be of use to all ancient historians, philologists, and literary classicists with an interest in the oratory of the Roman Republic.

Lire la suite...
 

Raymond Lulle, Arbre de Philosophie

Envoyer Imprimer

presse-papier01.jpg

Raymond Lulle, Arbre de Philosophie, Paris - Metz, 2018.

Éditeur : Schola Lvlliana - Messkhy Publications
Collection : Arbor I
182 pages
ISBN : 9791092840094
47 Euros

Le dialogue de l'Arbre de Philosophie de Raymond LULLE –écrit d'abord en catalan au milieu de l'année 1294– initie son fils Dominique à la science de l'Art ternaire, afin de rendre mémoire de Dieu devant tout fidèle ou infidèle. Il répond bien à l'intention manifeste de Lulle de parfaire une variante mnémotechnique de son Art ternaire. Il s'ensuit que, jusqu'à la fin du XIIIe siècle, Lulle compose une trilogie des Arbres qui munit artificiellement chaque puissance de l'âme rationnelle de l'outil requis de son Arbre spécifique. Le traducteur, Constantin TELEANU, recourt à l'original catalan de l'édition des Obres de Ramon Llull afin de soumettre à l'esprit du lecteur français une exposition philosophique remarquable de l'Art ternaire qui utilise bien la mémoire. C'est à la mémoire de son fils que Lulle enjoint la doctrine du premier Arbre de philosophie. Il s'y inspire de quelque vestige terrestre de l'Arbre du Paradis qui symbolise tant la connaissance que la vie éternelle.

 

Source : http://www.lulu.com/spotlight/ScholaLvlliana

 

R. Glinatsis, De l'Art poétique à l’Épître aux Pisons d'Horace

Envoyer Imprimer

27574100147800s.jpg

Robin Glinatsis, De l'Art poétique à l'Épître aux Pisons d'Horace. Pour une redéfinition du statut de l'œuvre, Villeneuve d'Ascq, 2018.

Éditeur : Presses Universitaires du Septentrion
Collection : Cahiers de philologie, 34
206 pages
ISBN : 978-2-7574-2021-8
25 €

 

À en juger par sa réception dès l'Antiquité, la nature de l’œuvre d’Horace qu’on a nommée Art poétique ne semble pas devoir être mise en question. On tient là le pendant latin de la Poétique d’Aristote, c’est-à-dire un bréviaire technique transposant dans la Rome augustéenne les vues aristotéliciennes, sans doute enrichies d’apports alexandrins, en matière de théorie littéraire.
Toutefois, un examen attentif des particularités énonciatives et stylistiques du texte invite à réviser ce jugement séculaire. Mobilisant la langue instable du sermo, l’œuvre prend les traits d’une épître adressée à des destinataires précis, les Pisons, dont le statut textuel est ici revalorisé.
La démarche de renouvellement interprétatif peut même aller plus loin si l’on considère la pluralité des images poétiques qui jalonnent le texte ; ce dernier, affranchi de sa dimension strictement théorique et rendu à sa singularité, apparaît alors comme un poème, au sens fort, sur l’art de la poésie.


Source : Presses Universitaires du Septentrion

 

J. Amengual Batle, La Circular del bisbe Sever de Menorca

Envoyer Imprimer

la-circular-del-bisbe.jpg

Josep Amengual Batle, La Circular del bisbe Server de Menorca sobre la conversió dels jueus (418-2018). Una crònica mediterrània abans de l'ocupació dels vàndals. Edició trilingüe del text, Minorque - Palma de Majorque, 2018.

Éditeur : Institut Menorquí d'Estudis - Institut d'Estudis Baleàrics
Collection : Cova de Pala, 34
194 pages
ISBN : 978-84-15291-38-1
15 €


La carta del bisbe Sever, reflex de la profunda romanització de Menorca, mostra com l'arribada de les despulles de sant Esteve feu explotar una situació de convivència entre jueus i cristians, no adaptada al catolicisme imperial. A partir dels somnis sobre l'absorció dels jueus de Mogona pels cristians de Iamona, els prodigis es reetiren fins a la convesió final, anunciada a tot arreu per l'escrit del qual el 2018 es compleixen 1600 anys i que ens arriba de la mà del seu màxim estudiós.

 

Source : Institut Menorquí d'Estudis

 

J.-Ch. Courtil, R. Courtray, P. François, V. Gitton-Ripoll et A.-H. Klinger-Dollé, Apprendre le latin

Envoyer Imprimer

manuel.jpg

Jean-Christophe Courtil, Régis Courtray, Paul François, Valérie Gitton-Ripoll et Anne-Hélène Klinger-Dollé, Apprendre le latin, Toulouse, 2018.

Éditeur : Ellipses
432 pages
ISBN : 9782340025004
29 €

Ce manuel s'adresse à tous ceux qui ont besoin d'apprendre le latin de manière systématique et progressive (étudiants de lettres classiques, de lettres modernes, d'histoire, de philosophie, d'espagnol, d'italien…) et à ceux qui ont envie d'apprendre cette langue par eux-mêmes ou de consolider leurs connaissances. Il allie une présentation synthétique de la langue latine, réellement accessible au public d'aujourd'hui, à un éclairage stimulant des multiples aspects de la littérature et de la civilisation latines qui ont nourri notre culture. Une attention particulière est apportée aux genres littéraires fondateurs des littératures modernes : épopée, élégie, histoire, comédie… ainsi qu'à quelques auteurs majeurs de cette littérature. Réalisé par une équipe de cinq latinistes de l'Université Toulouse - Jean Jaurès, cet ouvrage est le fruit d'une longue pratique pédagogique, guidée par la passion… mais aussi par le pragmatisme. Les différents chapitres peuvent servir de support à un cours universitaire ou être travaillés de manière autonome. Ils offrent une approche graduée de la grammaire, allant à l'essentiel, assortie d'exercices corrigés, et permettent aux lecteurs de découvrir « la lumière des Lettres latines » (lumen litterarum
Latinarum), selon l'expression de Cicéron.

 

Source : Editions Ellipses

 

C. Deloince-Louette, M. Furno et V. Méot-Bourquin (éd.), Apta compositio. Formes du texte latin au Moyen Age et à la Renaissance

Envoyer Imprimer

apta_compositio.jpg

Christiane Deloince-Louette, Martine Furno et Valérie Méot-Bourquin (éd.), Apta compositio. Formes du texte latin au Moyen Age et à la Renaissance, Genève, 2017.

Éditeur : Librairie Droz
Collection : Cahiers d'Humanisme et Renaissance, 146
488 pages
ISBN : 978-2-600-05787-5
69 €

L'étude de la mise en forme des textes a fait ces dernières années l'objet de travaux importants depuis ceux, pionniers, d'Henri-Jean Martin. On sait qu'une même œuvre acquiert des significations différentes quand sa mise en texte et en page se transforme, que le texte apparaît bien souvent comme « une forme de l'intention » qui fait intervenir plusieurs « co-élaborateurs » (l'auteur, le typographe, le destinataire ou lecteur) et dont la réalisation définitive sur la page est le produit d'une tension entre un projet et les difficultés qu'il rencontre. Au croisement de l'histoire du livre, de la rhétorique et de l'histoire des idées, les vingt et une contributions ici réunies, issues du IVe congrès de la Société d'Etudes Médio et Néo-latines (Semen-l), montrent comment la mise en forme matérielle et intellectuelle des textes latins au Moyen Age et à la Renaissance conditionne leur réception, en interrogeant à la fois leurs dispositifs matériels, leurs choix rhétoriques et leurs pratiques éditoriales.

Lire la suite...
 


Page 10 sur 122

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification