Publications

D. Campanile, F. Carlà-Uhink et M. Facella, TransAntiquity: Cross-Dressing and Transgender Dynamics in the Ancient World

Envoyer Imprimer

9781138941205.jpg

Domitilla Campanile, Filippo Carlà-Uhink et Margherita Facella, TransAntiquity: Cross-Dressing and Transgender Dynamics in the Ancient World, Londres, 2017.

Éditeur : Routledge
262 pages
ISBN : 9781138941205
105 £

 

TransAntiquity explores transgender practices, in particular cross-dressing, and their literary and figurative representations in antiquity. It offers a ground-breaking study of cross-dressing, both the social practice and its conceptualization, and its interaction with normative prescriptions on gender and sexuality in the ancient Mediterranean world. Special attention is paid to the reactions of the societies of the time, the impact transgender practices had on individuals' symbolic and social capital, as well as the reactions of institutionalized power and the juridical systems. The variety of subjects and approaches demonstrates just how complex and widespread "transgender dynamics" were in antiquity.

Lire la suite...
 

Quintus Cicéron, Petit manuel de la campagne électorale

Envoyer Imprimer

cicron.jpg

Quintus Cicéron, Petit manuel de la campagne électorale ; Marcus Cicéron, Lettres à son frère Quintus I, 1 et 2. Texte latin révisé, traduit et commenté par François Prost, Paris, 2017.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Commentario, 7
253 pages
ISBN : 978-2-251-44659-2
27 €


En 64 avant J.-C., Marcus Cicéron est candidat au consulat. Son frère cadet Quintus rédige pour lui un Petit manuel de la campagne électorale, qui expose les rouages d'une élection à haut risque, et détaille les démarches attendues du candidat, offrant ainsi un tableau saisissant du système politique romain. Chemin faisant, il pose des questions toujours d'actualité : comment concilier séduction électorale et fidélité à soi-même et à ses principes ? Comment rassembler le plus grand nombre autour de sa candidature, et ménager les intérêts des diverses classes sociales ? Quelques années plus tard, Quintus dirige la province d'Asie : Marcus lui adresse alors deux longues lettres, qui examinent son exercice et brossent le portrait du gouverneur idéal, autour d'autres questions fondamentales : comment exercer un pouvoir absolu sans verser dans la tyrannie ? L'éducation intellectuelle peut-elle garantir la moralité du dirigeant et lui imposer le souci des valeurs humaines ?

 

Source : Les Belles Lettres

 

Ovide, Contre Ibis

Envoyer Imprimer

ovide.jpg

Ovide, Contre Ibis ; texte établi par Jacques André, émendé, présenté et traduit par Olivier Sers. Théocrite, La Syrinx, texte établi par Félix Buffière, traduit et annoté par Olivier Sers, Paris, 2017.

Éditeur : Les Belles Lettres
120 pages
ISBN : 978-2-251-44654-7
13,90 €


Quel est le point de rencontre improbable, locus communis rassemblant mnémotechniquement Théocrite, Callimaque, Apollonius de Rhodes, Ovide, L.-F. Céline et J.-P. Sartre ? Qu'arriva-t-il au gracieux poète de l'Art d'aimer pour qu'il entreprenne à cinquante ans d'évoquer en 388 vers plus de 230 tortionnaires ou suppliciés par plus de cent genres de supplices différents, en usant dans deux cas sur trois de définitions par énigmes ? Comment put-il y parvenir ? Les antiques furent-ils oulipiens ? Leur mémoire survitaminée ?
Olivier Sers répond à toutes ces questions et à bien d'autres dans son introduction à sa traduction du Contre Ibis. Établie vers pour vers (alexandrin, décasyllabe), celle-ci dévoile à droite du texte, en italiques, les noms exprimés par énigmes. Lui font suite le texte du calligramme de Théocrite La Syrinx, dont les liens avec l'Ibis sont pour la première fois mis en lumière, un bilan des supplices, et un copieux index des noms propres, l'ensemble fournissant toutes informations utiles sur les anecdotes évoquées, leur contexte, les techniques de codage employées par le poète, et les mobiles de sa reconversion inattendue dans l'oulipisme.

 

Source : Les Belles Lettres

 

Victorin de Poetovio, Opera quae supersunt

Envoyer Imprimer

Victorin de Poetovio, Opera quae supersunt. Explanatio in Apocalypsin una cum recensione Hieronymi. Tractatus de fabrica mundi. Fragmentum de vita Christi, Turnhout, 2017.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum Series Latina (CCSL 5)
314 pages
ISBN : 978-2-503-57122-5
180 €


De l'œuvre de Victorin de Poetovio, qui, d'après ce qu'en dit Jérôme, était considérable, peu de chose nous est parvenu. Mis à part un court traité sur la semaine primordiale (CPL 79) et une note sur la chronologie de la vie du Christ prise dans les archives d'Alexandre de Jérusalem, l'essentiel de son héritage littéraire est constitué par un commentaire de l'Apocalypse composé vraisemblablement sous Gallien, dans les années 260 (CPL 80). Jusqu'il y a un siècle, ce commentaire était connu seulement à travers une édition revue et corrigée par Jérôme. Encore lisait-on le plus souvent cette édition sous une forme profondément remaniée durant le haut moyen âge, car c'est celle-là qui est reproduite par Migne.

Lire la suite...
 

M. L. Dutton (éd.), A Companion to Aelred of Rievaulx

Envoyer Imprimer

aelred.jpg

Marsha L. Dutton (éd.), A Companion to Aelred of Rievaulx (1110–1167), Leyde-Boston, 2017.

Éditeur : Brill
Collection : Brill's Companions to the Christian Tradition, 76
370 pages
ISBN : 9789004183551
179 €

Brill's Companion to Aelred of Rievaulx explores the life, works, and thought of Aelred, Cistercian abbot of Rievaulx Abbey from 1147 to 1167. As well as introducing the three genres of his works —sermons, spiritual teaching, and history— scholars survey such central topics as Marian devotion, love and friendship, the sacramental nature of community, lay spirituality, and saints' lives. The work also includes the first supplement to the Bibliotheca aelrediana secunda, listing publications by and about Aelred from between 1996 and 2015. Aelred is rapidly becoming one of the best-known and most loved of the 12th-century Cistercians; this book provides welcome new insights into his contributions to the spiritual and political concerns of his place and time.

Lire la suite...
 

Fortunatien d'Aquilée, Commentarii in evangelia

Envoyer Imprimer

fortunatianus.jpg

Fortunatien d'Aquilée, Commentarii in evangelia, éd. Lukas J. Dorfbauer, Berlin-Boston, 2017.

Éditeur : De Gruyter
Collection : Corpus Scriptorum Ecclesiasticorum Latinorum 103
vi-286 pages
ISBN : 978-3-11-047154-0
99,95 €


This volume contains the first edition of the commentaries on the gospels by Bishop Fortunatianus of Aquileia (mid-4th century). This work, which was only discovered in the form of an almost complete manuscript in 2012, is the oldest preserved commentary on the gospels from Latin antiquity, and therefore of extraordinary significance for patristics. The critical edition of the text includes a detailed introduction.

 

Source : De Gruyter

 

P. Chométy et M. Rosellini (éd.), Traduire Lucrèce

Envoyer Imprimer

book-08533444.jpg

Philippe Chométy et Michèle Rosellini (éd.), Traduire Lucrèce. Pour une histoire de la réception française du De rerum natura (XVIe-XVIIIe siècle), Paris, 2017.

Éditeur : Honoré Champion
Collection : Libre Pensée et Littérature Clandestine
396 pages
ISBN : 978-2-7453-3444-2
65 €

« Combien la religion suscita de malheurs ! » Le constat de Lucrèce est terrible. Il le reste. Tout son poème a été et demeure un puissant antidote aux délires de l’obscurantisme. Depuis sa redécouverte à l’aube de la Renaissance, le De rerum natura s’est offert comme objet d’admiration, source de savoirs scientifiques, support de réflexions critiques, mais aussi cible de la censure. Dans ce contexte polémique, traduire le « poète-philosophe » a été un défi pour les hommes de lettres. L’ouvrage que l’on présente ici se propose de saisir les modalités particulières de l’influence du poème de Lucrèce dans l’espace français à travers ses traductions. Conçu dans une perspective expérimentale, il s’articule autour de trois grandes parties : une étude critique globale visant à restituer, à partir d’une documentation de première main, les débats idéologiques qu’ont suscités ces traductions ; des études monographiques mettant en lumière les singularités individuelles dans l’appropriation du poème de Lucrèce ; un dossier anthologique quasi exhaustif permettant d’approcher la traduction comme pratique littéraire spécifique. Son intérêt est d’ouvrir un chapitre inédit de l’histoire culturelle française entre humanisme et esprit des Lumières.

Lire la suite...
 


Page 2 sur 79

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification