Publications

F. Hurlet, I. Rivoal, I. Sidéra, Le Prestige. Autour des formes de la différenciation sociale

Envoyer Imprimer

Frédéric Hurlet, Isabelle Rivoal, Isabelle Sidéra, Le Prestige. Autour des formes de la différenciation sociale, Paris, 2014.

Colloque10_Prestige_Couv

Éditeur : Éditions de Boccard
Collection : Colloques de la Maison Archéologie et Ethnologie, René-Ginouvès, n° 10

300 pages
ISBN : 978-2-7018-0360-9
39 €

Le prestige s'entend d'ordinaire comme le caractère de ce qui suscite de l'attrait, est admirable ou impose le respect. Il peut être attaché à des personnes comme à des groupes sociaux, à des métiers, à des lieux ou encore à des objets. D'une manière générale, on pourrait entendre le prestige comme une valeur que l'on attribue à quelqu'un ou quelque chose et qui le distingue à ce titre. C'est à l'étude des formes de la différenciation sociale qu'est consacré ce volume, rassemblant les travaux de la 10e édition du colloque de la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès.

L'exploration transversale du prestige et de ses différents usages pour penser les hiérarchies, la stratification, la compétition, l'objet, les modalités d'évaluation et les échelles de valeur, le rapport à la richesse et à sa transformation, la confiance et le lien social s'appuie sur le dialogue entre la philologie, l'histoire, l'archéologie et l'anthropologie.

Caractéristique de l'activité humaine et des stratégies sociales, le prestige est observé d'abord comme savoir-faire ou savoir-être, dont les déclinaisons sont infinies mais qui toutes fonctionnent comme motifs de la distinction sociale. Le contrôle des ressources et plus généralement de la richesse matérielle ou immatérielle reste néanmoins la modalité centrale de la différenciation entre les membres d'une même société. Ceci se manifeste dans l'acquisition d'objets de luxe dans le cadre de consommations de prestige. Le prestige implique aussi reconnaissance et visibilité et passe par des formes d'affichage public qui organisent bien souvent le contrôle de l'espace politique par les élites.

Lire la suite...
 

M.-O. Laforge, Les religions dans le monde romain. Cultes locaux et dieux romains en Gaule

Envoyer Imprimer

laforge.jpg

Marie-Odile Laforge (dir.), Les religions dans le monde romain. Cultes locaux et dieux romains en Gaule de la fin de la République au IIIe siècle après J.-C., Arras, 2014.

Éditeur : Artois Presses Université
165 pages

Le but de cet ouvrage est d'essayer de cerner au mieux l'influence réelle ou supposée des dieux romains dans les provinces occidentales. Ont-ils remplacé systématiquement les dieux locaux, tant dans les villes que dans les campagnes ? Ont-ils été intégrés dans les panthéons locaux avec les divinités indigènes ? Dans quelle mesure pouvons-nous parler d'interpretatio romana, voire gallica, hispanica… Mais que faut-il entendre par interpretatio ? Ce terme semble impliquer une assimilation pure et simple. Le phénomène est en réalité plus complexe et l'approche du phénomène de l'interpretatio demande beaucoup de prudence.

Dans certaines régions de l'Occident, nous constatons la persistance de pratiques cultuelles indigènes et de nombreuses divinités locales non interprétées tout au long de l'époque romaine. L'acculturation s'accompagne ainsi d'une persistance de l'identité religieuse de ces peuples très attachés à leurs traditions ancestrales.

Le domaine religieux est un bon indicateur du niveau de romanisation ou d'intégration des peuples dans le monde romain. Les cultes officiels montrent bien ce niveau « d'adaptation », et donc d'intégration des élites. Mais qu'en est-il des couches inférieures de la population voire des ruraux ? Le conservatisme est-il seulement le fait de ces couches populaires ou des régions isolées, peu urbanisées ou tardivement conquises ?

Ces études portent essentiellement sur les espaces celtiques mais l'enquête a été menée également jusqu'en Afrique du Nord, dans un milieu totalement différent, afin de permettre d'établir d'éventuelles comparaisons.

 

Source : CREHS

 

J. Vons et S. Velut, La fabrique de Vésale et autres textes.

Envoyer Imprimer

page_daccueil_.jpg

Jacqueline Vons et Stéphane Velut, La fabrique de Vésale et autres textes. , Paris, 2014.

Éditeur : BIU Santé
Collection : Medic@. Éditions critiques
ISBN : http://www.sudoc.fr/179323628

Ressource électronique

Première édition et traduction en français du traité d'anatomie De humani corporis Fabrica (1543) et des textes liminaires des autres ouvrages de Vésale : édition numérisée avec transcription, traduction et commentaires en français.

Lire la suite...
 

Ludovico Romani, De casu Caesenae

Envoyer Imprimer

de_casu_caesenae.jpg

Ludovico Romani, De casu Caesenae. Edizione critica, traduzione e commento a cura di Attilio Grisafi, Florence, 2014.

Éditeur : SISMEL - Edizioni del Galluzzo
Collection : Teatro Umanistico, 13
LXXXVI-70 pages
ISBN : 978-88-8450-529-3
36 €


Il De casu Caesenae, tragedia latina in prosa composta da Ludovico Romani da Fabriano, si presenta come un lungo dialogo tra quattro personaggi, all'indomani del terribile saccheggio subíto da Cesena nel 1377. Alla commovente rievocazione dei fatti accaduti si sovrappone l'intento di denuncia contro la corruzione della Chiesa. Sotto il profilo linguistico e stilistico, il De casu Caesenae risulta influenzato dalle opere di Seneca e dall'Eneide di Virgilio, ma notevole è anche la presenza di formule e metafore appartenenti al lessico biblico e perfino a quello comico. La presente edizione si fonda sui cinque manoscritti che tramandano il testo della tragedia per intero e su un frammento tramandato indirettamente in un passo del Caos di Giuliano Fantaguzzi. Il testo latino è corredato di traduzione italiana a fronte e seguito da note di commento.


Source : SISMEL - Edizioni del Galluzzo

 

Micrologus XXII (2014), Le Corps du Prince

Envoyer Imprimer

corps_du_prince.jpg

Micrologus XXII (2014), Le Corps du Prince.

Éditeur : SISMEL - Edizioni del Galluzzo
XII-827 pages
ISSN : 1123-2560
75 €

É. Bousmar - H. Cools - J. Dumont - A. Marchandisse, Introduction - J. Winand, Le corps du prince. La perception de l'Égypte ancienne - A. Paravicini Bagliani, Le corps du pape, vingt ans après - J.-M. Moeglin, Corps de l'Empire et corps de l'Empereur (XIe-XVe siècle) - M. Prietzel, Le corps des évêques. L'exemple de Wurtzbourg aux XVe et XVIe siècles - E. A. R. Brown, The French Royal Funeral Ceremony and the King's Two Bodies. Ernst H. Kantorowicz, Ralph E. Giesey and the Construction of a Paradigm - M. Gaude-Ferragu, Le 'Double corps' de la reine. L'Entrée d'Isabeau de Bavière à Paris (22 août 1389) - F. Lachaud, Corps du prince, corps de la res publica. Ecriture métaphorique et construction politique dans le policraticus de Jean de Salisbury - C. Woolgar, Queens and Crowns: Philippa of Hainaut, possessions and the queen's chamber in mid XIVth-century England - M. Penman, Head, Body and Heart. Legitimating Kingship and the Burial of Robert Bruce, Scotland's 'Leper King', CA 1286-1329 - É. Bousmar, H. Cools, Le corps du Prince dans les anciens Pays-Bas, de l'État bourguignon à la Révolte (XIVe-XVIe siècles) - B. Schnerb, Le corps armé du prince. Le duc de Bourgogne en guerre - A. Janse, Jacqueline of Bavaria and John of Brabant. The Princely Body as a Political Asset - J. Haemers, L'anniversaire Gantois de Marie, duchesse de Bourgogne (27 mars 1483). Autor de la participation des sujets urbains à un service commémoratif pour une princesse décédée - M. Schraven, Contesting Supremacy. Funerals of the Spanish Monarchy in the Church of San Giacomo degli Spagnoli in Rome, 1497-1559 - T. Brero - É. Pibiri, Le corps du prince au sein des rituels funéraires de la Maison de Savoie (XIVe-XVIesiècles) - C. Shaw, The Person of the Doge of Genoa - G. Ricci, Un corps sacré, un cadavre outragé. Deux princes d'Este au XVIe siècle - J. Barreto, Come soavemente dormisse: les funérailles des Aragon de Naples entre légitimation politique et exemplarité chrétienne - F. Sivo, Nani e giganti nel Mezzogiorno in età normanna - M. Á. Ladero Quesada, Protéger le corps et façonner les gestes du roi. Castille et Aragon (XIIIe-XVe siècle) - M. N. Cárceles, Le corps d'une reine stérile. Marie de Castille, reine d'Aragon (1416-1456) - J.-B. de Vaivre - A. Marchandisse - L. Vissière, L'agonie, la mort et les funérailles de Pierre d'Aubusson († 1503), grand maître de Rhodes et cardinal - L. Hablot, En chair et en signes. Le corps héraldique et emblématique du prince au cœur des rituels de cour - A. Kehnel, Le corps fragile du prince. Dans les rites d'investiture médiévale - G. Lecuppre, Déficience du corps et exercice du pouvoir au XIVesiècle - S. Thiry, How to Steal the King's Body? Corporeal Identification of Princely Pretenders in the Renaissance - H.-J. Schmidt, Le roi ne meurt pas. Transmissions des concepts politiques aux successeurs par des testaments politiques - W. Blockmans, Beau, fort et fertile: l'idéal du corps princier. INDEXES


Source : SISMEL - Edizioni del Galluzzo

 

M. Cristiani, Lumières du haut Moyen Âge. Héritage classique et sagesse chrétienne aux tournants de l'histoire

Envoyer Imprimer

lumires.jpg

Marta Cristiani, Lumières du haut Moyen Âge. Héritage classique et sagesse chrétienne aux tournants de l'histoire, Florence, 2014.

Éditeur : SISMEL - Edizioni del Galluzzo
Collection : Micrologus' Library, 59
XVI-239 pages
ISBN : 978-88-8450-550-7
43 €


Les études réunies sous un titre qui défie les mythes du Moyen Âge suivent un itinéraire de recherche tout au long des années : études qui ont pour objet des aspects différents de la tradition platonicienne au cœur de la pensée chrétienne, entre Augustin, Maxime le Confesseur et Érigène. L'oeuvre de Grégoire le Grand témoigne jusqu'à quel point se transforment les catégories de la pensée antique. L'herméneutique de l'Écriture, et surtout de l'ancien Testament, de l'héritage d'Israël, exige des instruments conceptuels qui ne sont pas fournis par une ontologie, ou par une dialectique. L'arrière-plan historique de la crise institutionnelle de l'Empire d'Occident est esquissé selon des perspectives obliques : l'activité et la vie religieuse des femmes à l'époque mérovingienne, le nouvel essor d'une élite intellectuelle autour de la personnalité rayonnante d'Alcuin.


Source : SISMEL - Edizioni del Galluzzo

 

V. Dasen et J.-M. Spieser (éd.), Les savoirs magiques et leur transmission de l'Antiquité à la Renaissance

Envoyer Imprimer

savoirs_magiques.jpg

Véronique Dasen et Jean-Michel Spieser (éd.), Les savoirs magiques et leur transmission de l'Antiquité à la Renaissance, Florence, 2014.

Éditeur : SISMEL - Edizioni del Galluzzo
Collection : Micrologus' Library, 60
XVIII-537 pages
ISBN : 978-88-8450-493-7
77 €

V. Dasen et J.-M. Spieser, Introduction. I. TRANSMISSIONS ET RÉAPPROPRIATIONS. M. Martin, L'envoûtement de l'Antiquité à la Renaissance: une transmission entre continuités et innovations - S. Kerneis, Magie et droit dans l'île de Bretagne IIe-IV IIe siècles J. Spier, An Antique Magical Book Used for Making Sixth-Century Byzantine Amulets? - F. Marco Simón, Nigromants and Magic Circles: Trials in Aragón in the Early Sixteenth Century - E. Zwierlein-Diehl, Magical Gems in the Medieval and Early-Modern Periods: Tradition, Transformation, Innovation Á. M. Nagy, Étude sur la transmission du savoir magique: l'histoire post-antique du schéma Anguipède (IIe - XVII IIe siècles) A. Mastrocinque, Fusiform Intaglios and Prisms P. Gaillard-Seux, De l'Orient à l'Occident: les recettes médico-magiques tirées de l'hirondelle - V. Dasen, Sexe et sexualité des pierres dans l'Antiquité gréco-romaine - F. Gury, Caligula alchimiste et théurge - R. Gordon, Charaktêres between Antiquity and Renaissance: Transmission and Re-Invention - W. Hübnerz, La mélothésie zodiacale à la Renaissance - II. MAGIE, SAVOIRS ET RELIGION DANS LE MONDE BYZANTIN. J.-M. Spieser, Christianisme et magie du III IIe au VII IIe siècle - H. Bernier-Farella, De la nécromancie antique à la nécromancie byzantine: les concepts de 'survivance' et de 'superstition' en question - B. Pitarakis, Magie, santé, piété privée: les vertus du motif du lion sur les amulettes paléobyzantines - H. Maguire, Magic and Sorcery in Ninth-Century Manuscript Illumination - C. Morrisson, Monnaies et amulettes byzantines à motifs chrétiens: croyance ou magie? - M. Mavroudi, Licit and Illicit Divination: Empress Zoe and the Icon of Christ Antiphonetes - J.-C. Jouette, Divination, magie et sorcellerie: autour des statues antiques et des colonnes historiées de Constantinople (XI e-XII e siècles) - C. Cupane, Désirs interdits: témoignages de magie malveillante dans la littérature byzantine - A. D. Vakaloudi, Erotic Magic and Magic for Acquisition of Glory and Power in Byzantium: the Origin of the Myth of Faust. Indexes


Source : SISMEL - Edizioni del Galluzzo

 


Page 2 sur 105

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification